Meurs un autre jour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Die Another Day (homonymie).

Meurs un autre jour

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original du film

Titre original Die Another Day
Réalisation Lee Tamahori
Scénario Neal Purvis
Robert Wade
Acteurs principaux
Sociétés de production EON Productions
MGM
Danjaq
United Artists
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Espionnage
Sortie 2002
Durée 133 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Meurs un autre jour (Die Another Day) est un film d'espionnage britannico-américain réalisé par Lee Tamahori et sorti en 2002. C'est le 20e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions. Pierce Brosnan y incarne James Bond pour la quatrième et dernière fois.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La Jaguar XKR de Zao.

James Bond est en mission en Corée du Nord suite à une enquête sur des armes et des diamants de contrebande. Mais quelqu'un le trahit et il se fait capturer, puis torturer.

Un an plus tard, il est relâché lors d'un échange contre Zao, l'un des trafiquants, le seul qui connaît l'identité du traître.

Abandonné par le MI6, Bond mène son enquête en solo de Hong Kong à Londres pour savoir qui l'a trahi et qui est ce mystérieux Gustav Graves à qui tout réussit. Pendant ce temps, Bond fait la connaissance de Jinx, une femme assez mystérieuse à deux identités.

« M » lui propose de revenir à son poste d'agent 007 et l'envoie en Islande où il fait également la connaissance de Miranda Frost, un agent du MI6, alors qu'il commence à percer l'identité de Gustav Graves et à découvrir le secret de son dangereux projet.

Cependant, Bond n'est pas au bout de ses surprises…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : Metro-Goldwyn-Mayer
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : 20th Century Fox
Drapeau de la France France : UGC Fox Distribution

Distribution[modifier | modifier le code]

Lieux de l'action[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Les producteurs Michael G. Wilson et Barbara Broccoli ont longuement réfléchi pour choisir le réalisateur de ce 20e film, 40 ans après James Bond 007 contre Dr. No : « Notre premier objectif fut de dénicher un vrai réalisateur capable de maîtriser tous les enjeux de cette vaste entreprise et de répondre aux attentes du public. Quelqu'un qui saurait bâtir une nouvelle histoire propre à surprendre le spectateur, à lui apporter encore plus qu'il n'espère. Lee Tamahori est très dynamique et doué d'un sens visuel aigu[4] ». Ce dernier les surprit fortement lorsqu'il suggéra le recours aux images de synthèse pour certaines scènes du film, ce qui n'avait jamais été fait dans la saga[4]. Lee Tamahori était également partisan de la « théorie des multiples James Bond ». Selon cette hypothèse, ce nom ne serait qu'un nom d'emprunt donné aux meilleurs agents (ce qui explique les changements d'acteurs et d'époques dans la saga). Il avait même un temps envisagé un caméo de Sean Connery, en tant qu'ancien agent James Bond, pour venir délivrer Pierce Brosnan au début du film, mais les producteurs « historiques » Barbara Broccoli et Michael G. Wilson, d'EON Productions, ont refusé (aussi bien le caméo de Sean Connery, en froid avec la production depuis sa participation au James Bond concurrent de la franchise officielle Jamais plus jamais, que de valider la théorie des multiples James Bond). Pierce Brosnan aurait quant à lui souhaité travailler plutôt avec Brett Ratner[4].

Casting[modifier | modifier le code]

Le personnage de Wai Lin (Demain ne meurt jamais) aurait dû faire son retour pour Meurs un autre jour, mais l'emploi du temps de Michelle Yeoh ne l'a pas permis[4]. Cela aurait constitué une première dans la saga. En effet, aucune des James Bond Girls « principales » (celles avec lesquelles l'agent se retrouve à la fin d'un film) n'est jamais apparu dans le suivant. Seul le personnage de Sylvia Trench s'en est approché, puisqu'elle est la maîtresse délaissée de James Bond dans les deux films James Bond 007 contre Docteur No et dans Bons baisers de Russie. Toutefois, elle n'est la James Bond Girl principale d'aucun de ces deux films.

Saffron Burrows et Salma Hayek ont été pressenties pour jouer dans le film[4].

Les figurants qui jouent des soldats coréens durant la séquence de pré-génerique ont été recrutés dans le club d'arts martiaux britanniques et entraînés par le coordinateur des cascades Georges Aguiar.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage principal débute le 11 janvier 2002 aux Pinewood Studios[5]. Le tournage se partage ensuite entre le Royaume-Uni, l'Islande et Cadix en Espagne. Le film est également tourné sur l'île de Maui dans l'archipel d'Hawaï en décembre 2001 avec la seconde équipe. Les surfers Laird Hamilton, Dave Kalama et Darrick Doerner ont tourné la scène de surf de la séquence pré-générique sur la célèbre plage « jaws » à Hawaï[6] alors que le reste de la scène a été réalisé à Cadix et Newquay.

