Doubleshot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Doubleshot
non traduit en français
Auteur Raymond Benson
Genre Roman d'espionnage
Version originale
Titre original Doubleshot
Langue originale Anglais
Lieu de parution original Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de parution originale 1er mai 2000
Version française
Date de parution non traduit en français
Série James Bond
Chronologie
Précédent Le Monde ne suffit pas Ne rêve jamais de mourir Suivant

Doubleshot est le quatrième roman original écrit par Raymond Benson à mettre en scène James Bond, l'espion anglais créé par Ian Fleming. Il fut publié pour la première fois au Royaume-Uni en 2000 et n'a jamais été traduit en français. Doubleshot est le second roman de la « trilogie du Syndicat »[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Syndicat est contacté par Domingo Espada, ancien matador et actuellement grande figure politique espagnole, afin d'obtenir le soutien nécessaire à son opération, la prise de Gibraltar. Bien que conscients des risques extrêmes que présente cette « mission suicide », Le Gérant, dirigeant du Syndicat, et ses commandants acceptent de relever le défi : d'un côté ils regagneraient l'influence perdue lors de l'échec du marché sur Skin 17. Et de l'autre, le Syndicat se vengerait du Royaume-Uni, à l'origine de cette humiliation.

Qui plus est, Nadir Yassasin, le stratège de l'organisation, va se servir de 007, affaibli et pourtant déterminé à retrouver le Syndicat, pour endosser le rôle phare de la machination : il devient un traître à son pays et un meurtrier à la solde de Espada. Mais James Bond a-t-il réellement commis ces crimes pendant ses « black-out », périodes de crises lors desquelles il n'a plus conscience de ses actes ? À moins que ce ne soit son doppelgänger, son double maléfique qui n'en soit à l'origine, et dans ce cas, 007 risque de ne sortir vivant de leur confrontation…

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • James Bond, sa dernière mission dans l'Himalaya l'a affaibli considérablement, il souffre de paranoïa, de "black-outs" et est retiré du service pour raison médicale ; mais il reste bien déterminer à retrouver le Syndicat, quelle qu'en soit la façon…
  • M, sa confiance en Bond est mise à mal face au comportement de son agent.
  • Domingo Espada, ex-matador, il est maintenant dans la politique. Il est connu dans la région comme El Padrino en raison de ses contacts avec des mafias et de ses nombreuses activités criminelles.
  • Margarita Piel, travaillant pour Espada, elle est surnommée "Mantis Religiosa" ; à l'instar de l'insecte du même nom, elle tue les hommes après avoir passé la nuit avec eux.
  • Le Gérant, son véritable nom serait Olivier Cesari, et d'origine berbère
  • Nadir Yassasin, stratège du Syndicat d'origine marocaine
  • Heidi et Hedy Taunt
  • Felix Leiter, il transmet à 007 les quelques informations qu'il possède sur le Syndicat, mais il ne le rencontre pas de façon directe.

Historique de publication[modifier | modifier le code]

  • En Angleterre : La première édition avec couverture cartonnée de Doubleshot paraît au Royaume-Uni le 1er mai 2000 aux éditions Hodder & Stoughton[2], puis en août de la même année, Coronet Books publie l'édition couverture souple du roman[3].
  • Aux États-Unis : le roman parait en juin 2000 aux éditions Putnam avec couverture cartonnée. La couverture souple sera publiée par Jove Books un an plus tard, soit en juin 2001[3].
  • En Italie : Doubleshot est traduit en italien par Andrea Carlo Cappi. Il est publié aux éditions Alacrán Edizioni sous le titre Doppio Gioco en 2007 [4],[5].

The Union[6] Trilogy[modifier | modifier le code]

En octobre 2008, l'édition américaine Pegasus Books a publié une compilation regroupant les trois 007 écrits par Benson dans lesquels figure Le Syndicat, à savoir Crime sur les cimes, Doubleshot et Ne rêve jamais de mourir. Le recueil comporte aussi la première nouvelle de l'auteur à faire figurer James Bond, Le Spectre du passé, qui n'avait jamais été édité en anglais en version complète[7]

Titres[modifier | modifier le code]

Plusieurs titres ont été évoqués par Raymond Benson et les éditeurs pour le roman :

  • Le nom du projet original était Doppelgänger.
  • Reflections in a Broken Glass (reflets dans du verre brisé) a été envisagé par l'auteur, mais il ne s'en est finalement pas servi, que ce soit en tant que titre de roman ou de chapitre
  • Le titre final Doubleshot a été suggéré par l'éditeur américain du roman[8]

Références[modifier | modifier le code]

  1. entre Crime sur les cimes et Ne rêve jamais de mourir, du même auteur
  2. (en) Chronologie du mois de mai sue le site CommanderBond : « This Month in Bond History »
  3. a et b (en) Article sur le roman sur wikipédia.en : Doubleshot
  4. (it) Page du roman sur le site de l'éditeur : « Alacran Edizioni - 007 Doppio Gioco di Raymond Benson »
  5. L'Italie est par ailleurs le seul pays à avoir traduit et publié l'intégralité des romans de James Bond écrits par Raymond Benson : http://commanderbond.net/article/2853
  6. The Union est le nom du Syndicat dans la version originale du livre
  7. (en) Article du site CommanderBond.net sur le recueil : « Raymond Benson's James Bond Returns In 2008 »
  8. (en) Article du roman sur le site Commanderbond.net : « Looking Back: 'Doubleshot' »