Scolopendra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scolopendre.
Vue ventrale de la partie antérieure d'une scolopendre montrant les crochets à venin.

Scolopendra est un genre de myriapodes chilopodes de la famille des Scolopendridae. La scolopendre est un animal carnassier et venimeux.

La morsure des scolopendres peut être très douloureuse, notamment celle des espèces tropicales, avec œdème et parfois nécrose cutanée autour de la morsure. Le traitement est symptomatique : désinfection locale et antalgiques[1].

Scolopendra cingulata est répandue sur tout le contour de la mer Méditerranée. Scolopendra gigantea, rencontrée en Amérique du Sud, est l'espèce la plus grande et peut atteindre jusqu'à 40 cm de long ; sa morsure est très venimeuse.

Espèces[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

La scolopendre chasse la nuit, moment où elle peut passer de son habitat naturel aux maisons, où elle peut y élire domicile pour quelques jours dans des recoins, entre les pages d’un livre, derrière le rideau d'une douche... Elle recherche un petit espace plat, sombre et frais, mais finit par retourner dans son environnement extérieur. Il arrive qu’elle se dissimule dans des draps, et même passe sur une personne pendant son sommeil. Craintive, elle mord pour se défendre lorsqu’elle se sent menacée. Mais si on prend la précaution de la prévenir, en secouant par exemple le linge de maison avant son utilisation, on peut éviter ses morsures très désagréables.

Pour s'en protéger, on peut aussi éviter de lui procurer trop de refuges (objets traînant dans la maison, jardin encombré à proximité des murs) ou utiliser une légère dose d’insecticide pour rampants, quelques traces sur le sol suffisent parfois à la tuer.

De nombreux produits chimiques, légaux ou non, sont trop souvent utilisés à hautes doses, pour anéantir les scolopendres et autres invertébrés sur un large périmètre. Il faut noter leur manque de sélectivité, leur nocivité dans les jardins et les alentours, parfois pollués pendant des années par des produits nocifs pour la faune, la flore et directement ou indirectement pour l’être humain.

Des produits, non toxiques, respectueux de l’environnement, efficaces, mis au point en Guadeloupe, peuvent être préférés comme une glu à base végétale avec laquelle on trace une ligne tout autour de la maison. La scolopendre ne peut la franchir et reste dans le jardin ou s'y colle dessus.

[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]