Lieux de tournage[7]
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Drapeau du Pays de Galles Pays de Galles
  • Plage de Penbryn (scène d'amour entre Bond et Jinx)
Drapeau de l'Espagne Espagne (pour les scènes censées se dérouler à Cuba)
Drapeau : Hawaii Hawaï
  • île de Maui (pour la scène de surf au début)
Drapeau de l'Islande Islande
  • Jökulsárlón (pour la poursuite automobile sur le glacier)
  • Höfn (palais de glace et ses alentours, poursuite automobile sur le glacier)
Drapeau de la Norvège Norvège
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud

Voitures[modifier | modifier le code]

Le film est assez riche en voitures. On peut citer l'Aston Martin Vanquish V12 de James Bond truffée de gadgets: pistolets automatiques à air comprimé; missiles thermoguidés pilotés par ordinateur dans la calandre avant; fonction d'invisibilité; mitrailleuses dans les clignotants avant; siège passager éjectable; pneus à clous rétractiles pour la conduite sur glace; vitres à l'épreuve des balles; carrosserie et fond de caisse blindés...

Il y a également la jaguar XKR de Zao qui possède, parmi d'autres armements, un canon rotatif à 360° au-dessus du pare-brise, des bras-béliers dans la calandre avant, des bombes air-sol...

La collection de voitures du colonel Moon est très luxueuse : elle comprend une Ford GT40, une Ferrari 360 Modena, 2 Lamborghini Diablo et une Porsche 911 Turbo. La Ford Fairlane Sunliner et la Ford Thunderbird de Jinx, voitures moins voyantes mais toutes aussi belles, sont également à noter[8].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Die Another Day

Bande originale par David Arnold
Sortie 12 novembre 2002
Enregistré 2002
Durée 54:56
Format CD
Compositeur David Arnold, Mirwais Stass, Anita Camarata (exec.), Caresse Henry (exec.)
Label Warner Bros. Records
Critique

Bandes originales James Bond

David Arnold compose sa 3e bande originale consécutive d'un film de James Bond. Il continue d'intégrer de la musique électronique après la B.O. de Le monde ne suffit pas. Il réutilise également certains thèmes du précédent film.

La chanson du générique d'entrée Die Another Day est interprétée par Madonna, qui apparaît également dans le film. On peut entendre la chanson London Calling des Clash.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Die Another DayMadonna
  2. James Bond Theme (Bond vs. Oakenfold)David Arnold featuring Paul Oakenfold
  3. On the Beach
  4. Hovercraft Chase (contient le James Bond Theme, à l'origine composé par Monty Norman pour James Bond 007 contre Dr. No (1962))
  5. Some Kind of Hero ?
  6. Welcome to Cuba
  7. Jinx Jordan
  8. Jinx and James
  9. A Touch of Frost
  10. Icarus
  11. Laser Fight
  12. Whiteout
  13. Iced Inc.
  14. Antonov
  15. Going Down Together

Distinctions principales[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[10]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Pour la première fois dans un film de 007, la séquence du générique avec le canon de pistolet, conçue par Danny Kleinman, montre la balle fonçant tout droit vers la caméra.
  • En échappant au colonel Moon, Bond détruit une Porsche, une Ford GT40 et une Ferrari 360. Les cinéastes ont utilisé des carrosseries vides, plus faciles à endommager et surtout moins coûteuses.
  • À La Havane, Bond prend le livre de l'ornithologue James Bond, A Field Guide to the Birds of the West Indies et se fait passer pour un ornithologue auprès de Jinx (Halle Berry). L'ornithologue aurait inspiré à Ian Fleming, de son propre aveu, le nom de son personnage de fiction.
  • L'hôtesse de l'air qui sert une Vodka martini à James Bond dans l'avion qui le ramène à Londres est jouée par Deborah Moore, la fille de Roger Moore.
  • Le combat à l'épée, qui oppose Bond à Gustav Graves au club d'escrime Blades, est inspiré par le roman original de Fleming Moonraker (1955), dans lequel Bond et son ennemi Hugo Drax s'affrontent à la suite d'une partie de cartes au Blades.
  • La station de métro désaffectée où 007 rencontre M porte le nom de Vauxhall Cross, en référence au siège du MI6, édifié en 1995 au bord de la Tamise, au 85, Vauxhall Cross.
  • L'arme Icare devait à l'origine s'appeler Solaris. Les producteurs en ont modifié l'appellation après avoir appris que le film Solaris (2002) était en cours de tournage.
  • Les techniciens ont intégré 98 km de tubes d'acier dans la structure du palais de glace pour que celui-ci puisse résister à la course-poursuite entre Bond et Zao.

