Le titre de cette page ne peut être modifié.

Les diamants sont éternels (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les diamants sont éternels.
Les diamants sont éternels
Chauds les Glaçons !
Auteur Ian Fleming
Genre Roman d'espionnage
Version originale
Titre original Diamonds Are Forever
Éditeur original Jonathan Cape
Langue originale Anglais britannique
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 1956
Version française
Traducteur France-Marie Watkins
Lieu de parution Paris
Éditeur Éditions Gallimard
Collection Série noire no 402
Date de parution 1957
Nombre de pages 248
Série James Bond
Chronologie
Précédent Moonraker Bons baisers de Russie Suivant

Les diamants sont éternels (Diamonds Are Forever) est un roman d'espionnage de l'écrivain britannique Ian Fleming, le quatrième de la série des James Bond. Il est paru en 1956 et a « inspiré » le film Les diamants sont éternels. La première traduction française a pour titre Chauds les Glaçons ! jusqu'en 1973, date à laquelle le roman prend le titre plus fidèle à l'original qu'on lui connaît actuellement.

Résumé[modifier | modifier le code]

James Bond doit enquêter sur un mystérieux trafic de diamants. Ce trafic relie des mines africaines à la Chambre des Diamants à Londres et aussi aux États-Unis. Il découvre l'organisation qui gère ce trafic : le gang des Spang, dirigé par les deux frères Jack et Seraffimo Spang. Se faisant engager comme contrebandier de diamants, Bond découvre aussi qu'un dentiste du gang cache les diamants dans la dentition des mineurs, pour que leurs passages allant de l'Afrique à l'Occident soient sans conséquence. Bond rencontre une des sbires des Spang, Tiffany Case, qui reçoit ses ordres sur le terrain d'un certain ABC, alias Rufus Saye B., alias Jack Spang. Elle a pour mission de surveiller Bond lorsqu'il fait passer les diamants de Londres en Amérique. Là-bas il retrouve son vieil ami Leiter travaillant désormais en tant que privé. Avec son aide, la piste le mène au casino Tiara à Las Vegas.

Cependant, sur place Bond se fait repérer par les deux hommes de main des Spang : Wint & Kidd. Il est capturé et envoyé jusqu'à une ville fantôme en plein Ouest Américain. Séparé par un chemin de fer, une acquisition de Seraffimo, et torturé, Bond parvient à s'enfuir avec l'aide de Tiffany qui est tombée amoureuse de lui. Le cadet Spang rencontre Bond et un duel s'engage, gagné par Bond qui fait dérailler le train sur son ennemi.

Sur le chemin du retour à Londres, Bond emprunte le Queen Elisabeth mais Wint et Kidd l'y attendent impatiemment avec Tiffany sur les ordres de ABC. Après qu'ils ont enlevé la fille, Bond parvient à les rattraper et les tue. Les deux cadavres donnent l'impression à Bond que seule la mort est éternelle.

Rentré à Londres, Bond part en Afrique où il attend la venue de Jack venu chercher auprès du dentiste les diamants de contrebande et, par la même occasion, le faire disparaitre. Bond abat cependant son hélicoptère en plein désert et Jack meurt. La Mob Spangled est dissoute. Dans les débris de l'aéronef, seuls les diamants sont intacts car résistants à de fortes chaleurs. Bond émet une réflexion et dit que les diamants sont aussi éternels (d'où le titre).

Personnages[modifier | modifier le code]

Brillanten.jpg

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Les Diamants sont éternels.

Le roman est à la base du scénario du septième James Bond cinématographique, Les Diamants sont éternels. Il est sorti en 1971 avec Sean Connery dans le rôle principal et a été réalisé par Guy Hamilton. Cependant, ce film a peu de point commun avec le roman, seuls le titre, le trafic de diamants et certains noms de personnages ont été gardés. Le reste de l'intrigue repose sur le SPECTRE et un projet spatial complètement absent du livre.