Smith & Wesson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
modèle 3, 1869-1878

Smith & Wesson (aussi connue sous le nom de Smith & Wesson Holding Corporation) est une entreprise américaine qui fabrique des armes à feu (revolvers, pistolets et fusils), des couteaux et des menottes. Elle est cependant avant tout réputée pour ses armes à feu.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'entreprise Smith & Wesson a été fondée en 1852 par Horace Smith et Daniel B. Wesson. Ce dernier est l'inventeur de la première cartouche métallique à allumage intégral, remplaçant la douille à percussion à capsule, pour laquelle ils déposent un brevet en 1854. Cette même année, le chargement de la culasse par l'arrière, est inventé et breveté par Rollin White, brevet valable15 ans jusqu'en 1869.

L'entreprise, basée à Springfield dans le Massachusetts, s'est d'abord appelée "Volcanic repeating arms compagnie", du nom du pistolet qu'elle fabrique, le Volcanic repeating gun.

En 1856, MM. Smith et Wesson fondent une nouvelle société portant leurs noms pour produire un nouveau modèle innovant. Pour cela, ils rachètent en 1857 à Rolling White son brevet sur le chargement des culasses par l'arrière, tandis que le brevet pris par Colt en 1836 sur la fabrication des révolver à barillet, tombe dans le domaine public la même année. La combinaison de la cartouche métallique et du chargement par l'arrière et du barillet va leur permettre de concevoir le Smith & Wesson modèle n°1 dont ils seront les seuls fabricants pendant plus de dix ans. Ce modèle conçu pour la cartouche calibre 22 à percussion annulaire rencontre un grand succès commercial dans le domaine civil.

Avec la Guerre de Sécession, en 1861, Smith & Wesson adaptent leur révolver en portant son calibre à .32, ce qui donne le Smith & Wesson modèle n°2 qui est fabriqué à 77 000 exemplaires. Il est beaucoup plus rapide et facile à charger que le Remington 1858, mais pas à la hauteur de son calibre .44.

En 1869, la firme sort le Smith & Wesson modèle n°3 dont la carcasse est renforcée pour porter le calibre de .38 à .44. Ce modèle est aussi doté d'une brisure et d'une éjection automatique qui accélère et facilite encore le rechargement. Il est proposé à la Commission militaire chargée de l'agrément de l'armement (Ordnance board)avec le calibre réglementaire .44, et une balle de 15 grammes poussée par une charge de 25 grains de poudre noire. Après une première commande de 100 exemplaires, l'Armée américaine en commande 28 000 entre 1870 et 1874.

En 1871, l'attaché militaire russe à Washington, le général Alexandre Gorloff prend contact avec la firme pour discuter d'une grosse commande de 131 000 exemplaires pour doter les officiers russes. Le modèle est un peu modifié, en particulier avec le calibre de guerre russe très proche, mais différent du .44 américain. Le Grand Duc vient alors en visite en Amérique et surveile l'avancement de la commande.

En 1873, le Smith & Wessen modèle n°3 dit Schofield passe en calibre .45.

Pour diverses raisons, l'Ordnance board fait de grosses commandes à la firme Colt, ce qui laisse Smith & Wesson avec une grande part de sa production sur les bras. Elle se lance alors dans la reconquête de débouchés civil aux USA avec une politique commerciale très active qui lui ouvre de nombreuses commandes militaires en Europe.

En 1878, la firme arrête la production des variantes American, Russian et Schofield pour sortir le Smith & Wesson Nouveau modèle 3 (New Model Three) qui va être fabriqué sans interruption jusqu'en 1917 aux USA et sous licence dans divers pays comme la Russie et l'Allemagne. Elle reste ou devient réglementaire en Russie, Japon, Turquie, Argentine, Cuba, Australie.

Le Nouveau modèle 3 est décliné dans près de quinze calibres anciens (.44 Henry, .44 american, .44 russain) et nouveaux (.45 S&W, .44 WCF ou .44.40), en particulier en reprenant les anciens calibre civils 38 et 32 qui sont modernisés. Ces derniers seront copiés sans autorisation par plusieurs armuriers européens, notamment belges et espagnols.

En 1887, les versions en calibres .38 Smith & Wesson et .32 Smith & Wesson donnent lieu à la sortie d'un nouveau modèle avec sûreté et sans chien apparent, le Smith & Wessen Safety Hammerless.

En 1898, le Smith & Wesson Modèle n°4 qui reprend les caractéristiques du Safety Hammerless avec uniquement le calibre 32. Il est produit jusqu'en 1907.

En 1964, la famille Wesson a perdu le contrôle de l'entreprise qui est possédée par plusieurs firmes multinationales.

Produits[modifier | modifier le code]

S & W K .22.

L'entreprise distribue également des munitions, des poignards, des menottes, des articles promotionnels et des accessoires pour armes à feu. À travers l'académie Smith & Wesson, elle fournit aussi des équipements de formation aux personnels de maintien de l'ordre.

Revolvers[modifier | modifier le code]

Pistolets[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Smith & Wesson .22 et .32 RF Modèles 1, 2 et 1 1/2 expliqués par Gérard Henrotin (H&L - HLebooks.com - Octobre 2012)

Clients et distribution[modifier | modifier le code]

L'entreprise vend ses produits dans des magasins de détail, sur Internet, à travers des représentants directs et à travers des organismes gouvernementaux. Ses clients incluent : des distributeurs, divers organismes gouvernementaux, des agences et des dirigeants municipaux d'application de loi, des armuriers et des particuliers dans le monde entier.

Ainsi jusqu'à l'adoption massive des Glock 22 et Glock 23, le Federal Bureau of Investigation utilisa

Autres [Quoi ?]sur le Smith & Wesson[modifier | modifier le code]

La compagnieWalther America est soutenue par Smith & Wesson.

Le chanteur Marvin Gaye a été tué par son père avec le Smith & Wesson que le fils a offert au père à Noël.

Sur les autres projets Wikimedia :

Dans le film Harry Brown Smith & Wesson est cité,ainsi que dans Ill manors ( la cité de la violence ).