Clins d'œil[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Le film est plein de références aux 19 précédents films, voici une liste non exhaustive des clins d'œil :

  • Après une bagarre à bord d'un aéroglisseur, Tan-Sun Moon, colonel nord-coréen et ennemi de Bond, fait une chute du haut d'une gigantesque cascade. Une séquence semblable à celle du navire de Jaws au-dessus des chutes d'Iguaçu, dans Moonraker.
  • « M » retire à Bond son fameux « permis de tuer », comme dans Permis de tuer.
  • Bond se fait passer pour mort afin de s'évader… Une ruse déjà utilisée dans On ne vit que deux fois et qui sera repris dans le film Skyfall[réf. nécessaire].
  • L'entrée de Halle Berry rappelle énormément celle de Ursula Andress dans James Bond 007 contre Dr No. À l'exception du fait que le bikini d'Ursula Andress est blanc alors que celui de Halle Berry est orange.
  • « Q » annonce à 007 que la montre qu'il lui donne est la vingtième, autant que le nombre d'opus de la saga au moment de cet épisode. Bond accentuera cette anecdote par la remarque : « Comme le temps passe vite. »
  • Dans le magazine High Life que lit Bond dans l'avion, au sujet de la société de Gustav Graves, il est écrit « Les diamants sont éternels, pour la vie » en référence directe au film Les diamants sont éternels.
  • Lorsque Bond s'échappe du bateau où il est retenu par M, la musique du tout premier Gunbarrel de James Bond 007 contre Dr. No (1962) joue en bruit de fond.
  • Dans sa chambre d'hôtel à Hong Kong, James Bond est filmé à son insu avec une fille comme dans Bons Baisers de Russie.
  • Alors qu'il traverse la clinique cubaine du Dr Alvarez, 007 attrape des raisins, tout comme il le faisait en quittant la clinique de Shrublands, dans Opération Tonnerre (1965).
  • Gustav Graves ouvre un parachute aux couleurs de l'Union Jack, comme le fait 007 en sautant à ski dans L'espion qui m'aimait (1977).
  • Lors de la course-poursuite entre Zao et 007, un gros plan est fait sur les pneus de l'Aston Martin, tout comme dans Tuer n'est pas jouer (1987).
  • Pour infiltrer les bâtiments de Graves en passant sous la glace, Bond utilise un respirateur aquatique ; c'est une version plus moderne de celui qu'il utilise dans Opération Tonnerre (1965).
  • La référence dans une phrase de Tiger dans On ne vit que deux fois à propos de son métro personnel (« Je pense que votre “M”, à Londres, doit avoir la même chose ») a une réponse dans l'épisode[réf. nécessaire].
  • L'atelier de « Q » est rempli de gadgets des missions précédentes : la chaussure à pointe empoisonnée de Bons baisers de Russie, le jet-pack de Opération Tonnerre, le casque jaune de plongée utilisé dans Rien que pour vos yeux ou encore le sous-marin crocodile d’Octopussy.
  • La montre de Bond contient un laser qu'il utilise pour découper l'épaisse couche de glace en Islande. Il avait déjà utilisé ce gadget pour s'évader d'un train dans GoldenEye.
  • Jinx (Halle Berry) est à deux doigts de se faire découper par des rayons laser, référence directe à Sean Connery dans Goldfinger.
  • Le dôme géodésique présent à l'écran ressemble à s'y méprendre à celui utilisé dans Le monde ne suffit pas.
  • La voix de la voiture de Bond est identique à celle utilisée dans Demain ne meurt jamais.
  • Les pneus de l'Aston Martin de Bond sont équipés de pointes rétractables comme dans Tuer n'est pas jouer.
  • Sir Gustave Graves veille sur la destruction qu'il sème, depuis les fenêtres de son avion, tout comme Max Zorin regardait la Silicon Valley dans Dangereusement vôtre.
  • Un CD d'Au service secret de Sa Majesté est posé sur le bureau de Moneypenny.
  • Bond ôte un diamant du nombril de Jinx. Un hommage à la scène de L'Homme au pistolet d'or où l'espion retirait une balle en or du nombril d'une danseuse.
  • Le traité d'ornithologie apparaissait déjà dans Octopussy en 1983.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Business - Internet Movie Database
  2. Dates de sortie - Internet Movie Database
  3. Liliane Gaudet a enregistré un doublage de Judi Dench, mais un nouveau doublage l'a remplacé, réalisé par Annie Bertin).
  4. a, b, c, d et e Secrets de tournage - AlloCiné
  5. (en) Brosnan meets the two-faced Bond villain - The Daily Telegraph
  6. (en) Maui's monster surf break getting bigger by the day - Honolulu Advertiser
  7. Lieux de tournage - Internet Movie Database
  8. Jean-Antoine Duprat, James Bond : 101 voitures de légende, Éditions de l'Opportun, octobre 2012
  9. (en) Die Another Day - Allmusic
  10. (en) Awards - Internet Movie Database
  11. a, b, c et d Box-office - JP's box-office