Docteur No

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Bond contre Dr No
Docteur No
Auteur Ian Fleming
Genre Roman d'espionnage
Version originale
Titre original Dr. No
Éditeur original Jonathan Cape
Langue originale Anglais britannique
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 1958
Version française
Traducteur J. Hall
Lieu de parution Paris
Éditeur Presses internationales
Collection Collection Inter-espions no 9
Date de parution 1960
Série James Bond
Chronologie
Précédent Bons baisers de Russie Goldfinger Suivant

James Bond contre Dr No (Dr. No) est un roman d'espionnage de l'écrivain britannique Ian Fleming publié pour la première fois au Royaume-Uni en 1958. C'est la sixième aventure littéraire de James Bond.

Le roman est traduit en France en 1960 sous le titre de Docteur No, avant d'être renommé James Bond contre Dr No en 1964. Il connaitra plusieurs autres titres au fil des éditions françaises : Dr. No, James Bond contre Dr. No, James Bond contre docteur No et James Bond 007 contre docteur No[1].

C'est le premier James Bond adapté au cinéma, en 1962, sous le titre James Bond 007 contre Dr No. C'est aussi dans ce roman que deux éléments célèbres de l'univers de 007 apparaissent : le Walther PPK, ainsi que le Major Boothroyd, l'armurier du service, plus connu dans les films sous le nom de Q.

Résumé du roman[modifier | modifier le code]

Après une tentative d'empoisonnement à la tetrodotoxine infligée par un agent du SMERSH Klebb Rosa (voir le roman précédent Bons Baisers de Russie), James Bond est envoyé en mission en Jamaïque par M. Celui-ci considère la mission comme une "cure de repos". La tâche de Bond est une simple assignation à enquêter sur la disparition du chef du MI6 J à Kingston, le commandant John Strangways (qu'il avait rencontré cinq ans auparavant dans Vivre et laisser mourir) et de sa secrétaire. Selon les autorités locales, les deux auraient fait une escapade amoureuse.

Première apparition du Walther PPK, l'arme symbolisant James Bond

Bond apprend que Strangways a enquêté sur les activités du Docteur Julius No, un reclus sino-allemand qui vit sur une île privée nommée Crab Key et qui exploite là du guano. Sur l'île existe une concession de la société Audubon qui y a réalisé un sanctuaire pour oiseaux rares. Les deux gardiens de cette société ont été retrouvés morts au Noël précédent. Deux représentants viennent enquêter sur ces morts suspectes mais ils périssent lors du crash de leur avion. Sous les ordres de M et d'une commission d'enquête, Bond est contraint d'abandonner, avant de partir, son Beretta qui s'était enrayé lors de sa dernière mission. Il adopte un Walther PPK 7,65 mm et un Smith & Wesson, jugés plus fiables et plus puissants par l'armurier du service, le Major Boothroyd alias Q.

À son arrivée en Jamaïque, Bond retrouve son vieil ami Quarrel et se rend vite compte qu'il est suivi. Un panier de fruits empoisonnés est livré à sa chambre d'hôtel et une scolopendre mortelle est placée dans son lit pendant qu'il dort. Lors de son enquête il rencontre Pleydell-Smith, un chargé d'affaires du gouverneur jamaïcain préférant ne pas se mêler de l'affaire car proche de la retraite. Ils se rendent compte que le dossier du Dr No a disparu.

Bond décide de se rendre avec Quarrel sur Crab Key pour établir un lien entre le Dr No et la disparition de Strangways. Là ils rencontrent la belle Honeychile Rider, totalement nue, qui visitait l'île afin de ramasser des coquillages précieux pour gagner sa vie. S'engage une conversation entre les deux protagonistes. Repérés par les sbires de No, ils réussissent à prendre la fuite à travers les marais et atteignent le campement où se trouvaient les gardiens de la société Audubon. Sur place, ils découvrent des traces d'incendie. Ils découvrent également que des hommes ont précipitamment quitté un campement. Les traces d'incendie concordent avec les dires du gardien et d'Honey qui prétendent avoir aperçu un "dragon" sur l'île. Ensuite ils y passent la nuit ce qui donne l'occasion à Bond d'en apprendre un peu plus sur Honey.

Il s'avère qu'elle vit seule avec quelques animaux, dans la cave des ruines de sa maison dévastée par un incendie où ses parents ont trouvé la mort. Elle fut élevée par une tante qui lui a appris à lire et à écrire. Depuis elle lit de bout en bout l'encyclopédie et en est maintenant à la lettre S. Plus jeune, elle a été violée par le nouveau propriétaire du terrain qui lui a cassé violemment le nez, nez qui lui fait honte désormais. Elle s'est vengée en introduisant une bête mortelle dans son lit. Depuis elle vit des coquillages qu'elle ramasse, et nourrit l'espoir de devenir un jour une call-girl à New-York. Elle fait des avances à Bond, qui refuse en lui promettant de la faire rentrer en Jamaïque.

