M (James Bond)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M.
M
Origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Sexe Homme ou Femme (selon titulaire du poste)
Activité(s) Directeur du MI-6
Entourage James Bond
Miss Moneypenny
Bill Tanner

Membre(s) MI-6

Créé par Ian Fleming
Interprété par Bernard Lee
John Huston
David Niven
Edward Fox
Robert Brown
Judi Dench
Ralph Fiennes
Film(s) James Bond 007 contre Dr. No
Bons baisers de Russie
Goldfinger
Opération Tonnerre
On ne vit que deux fois
Casino Royale
(1967)
Au service secret de Sa Majesté
Les diamants sont éternels
Vivre et laisser mourir
L'Homme au pistolet d'or
L'Espion qui m'aimait
Moonraker
Octopussy
Jamais plus jamais
Dangereusement vôtre
Tuer n'est pas jouer
Permis de tuer
GoldenEye
Demain ne meurt jamais
Le monde ne suffit pas
Meurs un autre jour
Casino Royale
(2006)
Quantum of Solace
Skyfall

M est un personnage de fiction des romans de Ian Fleming et de la saga cinématographique des James Bond, M est le directeur du Secret Intelligence Service (plus communément MI-6), donc le supérieur de Bond. Fleming fonde le caractère d'un grand nombre de personnes qu'il côtoyait lorsqu'il faisait partie des renseignements britanniques. M apparait dans tous les romans (excepté dans La Jeunesse de James Bond) et sept acteurs se sont succédé au cinéma. Le personnage est interprété par Bernard Lee, Robert Brown, Judi Dench et Ralph Fiennes dans les films d'EON Productions et par John Huston, Edward Fox et David Niven dans les films considérés comme hors-série.

Romans[modifier | modifier le code]

Dans le roman Moonraker, M fait référence aux initiales M**** M*******[1], et son prénom est Miles. Dans L'Homme au pistolet d'or, dernier roman écrit par Fleming, son identité est révélée : Vice Admiral Sir Miles Messervy KCMG[2].

Au cinéma[modifier | modifier le code]

M est un personnage présent dans tous les films à l’exception de Rien que pour vos yeux en 1981. Son absence fut volontaire pour rendre hommage à Bernard Lee décédé avant le tournage.

Identité[modifier | modifier le code]

Le M incarné par Bernard Lee est un ancien amiral britannique du nom de Sir Miles Messervy. Robert Brown est le même Sir Miles Messervy. Certains internautes ont lancé l'idée que ce ne serait pas le même M mais l'amiral Heargraves, joué par le même Robert Brown, qui apparaît dans L'espion qui m'aimait et qui serait devenu M. Cette théorie n'a jamais été confirmée par la production et n'est jamais évoquée dans les films. Personne ne fait d'allusion à un éventuel prédécesseur par exemple. D'autre part, plusieurs acteurs ont joué dans différents films de la saga sans que pour autant ils incarnent le même personnage.

Le M incarné par John Huston est celui du film « hors-série » Casino Royale de 1967. Il s'appelle McTarry et meurt dans l'explosion du château de Bond. James Bond (joué par David Niven) le remplace à la tête du MI6 après sa mort.

Le M interprété par Judi Dench est la première femme à diriger le MI-6. D'après les romans publiés en parallèle de l'ère Brosnan (pendant que le rôle de M est interprété par Dame Judi Dench), et qui reprennent les personnages des films, le vrai nom de M est Barbara Mawdsley. Ce nom est officieusement admis par la communauté des fans de James Bond comme étant le vrai nom de M. Cependant, un accessoire de la scène de Skyfall, où M lègue une partie de ses biens à Bond, révèle que le personnage aurait pour nom Olivia Mansfield.

Concernant le vrai nom de M, interprétée par Dame Judi Dench, tout d'abord un premier indice est donné dans le film Casino Royale lorsque James Bond s'introduit dans l’appartement de celle-ci il y découvre sa vraie identité et, lorsqu'il la voit il lui dit qu'il ignorait qu'il y avait un lien entre son pseudonyme et son vrai nom.

Après sa mort, elle est remplacée par Gareth Mallory (incarné à l'écran par Ralph Fiennes, à la fin du film Skyfall). Gareth Mallory fut président de la commission de défense, c'est aussi un ancien lieutenant-colonel des SAS qui a été retenu prisonnier quatre mois par l'IRA.

Interprètes[modifier | modifier le code]

Judi Dench est la première femme à incarner le personnage.
Ralph Fiennes est l'actuel M.
Films « officiels » d'EON Productions

Bernard Lee, 11 films de 1962 à 1979

Robert Brown, 4 films de 1983 à 1989

Judi Dench, 7 films de 1995 à 2012

Ralph Fiennes, 2 films depuis 2012

Films « hors-série »[3]

John Huston, 1 film en 1967

Edward Fox, 1 film en 1983

Autre
  • Bernard Lee reprend le rôle dans le film parodique français Bons baisers de Hong Kong en 1975
  • Bernard Lee, l'interprète de M, meurt en janvier 1981, quelques mois après le début du tournage de Rien que pour vos yeux, mais avant d'avoir pu tourner ses scènes. En sa mémoire, le rôle ne fut pas pourvu dans le film. Les textes de M furent partagés entre Q et le chef d'état major Tanner.

Inspiration[modifier | modifier le code]

Ian Fleming s'est beaucoup basé pour le caractère de M sur l'amiral John Henry Godfrey, supérieur de Fleming dans le NID pendant la Seconde Guerre mondiale.

Explication[modifier | modifier le code]

  • Le personnage de M n'est pas défini (changement d'acteur) comme James Bond sauf dans Skyfall.
  • À la mort de l'acteur Bernard Lee, l'acteur Robert Brown prendra son rôle sous le personnage de Sir Miles Messervy.
  • L'histoire du M interprété par Judi Dench n'est pas connue. Elle apparaît dans Casino Royale comme la première patronne de James Bond, celle qui le promeut double 0, mais dans Goldeneye (la première apparition de Judi Dench) Bond parle à M des habitudes de son prédécesseur, montrant qu’il le connaissait depuis longtemps. Dans la même scène, M qualifie Bond de « déchet de la guerre froide ». On apprend dans Le monde ne suffit pas qu'elle a fait ses études à l'université d'Oxford avec Sir Robert King, on apprend également dans Skyfall qu'elle a été directrice du bureau de Hong Kong.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. West 2010, p. 142
  2. Macintyre 2008, p. 74
  3. La dénomination de films « non officiels » doit être évitée, dans la mesure où lorsque ces œuvres ont été mises sur le marché, les producteurs en détenaient les droits. On leur préfèrera plutôt la dénomination de films « hors série » ou « indépendants. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]