Concertgebouw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Concertgebouw (Bruges)

Concertgebouw

Description de l'image  Concertgebouw.jpg.
Type Salle de concert symphonique
Lieu Amsterdam
Coordonnées 52° 21′ 23″ Nord 4° 52′ 45″ Est / 52.356389, 4.879167 ()
Architecte(s) Adolf Leonard van Gendt
Inauguration
Capacité 1962
Site web www.concertgebouw.nl

Résidence

Orchestre royal du Concertgebouw
Le Concertgebouw

Le Concertgebouw (« bâtiment de concert » en néerlandais) est une salle de concert d'Amsterdam située dans l'arrondissement d'Oud-Zuid. Elle sert notamment de résidence à l’Orchestre royal du Concertgebouw.

Grâce à sa superbe acoustique, elle est considérée comme l’une des meilleures du monde pour la musique symphonique, aux côtés du Musikverein de Vienne et du Symphony Hall de Boston. Près de huit cents concerts s’y tiennent par an, pour un total de huit cent cinquante mille personnes accueillies, ce qui en fait l’une des salles de concert les plus visitées du monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

Le Concertgebouw en 1902

La décision de construire une grande salle de concert à Amsterdam est prise en 1881 par six citoyens notables de la ville. La cause invoquée est l’état désastreux de la vie musicale de la capitale des Pays-Bas, qui ne compte à l’époque que de petites salles, à l’acoustique très pauvre. Est alors choisi pour construire cette nouvelle salle l’architecte néerlandais le plus en vue à l'époque à Amsterdam  : Adolf Leonard (Dolf) van Gendt. Il s’inspire du Neue Gewandhaus de Leipzig (construit deux ans auparavant mais détruit en 1943) pour dessiner un bâtiment dans le style néoclassique. La construction commence en 1883, dans un pré situé bien au-delà de ce qui étaient alors les limites de la ville. Deux mille cent quatre-vingt-six piliers de douze à trente mètres de profondeur sont implantés dans le sol, qui, sableux, ne se prédisposait pas à une telle construction. Celle-ci s’achève en 1886 mais la salle est contrainte de rester fermée pendant deux ans, pour cause de querelles incessantes entre les commanditaires et le conseil de la ville qui ne s’entendent pas, notamment sur la construction des routes d’accès et sur l’éclairage public à apporter à celles-ci.

Inauguration[modifier | modifier le code]

Le Concertgebouw ouvre enfin ses portes le 11 avril 1888 par un concert inaugural. Un orchestre de cent vingt musiciens et un chœur de cinq cents personnes est assemblé pour l’occasion, pour un programme rassemblant des œuvres de Wagner, Haendel, Bach et Beethoven.

L’orgue[modifier | modifier le code]

Dès son ouverture, on a regretté que la salle ne disposât pas d’un orgue. L’argent nécessaire à l’achat d’un tel instrument a été réuni en 1890, à la suite de l'organisation d'un concert et d'une loterie. C'est le facteur d’orgue d’Utrecht Michael Maarschalkerweerd qui fut choisi pour réaliser l’instrument. L’architecte Dolf van Gendt fut quant à lui rappelé pour dessiner le buffet.

L’orgue a été soigneusement restauré à la fin du XXe siècle par Flentrop Orgelbouw. Deux ans et demi de travail ont été nécessaires pour moderniser le mécanisme et redonner à l’instrument toute sa sonorité d’origine. Une inauguration après cette restauration a eu lieu le 18 mars 1993.

Salles[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est constitué de deux salles.

La grande salle[modifier | modifier le code]

La grande salle

La première, d’une capacité de deux mille places environ, est appelée grande salle (« Grote Zaal »). C’est celle qui accueille les concerts de musique symphonique – et qu’on désigne la plupart du temps quand on emploie le terme de Concertgebouw. Sa forme est du type « boîte à chaussures » et ses dimensions sont les suivantes : 44 mètres de long, 28 mètres de large et 17,5 mètres de haut.

Le temps de réverbération y est de 2,8 secondes sans public et de 2,2 secondes avec, ce qui rend la salle idéale pour le répertoire symphonique en général, et plus particulièrement pour le répertoire post-romantique (Mahler par exemple). Cette excellente acoustique a rendu la grande salle du Concertgebouw célèbre dans le monde entier sans que l’on ne connaisse exactement les raisons de ce miracle sonore.

Les noms de nombreux compositeurs classiques sont inscrits sur les corniches des balcons et les murs de cette salle.

La petite salle[modifier | modifier le code]

La deuxième salle, plus petite et de forme ovale, appelée petite salle (« Kleine Zaal »), mesure 20 mètres de long et 15 mètres de haut. Elle est consacrée aux concerts de musique de chambre et aux récitals.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Concertgebouw » (voir la liste des auteurs)
  • La plupart des informations est tirée des deux pages du site officiel du Concertgebouw consacrés à son histoire, son architecture et son acoustique (voir (en)(nl) page 1, page 2)

Liens externes[modifier | modifier le code]