Dia (enseigne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dia (magasin))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dia.

Dia

Description de l'image  Logo de Dia.png.
Création 1979
2009 (France)
Dates clés 2011 : séparation avec Carrefour
Personnages clés Ana María Llopis
Forme juridique Société par actions simplifiée (France)
Société anonyme (Espagne)
Slogan « Les prix bas c'est chez Dia »
Siège social Drapeau d'Espagne Madrid (Espagne)
Activité Grande distribution
Produits Alimentation
Société mère Groupe Dia
Groupe Carrefour (de 2000 à 2011)
Filiales Ed
Effectif 45 285[1] (2013)
Site web www.dia.fr
Chiffre d’affaires en diminution 12,6 milliards d'€ (2011)
Magasin Dia à Pékin, près du temple tibétain Yonghe Gong

Dia (de son nom complet : Distribuidora Internacional de Alimentación[N 1]) est une enseigne de supermarchés espagnole créée en 1979 spécialisés dans le hard-discount, aussi appelé le maxidiscompte.

Dia exploite en 2012, 6 914 magasins à l'échelle internationale, ce qui en fait le troisième plus grand franchiseur du secteur alimentaire d'Europe et compte en 2008, 52 375 salariés[2] et 44 entrepôts de distribution[3]. Il possède également la chaîne de drogueries Schlecker en Espagne et au Portugal depuis 2013.

La société est actuellement dirigée par Ana María Llopis, ce qui en fait la plus grande entreprise espagnole à être dirigée par une femme[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Magasin Dia à Villeurbanne, un ancien point de vente Ed, renouvelé en mai 2011

En 1979, la chaîne Dia a été créée par le groupe français Promodès en Espagne, avec le premier magasin Dia à Madrid[5], et a entrepris un ambitieux plan d'expansion internationale sous l'enseigne Dia en Espagne, Grèce, Turquie, Chine, Brésil et Argentine, sous l'enseigne Minipreço au Portugal, et sous les enseignes Ed et Dia en France.

En 1989, fut créé un réseau commercial. De 1990 à 1992, sont rachetés les chaînes de supermarchés Dirsa (en 1990), Mercapopular (1991) et Ahorro Diaro (en 1992).

En 1993, l'enseigne s'installe au Portugal sous l'enseigne Minipreço. Puis ouvre les premiers magasins Dia en Grèce en 1995, en Argentine en 1997 et en Turquie en 1999, et cette année ouvre également le 100e magasin en Argentine. Dia intègre le groupe Carrefour, la même année.

En 2000, fut ouvert le 200e magasin Dia d'Argentine. Le rapprochement avec le groupe Carrefour permet à Dia de s'installer en France par l'intégration de l'enseigne ED qui garde toutefois son nom. En 2001, ouvre le premier magasin Dia au Brésil et en 2003 en Chine.

En 2006, la création des enseignes « Dia Maxi » et « Dia Market ». En 2007, Dia rachète en Allemagne la chaîne de supermarchés Plus (de).

En avril 2009, ouverture de l'enseigne Dia branche hard discount en France. Ces magasins proposent des produits marque de distributeur Carrefour (MDD) et des produits DIA, présents dans les magasins Ed. Le passage des magasins Ed sous l'enseigne « Dia » se fera progressivement. Par conséquence de l'annonce par le groupe Carrefour[6], les magasins Ed de Villeneuve-Saint-Georges et de Mâcon sont passés en mai 2009 sous l'enseigne Dia, suivi de ceux d'Oyonnax, de Sens et de Chalon-sur-Saône le mois suivant[7].
Depuis, de nombreux magasins ont intégré l'enseigne Dia, sous la forme de nouvelles ouvertures (Albi, Bétheny (Reims), Saint-André-les-Vergers ou La Valette-du-Var[8]), ou par rebaptisation d'anciens magasins ED (Narbonne[9], Héricourt[10], Fontaine-lès-Dijon[11], Aix en Provence Villeurbanne etc.).

En 2010, les groupes Carrefour et Marinopoulos transforment en Grèce les magasins Dia, qui prennent alors le nom de Carrefour, Carrefour Marinopoulos ou Carrefour Express.
Le cap des 100 magasins Dia a été atteint en France le 21 avril 2010[12].

En 2011, a été ouvert le 400e magasin Dia en Chine. Le 21 juin 2011, scission de Dia faite avec le groupe Carrefour et 5 juillet 2011, Dia devient autonome et entre à la bourse de Madrid, Blue Capital en devient le premier actionnaire[13]. En décembre, fut ouvert un tout nouveau site internet de Dia France.

En octobre 2012, Dia rachète 1200 drogueries Schlecker en Espagne et au Portugal[14]. A fin 2012, le groupe exploitait 6 914 magasins hard-discounts, dont 4 024 détenus en propre. 2 925 étaient implantés en Espagne sous l'enseigne DIA, 1 093 en Turquie sous l'enseigne DIA, 888 en France sous les enseignes DIA et Ed), 572 au Portugal sous l'enseigne Minipreço, 561 au Brésil sous l'enseigne DIA, 559 en Argentine sous l'enseigne DIA et 316 en Chine sous l'enseigne DIA.
Le groupe réalisait, fin 2012, 50,6 % de son chiffre d'affaires dans la Péninsule ibérique, 28,3 % en Turquie-Brésil-Argentine-Chine et 21,1 % France.

