Moonraker (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moonraker.
Moonraker
Entourloupe dans l'azimut
Auteur Ian Fleming
Genre Roman d'espionnage
Version originale
Titre original Moonraker
Éditeur original Jonathan Cape
Langue originale Anglais britannique
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 1955
Version française
Traducteur Bruno Martin
Lieu de parution Paris
Éditeur Éditions Gallimard
Collection Série noire no 432
Date de parution 1958
Nombre de pages 255
Série James Bond
Chronologie
Précédent Vivre et laisser mourir Les Diamants sont éternels Suivant

Moonraker (Moonraker, dans l'édition originale britannique) est un roman d'espionnage de l'écrivain britannique Ian Fleming, paru pour la première fois au Royaume-Uni en 1955. C'est le troisième titre des aventures de James Bond. Il est traduit en France en 1958 pour la France. Son titre est d'abord Entourloupe dans l'azimut (Série noire no  432) jusqu'à sa réédition en 2002.

Ce roman est l'un des plus atypiques de l'auteur tant par la description de la vie londonienne et le quotidien de bureau de Bond, que par le fait que l'agent 007 se retrouve plongé dans une enquête domestique entre Londres et les plages de Douvres.

Résumé[modifier | modifier le code]

James Bond se voit confier une mission, à titre non-professionnel, assez particulière par son supérieur M : découvrir de quelle manière le millionnaire Hugo Drax triche aux cartes. Derrière cette mission s'en cache une autre, bien plus dangereuse encore...

Bond se rend donc au Blades, club privé fréquenté par M et Drax, afin de le battre au bridge et ainsi lui donner une leçon de grande importance pour tout le monde. En effet, Drax est connu comme un héros de la guerre, défiguré et rendu amnésique par une attaque allemande. Il est le directeur de Drax Industries qui a le monopole de la columbite, métal utilisé dans les fusées, notamment Moonraker (Le vise-Lune), prétendue comme étant une défense en plus du Royaume-Uni contre ses ennemis de la Guerre Froide.

En prenant de la benzédrine, Bond parvient à battre Drax, mais sa mission va plus loin. Il infiltre la Drax Industries et rencontre la secrétaire de Drax, Gala Brand. Mais 007 ne tarde pas à découvrir qu'elle est elle-même un agent secret, chargée de surveiller Drax. Mais Bond n'est pas au bout de ses surprises : il découvre que Drax se nomme en réalité Hugo Graf von der Drache. C'est un ancien officier nazi issu d'une mère anglaise et ayant revêtu plusieurs fois l'uniforme britannique. Sa fusée Moonraker a en fait une cible qui n'a rien à voir avec le Bloc de l'Est puisqu'il s'agit de Londres. Bond parvient in extremis à dévier la fusée sur le sous-marin de Drax et ses hommes, en visant la Mer du Nord où ils se cachaient. Bond tue non seulement un nouvel ennemi, mais sauve aussi Londres.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Les falaises de craie blanches à Douvres que Bond aura l'occasion de visiter...

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Moonraker (film).

Moonraker est le titre du film sorti en 1979 avec Roger Moore dans le rôle de James Bond. Si le nom du méchant est également repris, l'intrigue ne respecte en rien l'œuvre littéraire : la fusée atomique Moonraker devient une navette spatiale et Drax ne souhaite plus détruire Londres mais éradiquer toute vie humaine pour repeupler la Terre d'une « race pure » élevée dans sa station orbitale.

On remarquera cependant que le personnage de Gustav Graves dans Meurs un autre jour possède des similitudes avec le Drax du roman. Anobli lui aussi par la reine, il prétend (comme Drax affirmerait servir la Défense britannique) développer une machine à but philanthropique qui s'avère finalement une arme de destruction. Il est également à noter que dans ce film, le personnage de Miranda Frost devait initialement s'appeler Gala Brand.