Allemagne au Concours Eurovision de la chanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Allemagne au Concours Eurovision
Pays Drapeau d'Allemagne Allemagne
Radio diffuseur Norddeutscher Rundfunk pour la ARD
Émission de présélection Unser Song für...
Participations
1re participation Eurovision 1956
Participations 59 (en 2015)
Meilleure place 1er (en 1982, 2010)
Moins bonne place Dernier (en 1964, 1965, 1974, 1995, 2005)
Liens externes
Page officielle du diffuseur
Page sur Eurovision.tv

L’Allemagne participe au Concours Eurovision de la chanson, depuis sa première édition, en 1956 et l'a remporté à deux reprises : en 1982 et 2010[1].

L’Allemagne fait partie des cinq plus importants contributeurs financiers de l'UER, avec l’Espagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni. Ensemble, ils constituent le groupe dit des « Big Five ». Depuis l'édition 1999 du concours, ceux-ci ont la garantie d’une place automatique en finale, indépendamment de leur résultat de l'année précédente[2].

Participation[modifier | modifier le code]

L’Allemagne est un des sept pays fondateurs du Concours Eurovision de la chanson, avec la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suisse[3].

Le pays participe donc depuis 1956 et n'a manqué qu’une seule édition du concours : en 1996. Cette année-là, l’UER décida d’instaurer une présélection. Trente pays avaient en effet posé leur candidature, alors que l’Union limitait à vingt-trois, le nombre de places en finale[4]. Seul le pays hôte, la Norvège, obtint une qualification automatique pour la finale. Les vingt-huit autres pays durent passer par la dite présélection[5]. Finalement, vingt-deux pays obtinrent leur qualification pour la finale et sept autres furent éliminés, dont l’Allemagne. Cette absence suscita un vif mécontentement dans le chef de la télévision publique allemande et ne manqua pas de poser un problème capital à l’UER. En effet, l’Allemagne était (et demeure toujours) le premier contributeur financier de l’Union et du concours. Le risque de pertes financières récurrentes et de diminutions d’audience conséquentes mènera finalement l’UER à créer un statut particulier pour ses cinq contributeurs principaux (l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni). Ceux-ci, surnommés les « Big Five », auraient désormais la garantie d’une place automatique en finale[6].

L’Allemagne détient le record du plus grand nombre de participation au concours pour un pays membre de l’UER : cinquante-neuf, en 2015[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le représentant allemand au concours est généralement choisi lors d'une sélection nationale diffusée sur la télévision publique allemande, l'ARD[7]. Cette sélection nationale est organisée par un des organismes régionaux de l'ARD. De 1956 à 1978, par le Hessischer Rundfunk ; de 1979 à 1991 par le Bayerischer Rundfunk ; de 1992 à 1995, par le Mitteldeutscher Rundfunk et depuis 1996, par le Norddeutscher Rundfunk.

Résultats[modifier | modifier le code]

L’Allemagne a remporté le concours à deux reprises.

La première, en 1982, avec la chanson Ein bißchen Frieden, interprétée par Nicole[1]. Cette victoire fut marquée par quatre records. Premièrement, l'Allemagne reçut la note maximale à neuf reprises. Ce record ne fut battu qu'en 1997, lorsque le Royaume-Uni la reçut à dix reprises. Deuxièmement, l'Allemagne reçut une note maximale de la moitié des pays participants, un record toujours inégalé. Troisièmement, l'Allemagne termina avec 61 points d'avance sur Israël. Ce record ne fut battu qu'en 1997, lorsque le Royaume-Uni termina avec 70 points d'avance sur l'Irlande. Quatrièmement, l'Allemagne reçut au total 1,61 fois plus de points qu'Israël. Ce record ne fut battu qu'en 2009, lorsque la Norvège reçut 1,78 plus de points que l'Islande. Par la suite, Ein bißchen Frieden rencontra un immense succès commercial et fut numéro des ventes de disques dans de nombreux pays européens, dont le Royaume-Uni[8]. Nicole en produisit huit autres versions : en anglais (A little peace), en danois (En smule fred), en espagnol (Un poco de paz), en français (La paix sur terre), en italien (Un po' di pace), en néerlandais (Een beetje vrede), en russe (Nyemnogo mira), ainsi qu'en version multilingue[9]. Nicole mena sur cette lancée une carrière très fructueuse en Allemagne et dans les autres pays germanophones[10]. En 2005, lors de l'émission spéciale Congratulations, Ein bißchen Frieden fut élue septième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours[11].

