Ne rêve jamais de mourir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne rêve jamais de mourir
Auteur Raymond Benson
Genre Roman d'espionnage
Version originale
Titre original Never Dream of Dying
Langue originale Anglais
Lieu de parution original Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de parution originale 2001
Version française
Traducteur Pascal Loubet
Éditeur Éditions La Sentinelle
Date de parution 2002
Série James Bond
Chronologie
Précédent Doubleshot The Man with the Red Tattoo Suivant

Ne rêve jamais de mourir (Never Dream of Dying) est le cinquième roman original de Raymond Benson à mettre en scène James Bond (et le septième si l'on rajoute les novélisations de Demain ne meurt jamais et de Le monde ne suffit pas). Publié en mai 2000 au Royaume-Uni, ce roman est le dernier de la "trilogie du Syndicat" entamée par les deux romans précédents, Crime sur les cimes et Doubleshot.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la "nouvelle guerre" menée par les services secrets du monde contre le Syndicat, la police française, accompagnée de James Bond et de son vieil ami René Mathis, organise un raid sur un studio de la Côte d'Azur. Mais ils se retrouvent pris au piège. L'opération tourne au désastre, fait des dizaines de victimes innocentes, et se solde par une nouvelle victoire du Syndicat.
Malgré ce revers, la traque continue pour les deux hommes, chacun de son côté. Au casino de Monte-Carlo, Mathis pense avoir retrouvé le Gérant, alignant les victoires au tapis vert malgré sa cécité. Et James Bond remonte la trace du réalisateur Léon Essinger, propriétaire du studio et soupçonné d'appartenir au Syndicat, et marié à Tylyn Mignonne, superbe top modèle. Les deux pistes se rassemblent en Corse, où d'autres pièces les attendent : vol de matière hautement explosive, le tournage du prochain film de Essinger, la résidence du Gérant, un entrepôt suspect et un ennemi aussi impitoyable qu'inattendu...Les deux hommes auront-ils assez d'eux-mêmes pour faire échouer le nouveau plan du Syndicat et arrêter Olivier Césari qui, à défaut de voir le présent par ses yeux, semble percevoir l'avenir dans ses rêves?

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • James Bond
  • Oliver Césari, alias Pierre Rodiac ou Le Gérant
  • Tylyn Mignonne
  • René Mathis
  • Léon Essinger
  • Bertrand Colette, responsable de la section française du SIS

Historique de publication[modifier | modifier le code]

  • Au Royaume-Uni : La première édition avec couverture cartonnée de Ne rêve jamais de mourir paraît au Royaume-Uni en mai 2001 aux éditions Hodder & Stoughton, puis en novembre de la même année, Coronet Books publie l'édition couverture souple du roman[1].
  • Aux États-Unis : le roman parait en juin 2001 aux éditions Putnam avec couverture cartonnée. La couverture souple sera publiée par Jove Books en mai 2002[1].
  • En France : Ne rêve jamais de mourir, traduit par Pascal Loubet, est publié aux éditions La Sentinelle en 2002.
  • En Italie[2] : le roman connaîtra deux publications, reprenant toutes les deux la traduction de Andrea Carlo Cappi avec cependant deux titres différents : i sogni non uccidono (les rêves ne tuent pas) publié en 2002 par les éditions Mondadori dans la collection "Segretissimo", no 1455[3], puis en 2008, Ne rêve jamais de mourir est publié par les éditions Alacrán Edizioni sous le titre Mai sognare de morire qui est la traduction exacte du titre original[4]

The Union[5] Trilogy[modifier | modifier le code]

En octobre 2008, l'édition américaine Pegasus Books a publié une compilation regroupant les trois 007 écrits par Benson dans lesquels figure Le Syndicat, à savoir Crime sur les cimes, Doubleshot (non traduit en français) et Ne rêve jamais de mourir. Le recueil comporte aussi la première nouvelle de l'auteur à faire figurer James Bond, Le Spectre du passé, qui n'avait jamais été édité en anglais en version complète[6]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Article sur le roman sur wikipédia.en : Never Dream of Dying
  2. L'Italie est par ailleurs le seul pays à avoir traduit et publié l'intégralité des romans de James Bond écrits par Raymond Benson : [1]
  3. (it)page de wikipédia recensant tous les romans de la collection "Segretissimo" : Segretissimo
  4. (it) Page du roman sur le site de l'éditeur : « Alacrán Edizioni - James Bond 007 Mai sognare de morire di Raymond Benson »
  5. The Union est le nom du Syndicat dans la version originale du livre
  6. (en) Article du site CommanderBond.net sur le recueil : « Raymond Benson's James Bond Returns In 2008 »