Espagne au Concours Eurovision de la chanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Espagne au Concours Eurovision
Pays Drapeau d'Espagne Espagne
Radio diffuseur TVE
Participations
1re participation Eurovision 1961
Participations 55 (en 2015)
Meilleure place 1er (en 1968 et 1969)
Moins bonne place Dernier (en 1962, 1965, 1983 et 1999)
Liens externes
Page officielle du diffuseur
Page sur Eurovision.tv

L’Espagne participe au Concours Eurovision de la chanson, depuis sa sixième édition, en 1961, et l'a remporté à deux reprises : en 1968 et 1969[1].

L’Espagne fait partie des cinq plus importants contributeurs financiers de l'UER, avec l’Allemagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni. Ensemble, ils constituent le groupe dit des « Big Five ». Depuis l'édition 1999 du concours, ceux-ci ont la garantie d’une place automatique en finale, indépendamment de leur résultat, l'année précédente[2].

Participation[modifier | modifier le code]

Le pays participe donc depuis 1961, ne manquant aucune édition du concours[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

L’Espagne a remporté le concours à deux reprises.

La première fois, en 1968, avec la chanson La, la, la, interprétée par Massiel[3]. À l'origine, la chanson espagnole devait être interprétée par Joan Manuel Serrat. Mais celui-ci insista pour la chanter en catalan. Or cette langue et son usage étaient réprimés dans l’Espagne franquiste. Les dirigeants de la télévision publique espagnole remplacèrent d’autorité Serrat par Massiel. Cette dernière ne fut prévenue que quelques jours avant le début des répétitions, alors qu’elle était en tournée au Mexique. Elle chanta donc en espagnol, après que La, la, la eut reçu un nouvel arrangement par Bert Kaempfert[4].

La deuxième fois, en 1969, avec la chanson Vivo cantando, interprétée par Salomé[5]. Salomé, porta un costume particulier, fait de milliers de perles de porcelaine bleues. L’ensemble ne pesait pas moins de 14 kilos[6]. Pour la première fois de l’histoire du concours, le vote se termina sur un ex aequo, l’Espagne, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni obtenant chacun 18 votes. Cette possibilité n’ayant pas été envisagée par le règlement, ces quatre pays furent déclarés vainqueurs. Il y eut donc quatre chansons gagnantes : Vivo cantando, interprétée par Salomé pour l'Espagne ; Un jour, un enfant, interprétée par Frida Boccara pour la France ; De troubadour, interprétée par Lenny Kuhr pour les Pays-Bas et Boom Bang-a-Bang, interprétée par Lulu pour le Royaume-Uni. Il n’y eut ni deuxième, ni troisième place[7].

L’Espagne fut le tout premier pays participant à remporter le concours deux années consécutives[6]. Il demeure désormais le pays vainqueur le plus longtemps en attente d'une nouvelle victoire, quarante-six années s'étant écoulée depuis la dernière.

Le pays a terminé à la deuxième place, à quatre reprises (en 1971, 1973, 1979 et 1995) et à la troisième place, à une reprise (en 1984). A contrario, le pays a terminé à la dernière place, à quatre reprises (en 1962, 1965, 1983 et 1999) et a obtenu à trois reprises, un nul point (en 1962, 1965 et 1983)[1].

Pays hôte[modifier | modifier le code]

L’Espagne n’a organisé le concours qu’à une seule reprise : en 1969. L'évènement se déroula le samedi 29 mars 1969, au Teatro Real de Madrid. La présentatrice de la soirée fut Laurita Valenzuela et le directeur musical, Augusto Algueró[5]. La télévision publique espagnole ne possédait à l’époque aucune caméra couleur. Elle dut les louer à la télévision publique allemande. Finalement, les téléspectateurs espagnols virent le concours en noir et blanc, le réseau télévisé espagnol ne s'étant pas encore converti à la couleur. La direction artistique fut confiée au maître surréaliste, Salvador Dalí. Il réalisa l'affiche, le matériel publicitaire, les décors et la vidéo de l'entracte[6].

À la suite de l'ex aequo de l'édition 1969, les quatre pays gagnants présentèrent leur candidature pour organiser le concours. Il fut alors procédé à un tirage au sort et ce furent les Pays-Bas qui se retrouvèrent en charge de l'édition 1970[8].

Faits notables[modifier | modifier le code]

En 1964, les représentants espagnols, Tim, Nelly & Tony, aussi connus sous le nom de Los TNT, furent le premier groupe participant de l'histoire du concours. Cependant, les règles du concours n'autorisaient la participation que des artistes solos et des duos. C'est pourquoi ils furent introduits par la présentatrice, Lotte Wæver, comme « Nelly et ses deux frères ».