La seconde, en 2010, avec la chanson Satellite, interprétée par Lena Meyer-Landrut[1]. Le pays devint le premier des « Big Five » à l’emporter, depuis l’instauration de la règle en 1999. Après le concours, Satellite rencontra un très grand succès commercial partout en Europe[12].

Le pays a terminé à la deuxième place, à quatre reprises (en 1980, 1981, 1985 et 1987) et à la troisième place, à cinq reprises (en 1970, 1971, 1972, 1994 et 1999). A contrario, L'Allemagne a terminé à la dernière place à cinq reprises (en 1964, 1965, 1974, 1995 et 2005) et a obtenu un nul point à deux reprises (en 1964 et 1965)[1].

Pays hôte[modifier | modifier le code]

L’Allemagne a organisé le concours à trois reprises : en 1957, 1983 et 2011.

En 1957, l'évènement se déroula le dimanche 3 mars 1957, dans la Großer Sendesaal des Hessischer Rundfunk, à Francfort-sur-le-Main. La présentatrice de la soirée fut l'actrice allemande Anaid Iplicjian et le directeur musical, Willy Berking. La Suisse, qui avait accueilli et remporté le concours en 1956, n'avait pas souhaité pas l'organiser pour la seconde année consécutive et c'est donc l'Allemagne qui s'en était chargé[13]. Pour la toute première fois, la procédure de vote devint part intégrale du spectacle. Les jurys furent contactés par téléphone et donnèrent leurs résultats en direct[14]. La présentatrice et son assistante répétèrent à haute voix les votes qui furent affichés sur le tout premier tableau de vote.

En 1983, l'évènement se déroula le samedi 23 avril 1983, au Rudi-Sedlmayer-Halle, à Munich. La présentatrice de la soirée fut Marlène Charell et le directeur musical, Dieter Reith[15]. Ce fut la première fois que la durée de retransmission du concours dépassa les trois heures et que la production eut recourt à des micros sans fil. Marlène Charell se fit remarquer par son omniprésence : elle ouvrit le concours, introduisit les chansons, composa la décoration florale, fit le numéro d'entracte et dirigea le vote. Mais elle se fit également remarquer par ses nombreuses erreurs de langage, confondant les langues, les noms des participants, des chefs d'orchestre, des pays, ainsi que les attributions des points[15].

En 2011, l'évènement se déroula les mardi 10, jeudi 12 et samedi 14 mai 2011, à l'ESPRIT arena, à Düsseldorf. Les présentateurs des trois soirées furent Anke Engelke, Judith Rakers et Stefan Raab[16]. La retransmission de la première demi-finale fut perturbée par l'interruption de certaines liaisons entre le système central et les cabines des commentateurs. L'incident débuta vingt minutes après le début du direct, alors que les répétitions s'étaient parfaitement déroulées. Plusieurs chaînes furent affectées par le problème, notamment la RTBF, la SRG SSR (TSR2, SF zwei, RSI La 2 et HD suisse), la BBC, l'ORF, la RTP et le diffuseur hôte, Das Erste. Leurs commentateurs durent fournirent leurs explications par le biais de lignes de téléphone fixes ou mobiles. Le lendemain, la production allemande présenta ses excuses et assura que l'incident n'avait affecté que les commentaires et pas les prestations. L'UER estima que cela n'avait eu aucun impact sur les résultats, valida les qualifications de la demi-finale et demanda à la production d'installer un second système de secours pour les deux autres soirées[17].

Faits notables[modifier | modifier le code]

En 1957, la représentante allemande Margot Hielscher fut la première artiste de l'histoire du concours à recourir à un accessoire, en l'occurrence un téléphone, placé sur scène à côté d'elle. Hielscher le décrocha dès les premières notes de sa chanson, justement intitulée Telefon, Telefon. Elle tint ensuite le cornet en main durant toute sa prestation, s'adressant à un correspondant imaginaire[18].

