Anne-Sophie Mutter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anne-Sophie Mutter

Description de l'image  Anne-Sophie Mutter B10-13.jpg.
Naissance 29 juin 1963 (51 ans)
Rheinfelden, Bade-Wurtemberg Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Violoniste
Style Musique Classique
Années d'activité 1977 – aujourd'hui
Collaborations Orchestre philharmonique de Berlin

Orchestre philharmonique de New York

English Chamber Orchestra
Maîtres Herbert von Karajan
Distinctions honorifiques Prix Ernst von Siemens (2008)
Site internet www.anne-sophie-mutter.com

Anne-Sophie Mutter (née le 29 juin 1963 à Rheinfelden, dans le Bade-Wurtemberg) est une violoniste allemande. Enfant prodige du violon, découverte par le kappellmeister Karajan, elle aborde avec aisance tous les répertoires de Bach à Penderecki et s'est imposée comme l'une des grandes violonistes de son temps.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Elle commence le piano à cinq ans, puis le violon peu après, et elle gagne dès sept ans le concours fédéral de la jeunesse musicale avec la mention d’excellence. Elle gagne le même concours une seconde fois en 1974, puis est dispensée d’obligation scolaire, ce qui lui permet de se consacrer pleinement à son art. Anne-Sophie Mutter va étudier avec Erna Honigberger, élève de Carl Flesch, puis avec Aida Stucki.

À treize ans, elle est remarquée par Herbert von Karajan, qui la fait jouer avec l'Orchestre philharmonique de Berlin. Elle joue ensuite en 1977 au festival de Pâques et au festival d'été de Salzbourg puis en Angleterre avec le English Chamber Orchestra dirigé par Daniel Barenboim.

C’est en février 1978, à quatorze ans, qu’elle se produit pour la première fois en soliste avec l’Orchestre philharmonique de Berlin. Elle interprète le concerto pour violon et orchestre en sol majeur de Mozart. La même année, à quinze ans, elle fait son premier enregistrement pour la Deutsche Grammophon : les concertos no 3 et no 5 de Mozart avec l’Orchestre philharmonique de Berlin dirigé par Karajan, enregistrement qui se verra décerner le grand prix international du disque l’année suivante. Elle est nommée artiste de l’année 1979. L'année suivante, elle enregistre avec le même orchestre et le même chef le Concerto pour violon de Beethoven.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

En 1980, Anne-Sophie Mutter fait sa première apparition aux États-Unis, avec l’Orchestre philharmonique de New York dirigé par Zubin Mehta. Elle gagne la même année le Regio-Preis fur Musik et un Maschera d’Argento.

En 1983, elle devient présidente honoraire de la Mozart Society de l’Université d'Oxford et en 1986, elle est décorée de l’Ordre du Mérite de RFA.

L’année 1988 est consacrée à une grande tournée aux États-Unis et au Canada et Anne-Sophie Mutter fait alors sa première apparition au Carnegie Hall. Elle est également nommée citoyenne d’honneur de Wehr.

En 1989, elle se marie avec l'avocat Detlef Wunderlich, qui mourra en 1995 d’un cancer. L’année suivante, Anne-Sophie Mutter décide de prendre une année sabbatique. Arabella, son premier enfant, naît. Son deuxième enfant, Richard, naît en 1994.

En 1998, Anne-Sophie Mutter se consacre entièrement aux sonates pour piano et violon de Beethoven, qu’elle joue dans le monde entier avec Lambert Orkis. Ils enregistrent un disque en public, comprenant l’intégralité des sonates.

En 2002, elle se marie avec le pianiste et chef d’orchestre américain André Previn dont elle divorce quatre ans plus tard, en 2006. Elle vit à Munich.

Actions[modifier | modifier le code]

Anne-Sophie Mutter est très impliquée dans la musique actuelle, à la fois parce qu’elle compte de nombreuses pièces récentes dans son répertoire, dont elle est pour certaines la dédicataire, et par le soutien qu’elle apporte aux jeunes solistes, notamment par l’intermédiaire de la fondation Anne-Sophie Mutter, qui aide les jeunes du monde entier à débuter dans le métier.

Elle participe aussi à beaucoup d’œuvres de charité, et fait régulièrement des concerts de solidarité. Elle a par exemple reversé une partie des bénéfices d’une de ses tournées aux États-Unis à Classical Action: Performing Arts Against AIDS.

Anne-Sophie Mutter possède deux Stradivarius, l’Emiliani de 1703 et le Lord Dunn-Raven de 1710 et également un violon du luthier contemporain bolonais Roberto Regazzi[1].

« C’est la révélation du siècle ! » proclamait son bienfaiteur Herbert von Karajan.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Wernfried Koeffler : Le poète et le diplomate, L'Harmattan, 2011, (l'auteur évoque la coopération culturelle qu'il a pu mener avec Anne-Sophie Mutter dans le cadre de son activité diplomatique, pages 119, 120 et 124).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]