En 1970, le représentant espagnol était un Julio Iglesias à ses tout débuts. Sa carrière de footballeur professionnel avait été brutalement interrompue par un accident de voiture, dans lequel il s’était brisé la jambe. C’est sur son lit d’hôpital qu’il avait appris à jouer de la guitare et avait décidé de se lancer dans la musique[9].

En 1973, la chanson espagnole Eres Tú fut fort mal accueillie, après sa sélection. Elle fut accusée d'être un plagiat de la chanson Brez Besed, interprétée par Berta Ambroz et qui avait représenté la Yougoslavie en 1966. L'accusation n'ayant pu être prouvée, la chanson fut présentée telle quelle au concours et termina à la deuxième place. Elle rencontra par la suite un immense succès commercial[10]. En 2005, lors de l'émission spéciale Congratulations, elle fut élue onzième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours[11].

En 1979, Les auteurs de la chanson espagnole s’étaient inspirés de l’Année Internationale de l’Enfance, lancée en 1979 par les Nations-Unies. La chanteuse Betty Missiego décida de parachever le concept, en se faisant accompagner sur scène par un chœur de quatre enfants. À la fin de la prestation, les enfants déployèrent des banderoles sur lesquelles étaient inscrite le mot « paix », en anglais, en espagnol, en français et en hébreu[12]. Lors de la procédure de vote et après un flottement initial, Israël prit la tête du vote, mais à la mi-temps, fut rattrapé, puis dépassé par l’Espagne. Le dernier quart du décompte créa un long suspense. Après l’attribution des points de l’avant-dernier jury, l’Espagne était à 116 points et Israël, à 115. Le dénouement survint lorsque le dernier jury, le jury espagnol, attribua "dix points" à Israël, sous les cris et les applaudissements du public. Ce fut la première fois dans l’histoire du concours qu’un pays provoqua sa propre défaite et ce fut également la première fois qu’un pays en deuxième position à la fin du vote, remporta la victoire grâce à la dernière attribution de points. Cela donna lieu à une rumeur tenace : le jury espagnol aurait attribué "dix points" à Israël, afin que l’Espagne ne doive pas organiser le concours l’année suivante[13].

En 1985, la chanson espagnole avait été écrite par Juan Carlos Calderón, l’auteur de Eres tu, qui avait terminé deuxième en 1973. Elle était donnée favorite par les parieurs, mais ne termina qu’à la quatorzième place, à la très grande déception de la délégation espagnole. L’interprète, Paloma San Basilio, porta ce soir-là une robe, dont la valeur fut estimée à 1 400 dollars[14].

En 1990, lors de la première prestation, celle du groupe espagnol Azúcar Moreno, la production rencontra des difficultés avec la bande-son. Celle-ci prit plusieurs secondes avant de démarrer, puis débuta trop rapidement que pour permettre au chef d'orchestre espagnol de suivre le tempo. Les représentantes espagnoles, les sœurs Salazar, firent malgré tout leur entrée sur scène. Mais le retour musical de leur parvenant pas, elles quittèrent le podium après quelques instants, visiblement furieuses. Un long silence s'abattit sur la salle, qui fut rompu par les applaudissements du public. A la seconde tentative, la bande-son partit correctement et la prestation espagnole ne rencontra plus d'autre problème. Cet incident n'eut finalement que peu d'impact, l'Espagne terminant cinquième[15].

En 1992, le représentant espagnol, Serafín Zubiri, fut le tout premier artiste non voyant à participer au concours[16].

En 1993, la chanson espagnole, Hombres, fut la toute première chanson de l’histoire du concours à faire mention explicite du mot "sexe" dans ses paroles[17].

En 2002, la représentante espagnole, Rosa, avait été choisie par les téléspectateurs de son pays, au terme d’une émission de téléréalité intitulée Operación Triunfo. Les chiffres d’audience avaient dépassé tous les records et Rosa était devenue une héroïne nationale. Pour sa prestation au concours, elle se fit accompagner sur scène par ses cinq concurrents malheureux[18].