En 1959, les représentantes allemandes, les sœurs Kessler, furent le premier couple jumeau à participer au concours.

En 1979, les représentants allemands furent le groupe Dschinghis Khan, formé spécialement pour l’occasion. Leur chanson était une composition de Ralph Siegel. Elle suscita une vive controverse dans l’opinion publique allemande, après avoir remporté la finale nationale. Certains estimaient qu’en vantant les exploits d’un meurtrier de masse, elle faisait la promotion de la violence et donnerait une mauvaise image de l’Allemagne en Israël. Les spectateurs dans la salle lui réservèrent pourtant un très bon accueil [19].

La représentante allemande Katja Ebstein est la seule artiste de l'histoire du concours à avoir figuré à trois reprises parmi les trois premiers, sans jamais avoir remporté le concours. Elle finit à la troisième place en 1970 et 1971 et à la deuxième place en 1980[20].

En 1988, les représentantes allemandes, Chris Garden et Maxi Garden, étaient mère et fille. Ce fut la première dans l'histoire du concours qu'une mère et sa fille concoururent ensemble[21].

En 1998, le représentant allemand, Guildo Horn, sauta brusquement dans le public durant sa prestation. Il escalada ensuite la passerelle blanche, réservée au vote. Il devint ainsi le premier artiste de l’histoire du concours à déserter la scène lors de son passage et à chanter parmi les spectateurs[22]. Sa chanson, Guido hat euch lieb!, était officiellement l’œuvre d’un certain Alf Igel. Il s’agissait en réalité de Stefan Raab, qui faisait là une plaisanterie sur le nom de Ralph Siegel, le compositeur allemand qui avait remporté le concours en 1982, avec Ein bißchen Frieden[22]. Lors de la finale nationale allemande, Horn se fit accompagner par son groupe Les Chaussures Orthopédiques. D’abord moquée et critiquée, sa victoire finit par susciter la sympathie, puis l’engouement du public allemand[23]. La retransmission du concours battit ainsi des records d’audience en Allemagne et de nombreux fans de Horn firent même le voyage à l’étranger, afin de pouvoir voter pour lui. Il termina cependant à la septième place[22].

En 2005, le compositeur de la chanson allemande, David Brandes, causa une vaste controverse, lorsqu’il admit avoir manipulé les ventes de disques de la chanteuse Gracia pour lui permettre d’atteindre la première place des classements allemands. Il avait en effet acheté en masse les singles de sa chanson Run & Hide. Gracia le défendit publiquement et malgré les demandes pressantes d’autres artistes, refusa de retirer sa candidature[24].

Représentants[modifier | modifier le code]

