Kingsley Amis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amis (homonymie) et Markham (homonymie).

Sir Kingsley Amis CBE (aussi connu sous le pseudonyme de Robert Markham) est un écrivain anglais, né à Clapham en Londres le 16 avril 1922 et mort près de Camden Town dans la même cité le 22 octobre 1995. Il suit des études littéraires à Oxford où il devient enseignant en littérature avant de professer à Swansea au Pays de Galles et à Cambridge.

Vie et œuvre[modifier | modifier le code]

Il rédige ses premiers romans, dont Lucky Jim (1954), qui obtient un succès considérable, reçoit des prix littéraires et se voit adapté au cinéma.

En 1963, il abandonne l'enseignement pour se consacrer à temps plein à l'écriture et s'installe à Majorque. L'année suivante, il se lance dans la rédaction d'un article consacré à l'œuvre de Ian Fleming. Cet article, trop long devient un livre : The James Bond Dossier. Il devient alors l'expert du personnage de James Bond. À la mort de Ian Fleming, Glidrose Publications lui demande de lire et de critiquer le manuscrit de L'homme au pistolet d'or, que l'écrivain n'a pu terminer de corriger.

En 1968, Glidrose Publications, lui propose de rédiger un nouveau roman des aventures de James Bond, malgré les réticences d'Ann Fleming, veuve de l'auteur de l'agent 007. La société souhaite que l'ouvrage soit publié sous un pseudonyme, afin qu'éventuellement, d'autres auteurs puissent écrire de nouvelles histoires sous le même nom de plume. C'est donc sous le nom de Robert Markham que Colonel Sun, la première aventure de James Bond écrite par un autre écrivain qu'Ian Fleming, est publiée en 1969.

Le nouveau roman a peu de succès et malgré un second projet censé se dérouler au Mexique, le projet de romans de James Bond rédigés par d'autres auteurs que Fleming est abandonné pour quelques temps.

Kingsley Amis continue à écrire jusqu'à sa mort en 1995. Il est nommé Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE) en 1981 et il est fait chevalier (d'où le prédicat de Sir) en 1990[1], pour services rendus à la littérature.

Passionné de science fiction et de jazz des années trente, il écrivait de tout, depuis les scripts publicitaires jusqu’aux critiques gastronomiques en passant par les feuilletons radiophoniques, les téléfilms ou les polémiques politiques.

Son œuvre comporte vingt-quatre romans, plus d’une dizaine de recueils de poèmes, d’essais et de critiques diverses. Son fils Martin Amis est également un écrivain réputé.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Jim-la-Chance, Plon, 1956 ((en) Lucky Jim, Victor Gollancz Ltd, 1954)
  • L'Univers de la science-fiction ((en) New Maps of Hell: a Survey of Science Fiction, 1958)
  • (en) Take A Girl Like You, 1960
  • Un Anglais bien en chair ((en) One Fat Englishman, 1963)
  • Le Dossier James Bond ((en) The James Bond Dossier, 1965)
  • Colonel Sun ((en) Colonel Sun: a James Bond Adventure, 1968)
    Écrit sous le pseudonyme Robert Markham
  • J'en ai envie tout de suite ((en) I Want It Now, 1968)
  • L'Homme vert ((en) The Green Man, 1969)
  • Sur la fin ((en) Ending Up, 1974)
  • (en) The Alteration, 1976
  • (en) Jake's Things, 1978
  • (en) The Old Devils, Newport Beach, 1986
  • La Moustache du biographe, Payot ((en) The Biographer's Moustache, Flamingo, 1995)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]