COLD (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cold.
COLD
non traduit en français
Auteur John Gardner
Genre Roman d'espionnage
Version originale
Titre original COLD
Langue originale Anglais
Lieu de parution original Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de parution originale 1996
Version française
Date de parution non traduit en français
Série James Bond
Chronologie
Précédent GoldenEye Jour J moins dix Suivant

COLD (COLD Fall aux États-Unis) est la seizième et dernière aventure de James Bond écrite par John Gardner (en comptant les novélisations de Permis de tuer et de GoldenEye). Chose unique pour un roman de James Bond, le livre ne se déroule pas dans un même intervalle de temps : la première partie se passe en 1990 et la seconde en 1994.

Résumé[modifier | modifier le code]

COLD. Children Of the Last Days. Quatre mots, une organisation, qui sont devenus la pire crainte du FBI depuis ce sinistre jour de mars 1990 où elle a fait exploser un Boeing 747 à son atterrissage à l'aéroport de Dulles. Envoyé à l'époque en tant que représentant des services secrets britanniques, le vol étant parti de Heathrow, James Bond s'est frotté avec plusieurs de ses membres en Italie et aux États-Unis, avant de perdre leur piste pendant quatre ans. Mais, avec le message urgent qu'une de ses collègues lui envoie en 1994, il se rend vite compte que COLD n'est pas resté inactive tout ce temps, et que leur conspiration visant à prendre le pouvoir aux États-Unis et instaurer un nouveau régime totalitaire est l'une des plus terrifiantes et réalisables menaces auxquelles il aura été confronté lors de sa carrière...

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • James Bond
  • M dans la chronologie des romans, c'est la dernière apparition de Sir Miles Messery en tant que chef des services secrets britanniques.
  • Eddie Rhabb agent du FBI chargé de surveiller COLD.
  • Lugui et Angelo Tempesta, deux frères d'une vieille famille italienne impliquée depuis des siècles dans des affaires maffieuses, ils font aussi partie de COLD. Ils sont les beaux-fils de Sukie Tempesta.
  • Sukie Tempesta, ancienne conquête de James Bond[1], elle n'est visiblement pas impliquée dans COLD et les autres affaires familiales. Elle aurait dû mourir dans le crash de l'avion mais un mystérieux message l'a sauvée, ne saurait-ce que temporairement.
  • Général Brutus Brute Clay, ancien général de l'armée américaine, il est d'abord présenté par les Tempesta à Bond comme un de leurs ennemis communs mais il s'avère rapidement qu'il fait partie des leaders de COLD
  • Beatrice Maria da Ricci ancienne coéquipière et amante de 007[2], elle est utilisée par le FBI pour infiltrer les Tempesta.

Remarques[modifier | modifier le code]

Les deux parties[modifier | modifier le code]

La version américaine du roman divise le roman en deux livres : COLD Front relate les éléments de l'histoire se déroulant en 1990 et le second livre, qui se passe en 1994 s'intitule COLD Conspiracy. Curieusement, cette division n'apparaît pas dans l'édition anglaise de COLD[3].

Chronologie[modifier | modifier le code]

COLD est le dernier James Bond de John Gardner dans l'ordre de parution des romans, mais pas dans la chronologie des aventures : la première partie, COLD Front se déroule entre les romans Brokenclaw et L'Homme de Barbarossa tandis que la seconde commence peu après la fin de SeaFire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans Nobody lives For Ever, du même auteur et sorti en 1985
  2. Dans Gagner, perdre ou mourir, du même auteur et sorti en 1989
  3. (en)article du site CommanderBond.net : « Looking Back : COLD »