Année Artiste(s) Chanson Traduction française Place
(en finale)
Points
(en finale)
1956 Walter Andreas Schwarz Im Wartesaal zum großen Glück Dans la salle d'attente de la chance - -
Freddy Quinn So geht das jede Nacht C'est ainsi chaque nuit - -
1957 Margot Hielscher Telefon, Telefon Téléphone, téléphone 04 08
1958 Margot Hielscher Für zwei Groschen Musik Une musique pour deux sous 07 05
1959 Alice & Ellen Kessler Heute abend wollen wir tanzen gehen Ce soir, nous voulons aller danser 08 05
1960 Wyn Hoop Bonne nuit, ma chérie - 04 11
1961 Lale Andersen Einmal sehen wir uns wieder Nous nous retrouverons 13 03
1962 Conny Froboess Zwei kleine Italiener Deux petits Italiens 06 09
1963 Heidi Brühl Marcel - 09 05
1964 Nora Nova Man gewöhnt sich so schnell an das Schöne Comme nous nous habituons rapidement aux jolies choses 13 00
1965 Ulla Wiesner Paradies, wo bist Du? Paradis, où es-tu ? 15 00
1966 Margot Eskens Die Zeiger der Uhr Les mains du temps 10 07
1967 Inge Brück Anouschka - 08 07
1968 Wencke Myhre Ein Hoch der Liebe Un toast à l'amour 06 11
1969 Siw Malmkvist Primaballerina Danseuse étoile 09 08
1970 Katja Ebstein Wunder Gibt Es Immer Wieder Des miracles se produisent toujours 03 12
1971 Katja Ebstein Diese Welt Ce monde 03 100
1972 Mary Roos Nur die Liebe läßt uns leben Seul l'amour nous laisse vivre 03 107
1973 Gitte Junger Tag Nouveau jour 08 85
1974 Cindy & Bert Die Sommermelodie La mélodie de l'été 14 03
1975 Joy Fleming Ein Lied kann eine Brücke sein Une chanson peut être un pont 17 15
1976 Les Humphries Singers Sing Sang Song - 15 12
1977 Silver Convention Telegram Télégramme 08 55
1978 Ireen Sheer Feuer Feu 06 84
1979 Dschinghis Khan Dschinghis Khan Gengis Khan 04 86
1980 Katja Ebstein Theater Théâtre 02 128
1981 Lena Valaitis Johnny Blue - 02 132
1982 Nicole Ein bißchen Frieden Un peu de paix 01 161
1983 Hoffmann et Hoffmann Rücksicht Considération 05 94
1984 Mary Roos Aufrecht geh'n La tête haute 13 34
1985 Wind Für alle Pour tous 02 105
1986 Ingrid Peters Über die Brücke gehen Par-delà le pont 08 62
1987 Wind Laß die Sonne in Dein Herz' Laisse le soleil entrer dans ton cœur 02 141
1988 Maxi & Chris Garden Lied für einen Freund Chanson pour un ami 14 48
1989 Nino de Angelo Flieger Avion 14 46
1990 Chris Kempers & Daniel Kovac Frei zu Leben Libre de vivre 09 60
1991 Atlantis 2000 Dieser Traum darf niemals sterben Ce rêve ne doit jamais mourir 18 10
1992 Wind Träume sind für alle da Les rêves sont là pour tous 16 27
1993 Münchener Freiheit Viel zu weit Beaucoup trop loin 18 18
1994 MeKaDo Wir geben 'ne Party Nous donnons une fête 03 128
1995 Stone & Stone Verliebt in Dich Amoureux de toi 23 01
1996 Leon Blauer Planet Planète bleue non qualifié
1997 Bianca Shomburg Zeit Temps 18 22
1998 Guildo Horn Guildo hat euch lieb! Guido vous aime ! 07 86
1999 Sürpriz Reise nach Jerusalem - Küdüs'e seyahat Voyage vers Jérusalem 03 140
2000 Stefan Raab Wadde hadde dudde da? Qu'est-ce que tu as là ? 05 96
2001 Michelle Wer Liebe lebt Qui vit, aime 08 66
2002 Corinna May I Can't Live Without Music Je ne peux pas vivre sans musique 21 17
2003 Lou Let's Get Happy Soyons heureux 12 53
2004 Max Can't Wait Until Tonight Je ne peux pas attendre jusqu'à ce soir 08 93
2005 Gracia Run & Hide Cours et cache-toi 24 04
2006 Texas Lightning No No Never Non, non, jamais 15 36
2007 Roger Cicero Frauen regier’n die Welt Les femmes dirigent le monde 19 49
2008 No Angels Disappear Disparaître 23 14
2009 Alex Swings & Oscar Sings Miss Kiss Kiss Bang Mademoiselle bise bise bang 20 35
2010 Lena Meyer-Landrut Satellite - 01 246
2011 Lena Meyer-Landrut Taken by a Stranger Prise par un inconnu 10 107
2012 Roman Lob Standing Still Encore debout 08 110
2013 Cascada Glorious Glorieux 21 18
2014 Elaiza Is It Right Est-ce correct 18 39
2015
  •      Première place
  •      Deuxième place
  •      Troisième place
  •      Dernière place

Chefs d'orchestre, commentateurs et porte-paroles[modifier | modifier le code]