En 2010, la prestation du représentant espagnol, Daniel Diges, fut perturbée par un incident rarissime. En plein milieu de sa chanson, un individu monta sur scène et se glissa parmi ses danseurs. Il s’agissait de Jimmy Jump, un streaker qui s’était fait connaître par de nombreuses actions similaires[19]. Daniel Diges et ses danseurs continuèrent imperturbablement leur numéro, pendant que la sécurité appréhendait Jimmy Jump. Le scrutateur permit aux membres de la délégation espagnole de présenter leur morceau une seconde fois, après le passage de tous les autres pays participants. Nadia Hasnaoui réapparut sur scène, après la huitième chanson, pour annoncer la décision aux téléspectateurs. Ce fut la deuxième fois dans l’histoire du concours qu’une finale se trouva perturbée par l’irruption d’un intrus. En 1964, un activiste était monté sur la scène, en portant une banderole dénonçant les dictatures des généraux Franco et Salazar. Ce fut aussi la deuxième fois dans l’histoire du concours qu’une chanson dut être rejouée à la fin d’une finale. En 1958, la retransmission de la chanson italienne avait connu des difficultés techniques et celle-ci n’avait pu être entendue convenablement par tous les jurés. Le représentant italien, qui n’était autre que Domenico Modugno, dut alors interpréter une seconde fois son célèbre Nel blu dipinto di blu.

Représentants[modifier | modifier le code]

Année Artiste(s) Chanson Traduction française Place
(en finale)
Points
(en finale)
1961 Conchita Bautista Estando contigo Quand je suis avec toi 09 08
1962 Victor Balaguer Llámame Appelle-moi 13 00
1963 José Guardiola Algo prodigioso Quelque chose de prodigieux 12 02
1964 Tim, Nelly & Tony Caracola Conque 12 01
1965 Conchita Bautista ¡Qué bueno, qué bueno! Que c'est bon, que c'est bon ! 15 00
1966 Raphael Yo soy aquél Je suis celui-là 07 09
1967 Raphael Hablemos del amor Parlons de l'amour 06 09
1968 Massiel La, la, la - 01 29
1969 Salomé Vivo cantando Je vis en chantant 01 18
1970 Julio Iglesias Gwendolyne - 04 08
1971 Karina En un mundo nuevo Dans un monde nouveau 02 116
1972 Jaime Morey Amanece C'est l'aube 10 83
1973 Mocedades Eres tú Tu es 02 125
1974 Peret Canta y sé feliz Chante et sois heureux 09 10
1975 Sergio & Estibaliz Tú volverás Tu reviendras 10 53
1976 Braulio Sobran las palabras Les mots sont inutiles 16 11
1977 Micky Enséñame a cantar Apprends-moi à chanter 09 52
1978 José Vélez Bailemos un vals Dansons une valse 09 65
1979 Betty Missiego Su canción Ta chanson 02 116
1980 Trigo Limpio Quédate esta noche Reste cette nuit 12 38
1981 Bacchelli Y sólo tú Et seulement toi 14 38
1982 Lucía Él Lui 10 52
1983 Remedios Amaya ¿Quién maneja mi barca? Qui navigue mon bateau ? 19 00
1984 Bravo Lady, Lady - 03 106
1985 Paloma San Basilio La fiesta terminó La fête est finie 14 36
1986 Cadillac Valentino Valentino 10 51
1987 Patricia Kraus No estás solo Tu n'es pas seul 19 10
1988 La Década Prodigiosa La chica que yo quiero (Made in Spain) La fille que je veux (Faite en Espagne) 11 58
1989 Nina Nacida para amar Née pour aimer 06 88
1990 Azúcar Moreno Bandido Bandit 05 96
1991 Sergio Dalma Bailar pegados Danser enlacés 04 119
1992 Serafin Zubiri Todo esto es la música Tout ceci est la musique 14 37
1993 Eva Santamaria Hombres Les hommes 11 58
1994 Alejandro Abad Ella no es ella Elle n'est pas là 18 17
1995 Anabel Conde Vuelve conmigo Reviens-moi 02 119
1996 Antonio Carbonell ¡Ay, qué deseo! Oh, quel désir ! 20 17
1997 Marcos Llunas Sin rencor Sans rancœur 06 96
1998 Mikel Herzog ¿Qué voy a hacer sin ti? Que vais-je faire sans toi ? 16 21
1999 Lydia No quiero escuchar Je ne veux pas écouter 23 01
2000 Serafin Zubiri Colgado de un sueño S'accrocher à un rêve 18 18
2001 David Civera Dile que la quiero Dis-lui que je l'aime 06 76
2002 Rosa Europe's Living a Celebration L'Europe vit une fête 07 81
2003 Beth Dime Dis-moi 08 81
2004 Ramón Para llenarme de ti Pour être rempli de toi 10 87
2005 Son de Sol Brujería Sorcellerie 21 28
2006 Las Ketchup Un Blodymary Un Bloody Mary 21 18
2007 D'NASH I Love You mi vida Je t'aime, ma vie 20 43
2008 Rodolfo Chikilicuatre Baila el Chiki-chiki Danse le Chiki-chiki 16 55
2009 Soraya Arnelas La noche es para mí La nuit est pour moi 23 23
2010 Daniel Diges Algo pequeñito Un petit quelque chose 15 68
2011 Lucía Pérez Que me quiten lo bailao Qu'ils m'enlèvent donc mes bons moments 23 50
2012 Pastora Soler Quédate conmigo Reste avec moi 10 97
2013 El Sueño de Morfeo Contigo hasta el final Avec toi jusqu'à la fin 25 08
2014 Ruth Lorenzo Dancing In The Rain Danser sous la pluie 10 74
2015
  •      Première place
  •      Deuxième place
  •      Troisième place
  •      Dernière place