En 2013, la transformation du concept Dia « Maxi » en Dia « Maxi V2 » : Présence d'un point chaud en magasin[15]. Vente de la filiale turque DiaSA (1 200 magasins en Turquie) au groupe alimentaire Yildiz Holding (en)[16]. La même année apparaît l'enseigne « Dia Fresh » en France, il s'agit d'un magasin urbain de petite superficie principalement centré sur les produits frais[17]. Le premier magasin a ouvert à Nice le 19 juin 2013[18]. En décembre 2013, Dia serait en discussion pour le rachat des supermarchés espagnols El Arbol, pour 100 millions d'euros en vue de consolider sa position dans le marché espagnol[19]

En janvier 2014, Dia lance le site « diadiscount.com » et propose à sa clientèle également le service au volant[20]. Le 7 mai 2014, Dia annonce vouloir céder partiellement ou la totalité de ses 900 magasins en France, à la suite de la baisse du CA de 11 % sur 1 an. Au mieux, et en conservant les magasins, seuls les 200 magasins les moins rentables pourraient être fermés ou cédés, et des doublons dans certaines villes pourraient être fermés[21]. En juin 2014, l’enseigne qui compte 800 magasins en France en difficulté sur le marché hexagonal est racheté pour 600 millions d'euros par le groupe Carrefour, soit trois ans après l'avoir cédé à Blue Capital, premier actionnaire de Dia à la bourse de Madrid[22].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • de 2009 à 2012 : « Avec nous, vous allez aimer le hard-discount » ou « Vous allez aimer le hard-discount » (France)
  • depuis 2012 : « Les prix bas, c'est chez Dia » (France)[23]
  • depuis 2013 : « Toujours plus près, toujours plus frais » (slogan de Dia Fresh, France)[24]

Implantations[modifier | modifier le code]

L'intérieur d'un magasin Dia à Valence en Espagne avec un chariot rempli de produits.
À l'intérieur d'un magasin Dia à Strasbourg, France.
Nombres de magasins Dia par pays en 2012
Pays 1er magasin Fermeture Nombre de magasins
Implantations actuelles
Drapeau de l'Espagne Espagne 1979 2 925
Drapeau du Portugal Portugal[N 2] 1993 572
Drapeau de l’Argentine Argentine 1997 559
Drapeau du Brésil Brésil 2001 561
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2003 316
Drapeau de la France France 2009 888
Anciennes implantations
Drapeau de la Grèce Grèce 1995 2010 0
Drapeau de la Turquie Turquie 1999 2013 1 093[N 3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Signifiant littéralement « Distributeur international d'alimentation » en espagnol.
  2. L'enseigne y est présent sous le nom de Minipreço.
  3. Ces magasins furent vendus en 2013 au groupe Yildiz (en).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « DIA », sur Forbes,‎ 18 février 2013
  2. Dia en chiffres.
  3. La logistique du groupe Dia sur son site institutionnel.
  4. (es) Jimenez, Miguel, « DIA será la mayor empresa española presidida por una mujer », sur El País,‎ 14 mai 2011 (consulté le 3 mai 2014)
  5. Historique de Dia
  6. Communiqué de presse du groupe Carrefour
  7. Christelle Magaud, « Carrefour habille Ed à la mode Dia », sur www.pointsdevente.fr, Points de vente,‎ 15 juin 2009
  8. Dia grandit, grandit… sur Points de Vente.
  9. DIA ouvre à Narbonne sur LSA.
  10. Carrefour ouvre son quarantième magasin Dia en France sur LSA.
  11. « Dia s’attaque à Paris » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Linéaires, sur lineaires.com
  12. « Ouverture du 100e Dia en France », sur www.carrefour.com, groupe Carrefour.
  13. Ivan Letessier, « Dia prévoit un ambitieux plan de développement », sur Le Figaro.fr,‎ 15 mai 2011 (consulté le 3 mai 2014)
  14. « Dia rachète le réseau de drogueries Schlecker en Espagne et au Portugal », sur www.lsa-conso.fr, LSA
  15. Dia ouvre son premier supermarché parisien avec un point chaud
  16. Distribution-Dia cède sa filiale turque à Yildiz
  17. Dia lance Dia Fresh en France
  18. Dia dévoile son nouveau concept Dia Fresh
  19. (en) Tracy Rucinski, « Spanish grocer Dia in talks to buy peer El Arbol », sur Reuters,‎ 16 décembre 2013
  20. « Dia se lance dans le drive », sur Blog.lebondrive.fr (consulté le 21 janvier 2014)
  21. AFP, Le Monde.fr, « Dia veut céder ses activités en France », sur lemonde.fr,‎ 7 mai 2014
  22. AFP, RTL, « Le groupe Carrefour va racheter Dia pour 600 millions d'euros », sur rtl.fr,‎ 20 juin 2014
  23. Frank Rosenthal, « Dia change de signature et rebondit sur celle de Carrefour », sur Retail-distribution,‎ 28 mars 2012 (consulté le 21 juin 2014)
  24. « Dia Fresh : Un nouveau format de magasin pour Dia » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.toute-la-franchise.com

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]