Année Chef d'orchestre Commentateur(s) Porte-parole
1956 Fernando Paggi Wolf Mittler -
1957 Willy Berking Joachim Fuchsberger
1958 Dolf van der Linden Claudia Doren
1959 Franck Pourcel Elena Gerhard Walter Andreas Schwarz
1960 Franz Josef Breuer Wolf Mittler
1961 Franck Pourcel ?
1962 Rolf-Hans Müller Ruth Kappelsberger
1963 Willy Berking Hanns-Joachim Friedrichs
1964 Hermann Rockmann Lia Wöhr
1965 Alfred Hause
1966 Willy Berking Hans-Joachim Rauschenbach Werner Veigel
1967 Hans Blum Karin Tietze-Ludwig
1968 Horst Jankowski Hans-Otto Grünefeldt
1969 Hans Blum
1970 Christian Bruhn Marie-Louise Steinbauer
1971 Dieter Zimmermann Hanns Verres -
1972 Paul Kuhn
1973 Günther-Eric Thöner
1974 Werner Scharfenberger Werner Veigel ?
1975 Rainer Pietsch
1976 Les Humphries
1977 Ronnie Hazlehurst
1978 Jean Frankfurter Ute Verhoolen
1979 Norbert Daum Ado Schlier & Gabi Schnelle Lotti Ohnesorge
1980 Wolfgang Rödelberger Ado Schlier
1981
1982 Norbert Daum
1983 Dieter Reith Carolin Reiber
1984 Pierre Cao Kerstin Schweighöfer
1985 Reiner Pietsch Christoph Deumling
1986 Hans Blum
1987 László Bencker Christoph Deumling & Lotti Ohnesorge Sandra Maischberger
1988 Michael Thatcher Nicole & Claus-Erich Boetzkes Lotti Ohnesorge
1989 - Thomas Gottschalk Sandra Maischberger
1990 Rainer Pietsch Fritz Egner
1991 Hermann Weindorf Max Schautzer Christian Eckhardt
1992 Norbert Daum Jan Hofer Carmen Nebel
1993
1994
1995 Hermann Weindorf Horst Senker
1996 non qualifié Ulf Ansorge non qualifié
1997 - Peter Urban Christina Mänz
1998 Stefan Raab Nena
1999 - Renan Demirkan
2000 Axel Bulthaupt
2001
2002
2003
2004 Thomas Anders
2005 Thomas Hermanns
2006
2007
2008
2009 Tim Frühling Thomas Anders
2010 Peter Urban Hape Kerkeling
2011 Ina Müller
2012 Anke Engelke
2013 Lena Meyer-Landrut
2014 Helene Fischer
2015

Galerie[modifier | modifier le code]

Historique de vote[modifier | modifier le code]

Depuis 1975, l'Allemagne a attribué le plus de points à :

Rang Pays Points
1 Drapeau de la Turquie Turquie 170
2 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 146
3 Drapeau de l'Irlande Irlande 130
= Drapeau de la Suède Suède 130
5 Drapeau de la France France 115

Depuis 1975, l'Allemagne a reçu le plus de points de la part de :

Rang Pays Points
1 Drapeau de l'Espagne Espagne 190
2 Drapeau du Danemark Danemark 159
3 Drapeau du Portugal Portugal 157
4 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 144
5 Drapeau de la Belgique Belgique 134

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e http://www.eurovision.tv/page/history/by-country/country?country=9
  2. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=314#About%20the%20show
  3. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=273#About%20the%20show
  4. KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.144.
  5. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=312#About%20the%20show
  6. HAUTIER Jean-Pierre, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Editions de l’Arbre, 2010, p.97.
  7. http://www.eurovision.de/
  8. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.89.
  9. http://www.diggiloo.net/?1982
  10. http://www.eurovision.tv/page/news?id=28923&_t=29_years_ago_today_-_germany_get_their_first_win_with_nicole
  11. http://www.eurovision.tv/page/history/congratulations-show
  12. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=1493#About%20the%20show
  13. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=274#About the show
  14. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1956-1980, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.11.
  15. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=299#About%20the%20show
  16. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=1553
  17. http://www.eurovision.tv/page/press/press-conference-updates?id=35613&_t=ebundr_press_conference
  18. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.11.
  19. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.77.
  20. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.81.
  21. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.114.
  22. a, b et c http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=313#About%20the%20show
  23. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.153.
  24. http://www.eurovision.tv/page/news?id=7823&_t=the_end_of_a_decade_kyiv_2005