Chefs d'orchestre, commentateurs et porte-paroles[modifier | modifier le code]

Année Chef d'orchestre Commentateur(s) Porte-parole
1961 Rafael Ferrer Federico Gallo Diego Ramírez Pastor
1962 Jean Roderès
1963 Rafael Ibarbia Julio Rico
1964
1965 Adolfo Ventas Pepe Palau
1966 Rafael Ibarbia Blanca Álvarez
1967 Manuel Alejandro
1968 Rafael Ibarbia Joaquín Prat
1969 Augusto Algueró José Luis Uribarri
1970
1971 Waldo de los Rios Joaquín Prat -
1972 Augusto Algueró Julio Rico
1973 Juan Carlos Calderón
1974 Rafael Ibarbia José Luis Uribarri Antolín García
1975 Juan Carlos Calderón José María Íñigo
1976 Juan Barcons
1977 Rafael Ibarbia Miguel de los Santos Isabel Tenaille
1978 Ramón Arcusa Matías Prats Luque
1979 José Luis Navarro Manuel Almendros
1980 Javier Iturralde Alfonso Lapeña
1981 Juan Barcons Isabel Tenaille
1982 Migual Ángel Varona Marisa Naranjo
1983 José Miguel Évora José-Miguel Ullán Rosa Campano
1984 Eddy Guerin Matilde Jarrín
1985 Juan Carlos Calderón Antonio Gómez
1986 Eduardo Leiva
1987 Beatriz Pécker
1988 Javier de Juan
1989 Juan Carlos Calderón Tomás Fernando Flores
1990 Eduardo Leiva Luis Cobos
1991 Tomás Fernando Flores María Ángeles Balañac
1992 Javier Losada José Luis Uribarri
1993 Eduardo Leiva
1994 Josep Llobell
1995 Eduardo Leiva Belén Fernández de Henestrosa
1996
1997 Toni Xuclà
1998 Alberto Estébanez
1999 - Hugo de Campos
2000
2001 Jennifer Rope
2002 Anne Igartiburu
2003
2004 Beatriz Pécker
2005 Ainhoa Arbizu
2006 Sonia Ferrer
2007 Ainhoa Arbizu
2008 José Luis Uribarri
2009 Joaquín Guzmán Iñaki del Moral
2010 José Luis Uribarri Ainhoa Arbizu
2011 José María Íñigo Elena Sánchez
2012
2013 Inés Paz
2014 Carolina Casado
2015

Galerie[modifier | modifier le code]

Historique de vote[modifier | modifier le code]

Depuis 1975, l'Espagne a attribué en finale le plus de points à :

Rang Pays Points
1 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 190
2 Drapeau du Portugal Portugal 153
3 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 132
4 Drapeau de la Grèce Grèce 125
= Drapeau de l'Irlande Irlande 125

Depuis 1975, l'Espagne a reçu en finale le plus de points de la part de :

Rang Pays Points
1 Drapeau du Portugal Portugal 150
2 Drapeau de la Suisse Suisse 149
3 Drapeau de la Grèce Grèce 137
4 Drapeau de la France France 129
5 Drapeau de la Belgique Belgique 121

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c http://www.eurovision.tv/page/history/by-country/country?country=5
  2. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=314#About the show
  3. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=285#About%20the%20show
  4. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1956-1980, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.6.
  5. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=286#About%20the%20show
  6. a, b et c KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.37.
  7. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.36.
  8. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.40.
  9. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.42.
  10. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=289#About%20the%20show
  11. http://www.eurovision.tv/page/history/congratulations-show
  12. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., pp.78-79.
  13. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.79.
  14. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.101.
  15. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=305#About%20the%20show
  16. HAUTIER Jean-Pierre, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Editions de l’Arbre, 2010, p.75.
  17. http://www.diggiloo.net/?1993es
  18. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.169.
  19. http://www.esctoday.com/15912/daniel_diges_i_wished_to_sing_twice_and_i_did_it/