Eroski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eroski

alt=Description de l'image Eroski.jpg.
Siège social Drapeau d'Espagne Elorrio (Espagne)
Direction Président : Constant Da Costa, DG : Agustin Markaide
Actionnaires 63,5 % Mondragón Corporación Cooperativa, 36,5 % travailleurs-associés (2007)[1]
Activité Grande Distribution
Filiales Altis
Effectif 50580 (2007)[1]
Site web (es) www.eroski.es
Chiffre d’affaires 7,6 Mds d€ (2007)[1]
Résultat net 205,48 M d'€ (2007) [1]

Eroski, est une entreprise et une enseigne du secteur de la grande distribution espagnol, filiale du groupe basque Mondragón Corporación Cooperativa. Ce nom est issu de la contraction de "erosi" (acheter) et "toki" (lieu/endroit) en basque.

Le magasin Eroski de Pampelune 08/12/2007

Le groupe est une coopérative créée pendant les années 1970 au Pays basque espagnol qui compte plus de 1 600 établissements en Espagne (en 2006 : 84 hypermarchés, presque 700 supermarchés, plus de 200 agences de voyages, 200 parfumeries de l'enseigne "If" ainsi que des magasins de Cash & Carry, des cafétérias et des restaurants).

Une coopérative de production[modifier | modifier le code]

Eroski est une coopérative de production où les travailleurs-propriétaires ont le statut de travailleur indépendant et cotisent directement à la sécurité sociale. Toutefois, au début 2008 ce statut n'était partagé que par 26 % des effectifs, les autres étant des salariés[1]. Début 2009, avec l'accord de leurs représentants le statut de "propriétaire-associé" a été étendu à l'ensemble des salariés de la coopérative soit environ 38 000 personnes s'ajoutant aux 15 000 associés déjà en place[2].

Une société coopérative de production s'alliant ou rentrant dans le capital de société à but lucratif[modifier | modifier le code]

Alliances[modifier | modifier le code]

Carrefour - Altis[modifier | modifier le code]

Le groupe Eroski détient à parité avec le groupe Carrefour la société Altis, franchisée du second et exploitant 20 points de vente en France (6 Carrefour, 10 Carrefour market et 4 ED)[3],[4].

Le lundi 12 décembre 2011, le groupe Carrefour revend ses 50 % de parts à Eroski, qui devient le seul propriétaire des points de vente Carrefour[4]. Le lendemain, Intermarché annonce qu'il reprend l'intégralité d'Altis auprès du groupe Eroski, avec l'accord des autorités de concurrence.

Intermarché[modifier | modifier le code]

En 2002, le groupe a signé une alliance avec Les Mousquetaires pour créer la centrale d'achat européenne Alidis (Alliance internationale des distributeurs)[5].

Développement externe[modifier | modifier le code]

En juin 2007, le groupe coopératif est sur le point de prendre une participation de 75 %, représentant une valeur de 1,3 milliard d'euros, dans le groupe de distribution catalan Caprabo. Les autres parts resteront entre les mains des familles fondatrices Botet, Elias et Carbo ainsi qu'entre les main de la caisse d'épargne catalane. Le groupe Caprabo représente à ce jour 15 000 salariés répartis dans 500 supermarchés[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • 2007 - Mémoire du groupe Eroski - une année qui restera dans les annales, www.eroski.es, consulté le 27/07/2008 [lire en ligne]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Armand Chauvel, Eroski veut impliquer tous ses salariés dans son statut coopératif, Libre Service Actualités, n°2040, 17/04/2008, p.74
  2. Gilles Sengès, Eroski devient la plus grande coopérative du monde, Les Échos, 22/01/2009, p.23
  3. Activité au 30/9/2006 : un rythme de commande en forte croissance, www.ses-esl.fr, 21/11/2006 [lire en ligne]
  4. a et b Communiqué de presse du groupe Carrefour concernant la vente d'Altis, 12.12.2011
  5. Dossier de presse : les Mousquetaires, www.groupedesmousquetaires.com, février 2007, p.15 consulté le 27/07/2008 [lire en ligne]
  6. José Alves, Le basque Eroski souffle à Carrefour le catalan Capabro, Les Échos, 07/06/2007