Amir Khusrau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Amir Khosrow

alt=Description de l'image Amir Khusro.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Abu-l Hasan Yamīn al-Dīn Khusrau
Naissance 1253
Patiali, aujourd'hui en Inde
Décès 1325
Activité principale Musicien, poète
Genre musical Ghazal, khyal, qawwalî


Abu-l Hasan Yamīn al-Dīn Khusrow (en persan : ابوالحسن یمین‌الدین خسرو, en hindi : अबुल हसन यमीनुददीन ख़ुसरो) (1253-1325), connu aussi sous les noms d’Amir Khosrow de Dehli, Amir Khosrow Dehlevi, Amir Khusro Dehlavi ou Amir Khusraw Balkhi en Afghanistan et en Iran (en persan : اميرخسرو دهلوى, Amīr Khusraū Dehlavī), est un mystique soufi et disciple spirituel de Nizamuddin Auliya de Delhi. C'est l'un des plus grands poètes de l’Inde, en langue persane, et il est également considéré comme le fondateur tant de la musique hindoustanie que du qawwalî (la musique religieuse des soufis). Il est l'auteur des Huit Jardins du paradis, en langue persane.

« La tradition musicale classique du Pakistan remonte au poète et musicien du XIIIe siècle Amir Khusrau, qui composa les tout premiers râgas. »
« L’invention du tablâ et du sitar indien est habituellement attribuée à Amir Khusrau[1]. »

Amir Khusrau, Turc de l’Hindoustan (« Turk-e-Hindustani »)[2],[3], nait d’un père turc, Saif ad-Dīn Mahmoud, qui était l’un des chefs de la tribu Lachin (« faucon crécerelle » en turco-mongol) des Qara Khitaï de Kush, en Transoxiane[4],[5] et d’une mère Râjput (Rawal), en Inde[6]. Son grand-père porte le nom de Turk[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]