Bandha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le bandha (बन्ध en devanāgarī)[1] ce terme masculin sanskrit signifie : action de lier, ligature, lien, attache, chaîne, entrave ; tendon ; union, jonction ; accouplement ; capture, emprisonnement ; posture sexuelle, de gymnastique ou de yoga.

Dans l'hindouisme[modifier | modifier le code]

En philosophie, bandha signifie l'attachement au monde par la chaîne de nos actes ; il est l'opposé de mukti.

Dans le hatha yoga, il existe trois bandhas qui verrouillent l'énergie au sein du corps lors de la pratique des āsana et du pranayama. Un bandha est une contraction de groupes musculaires qui se localisent en trois niveaux du buste :

  • Jalandhara Bhanda : compression de la gorge par inclinaison de la tête ;
  • Uddiyana Bandha : le ventre est rentré par expansion de la cage thoracique ;
  • Mula Bandha : les muscles du périnée sont contractés pour fermer la base du tronc.

Dans le jaïnisme[modifier | modifier le code]

L'utilisation philosophique du terme bandha dans le jaïnisme rejoint celle de l'hindouisme. Le bandha est synonyme de l'attachement des particules de karma à l'âme pour le croyant jaïn. Ainsi, le bandha fait partie des neuf tattva qui sont neuf principes éclairant l'humain à la recherche de solutions pour atteindre l'éveil, le moksha[2]. Il faut les conjuguer à la foi droite, à la connaissance juste et à la conduite intègre pour se libérer du karma.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. Jainism The World of Conquerors, par Natubhai Shah, volume II, page 44, ISBN 812081939X

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]