Au petit matin, Quarrel vient chercher Bond car il a repéré le "dragon". Celui-ci fonce droit sur eux ; il s'avère être une sorte d'APC blindé léger maquillé en dragon. Ils essayent de le détruire mais en vain. Le lance-flammes les vise et Quarrel trouve la mort. Bond et Honey sont capturés et roulent vers la base du Dr No où ils sont accueillis dans un hôtel de luxe pour y passer la matinée. Honey n'a pas cessé d'être provocante avec Bond, mais celui-ci continue à repousser ses avances.

Un APC (Armoured Personnel Carrier), sans le camouflage de "dragon" de Crab Key

Lors du diner avec le Docteur, il apprend que celui-ci travaille pour les Russes et a construit un complexe souterrain à partir duquel il peut saboter les essais des missiles américains à proximité de Cap Canaveral. No avait déjà été membre des Tong chinois, mais il avait été capturé après avoir volé une grande quantité d'argent de leur trésorerie. Ceux-ci lui avaient coupé les deux mains pour le punir et l'avaient laissé pour mort. En effet, faisant partie des rares personnes à avoir le cœur à droite (dextrocardie), la balle qui devait le tuer ne toucha pas son cœur. Plus tard il a changé de visage grâce à la chirurgie esthétique.

Intéressé par la capacité du corps humain à résister et à survivre à la douleur (d'où son surnom de "docteur"), il oblige Bond à éviter des obstacles construits dans le système de ventilation de l'installation. Il observe Bond lutter contre la souffrance de chocs électriques, la chaleur et de grandes araignées venimeuses. L'épreuve se termine par un combat contre un calmar géant en captivité. Bond réussit à survivre en utilisant des objets improvisés et volés comme armes (Fil de cuivre, briquet et couteau). Après son évasion de "l'aquarium", il se dirige vers des quais où le guano est chargé sur un bateau de ravitaillement par une grue, le Dr No supervisant les opérations. S'approchant discrètement de la grue, Bond réussit à tuer le conducteur et à prendre le contrôle de l'engin. Ainsi, il peut déverser un stock de Guano sur le docteur qui meurt étouffé.

Il part ensuite à la recherche de Honey, la trouve et rejoint le garage de la base. Là, il subtilise le "Dragon" blindé et sort de la base par la grande porte en tirant dessus. De retour à la Jamaïque, il peut fournir assez de preuves aux autorités et rejoindre Honey chez elle pour ce qu'il lui avait promis à leur retour.

Principaux personnages[modifier | modifier le code]

  • James Bond
  • M
  • Docteur Julius No : Fils d'un pasteur allemand et d'une Chinoise, c'est le propriétaire de l'île de Crab Key. Dans les années 1920, il trahit l'organisation criminelle chinoise Tong pour laquelle il travaillait. Il est retrouvé par ses ex-complices et laissé pour mort, mais survit grâce à une particularité anatomique : il a le cœur à droite. Il pratique ensuite la chirurgie esthétique pour ne plus être retrouvé par ses ennemis, débute des études en psychologie, anatomie et physique nucléaire, adopte le pseudonyme de Docteur Julius No, et enfin construit son centre sur une l'île de Crab Key, où il travaille comme mercenaire pour plusieurs organisations criminelles au gré des circonstances[2].
  • Honeychile Rider
  • Quarrel
  • Pleydell-Smith

Adaptations[modifier | modifier le code]

Article détaillé : James Bond 007 contre Dr. No.
  • En 1962 sort le film James Bond 007 contre Dr. No, réalisé par Terence Young et avec Sean Connery dans le rôle de James Bond et Ursula Andress dans celui d'Honey Rider. Le film est assez fidèle au livre ; seuls l'appartenance du Dr. No au SPECTRE, le Pr. Dent et l'intrigue autour des fusées sont des inventions du film. C'est le premier film de la saga "officielle", qui en compte aujourd'hui 23, et tous les éléments caractéristiques d'un James Bond y étaient déjà plus ou moins présents.
  • À l'occasion du centenaire de la naissance de Ian Fleming, le roman a été adapté à la radio anglaise, la BBC. Ce sont les acteurs Toby Stephens (incarnant par ailleurs le méchant du 20e 007 au cinéma, Meurs un autre jour) et David Suchet, qui ont prêté respectivement leurs voix à James Bond et au Dr. No. Mais il ne s'agit pas d'une simple lecture, on y retrouve effets sonores, musiques, et des éléments venant à la fois du film et du livre[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://007.edition.free.fr/sitefrz/titres/Dno.htm
  2. ...Bond, James Bond. Le dossier 007, Yves Goux et Pierre Baeyens, Éditions Grand Angle, 1989, page 38
  3. http://www.jamesbond-fr.com/news-1196802150-6-Toby-Stephens-est-James-Bond-.html