Irlande au Concours Eurovision de la chanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Irlande au Concours Eurovision
Pays Drapeau d'Irlande Irlande
Radio diffuseur RTÉ
Émission de présélection National Song Contest
(1965–1986)
Eurosong
(1987–2001, 2008)
You're a Star
(2003–2005)
The Late Late Show
(2006–2007, 2009–...)
Participations
1re participation Eurovision 1965
Participations 49 (en 2015)
Meilleure place 1er (en 1970, 1980, 1987, 1992, 1993, 1994, 1996)
Moins bonne place 16e en demi-finale (en 2008)
Liens externes
Page officielle du diffuseur
Page sur Eurovision.tv

L’Irlande participe au Concours Eurovision de la chanson, depuis sa dixième édition, en 1965, et l’a remporté à sept reprises : en 1970, 1980, 1987, 1992, 1993, 1994 et 1996[1]. Le pays détient toujours le record du plus grand nombre de victoire au concours.

Participation[modifier | modifier le code]

Le pays participe donc depuis 1965 et a manqué deux éditions du concours : en 1983 et 2002[1]. En 1983, l’Irlande se retira, à la suite de problèmes financiers rencontrés par la télévision publique irlandaise[2]. En 2002, le pays fut relégué, à la suite des résultats obtenus l’année précédente[3].

Depuis l'instauration des demi-finales, en 2004, l’Irlande a manqué quatre finales du concours : en 2005, 2008, 2009 et 2014[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

L’Irlande a remporté le concours à sept reprises, un record toujours inégalé.

La première fois, en 1970, avec la chanson All Kinds of Everything, interprétée par Dana[4]. Ce fut la seule et unique fois dans le cadre de ce système de vote qu'un jury attribua neuf votes à une seule chanson. Il s'agit du jury belge, dont neuf membres votèrent en faveur de la chanson irlandaise. À son retour à l’aéroport de Dublin, Dana fut ovationnée par une foule d’admirateurs venus l’accueillir. Pour les remercier, elle chanta All Kinds of Everything depuis la passerelle de l’avion qui l’avait ramenée[5]. La chanson remporta par la suite un très grand succès commercial partout en Europe[6].

La deuxième fois, en 1980, avec la chanson What’s Another Year, interprétée par Johnny Logan. La chanson gagnante connut également par la suite un grand succès commercial, devenant numéro un des ventes au Royaume-Uni. Dans la foulée de sa victoire, Johnny Logan, qui était alors citoyen australien, reçut la nationalité irlandaise[7]. Cette victoire signifiait énormément pour lui. Il la voyait comme la chance de sa vie. Il avoua d’ailleurs à la représentante allemande, Katja Ebstein : « You don’t need to win but I do[8]. » En 2005, lors de l'émission spéciale Congratulations, What’s Another Year fut élue douzième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours[9].

La troisième fois, en 1987, avec la chanson Hold Me Now, interprétée par Johnny Logan[10]. La suite de la carrière de Johnny Logan avait été moins réussie. À cause de nombreux problèmes juridiques liés à son contrat et des procès à répétition, il avait perdu tous les gains qu'il avait pu gagner. Cette seconde participation en tant qu'artiste était donc nécessaire pour lui assurer un nouveau départ[11]. Sa seconde victoire fit de Johnny Logan le premier interprète à remporter le concours une seconde fois. Il demeure toujours le seul, jusqu'à présent. Cette particularité lui valut le surnom de « Mr. Eurovision »[10]. En 2005, lors de l'émission spéciale Congratulations, Hold Me Now fut élue troisième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours[9].

La quatrième fois, en 1992, avec la chanson Why Me?, interprétée par Linda Martin. Why Me? avait été écrite et composée par Johnny Logan, qui avait déjà remporté le concours en 1980 et 1987. De son côté, l’interprète, Linda Martin, avait terminé deuxième, en 1984, avec Terminal 3, une chanson dont l’auteur n’était autre que Johnny Logan[12].

La cinquième fois, en 1993, avec la chanson In Your Eyes, interprétée par Niamh Kavanagh[13]. Niamh Kavanagh avait déjà remporté en 1991, un Grammy, pour sa contribution au film The Commitments d’Alan Parker[14]. Lors de la finale nationale irlandaise, elle s’était disputée avec sa mère, pour avoir porté un pantalon. Le soir du concours, elle se décida donc pour une jupe[15]. Elle était alors toujours employée à l’Allied Irish Banks et dut demander un congé spécial. Pour l’encourager, ses employeurs achetèrent une page de publicité dans les quotidiens irlandais du samedi, qui lui promettait un congé pour le lundi suivant, si elle remportait le concours[16]. Par la suite, In Your Eyes devint le single le plus vendu de l’année en Irlande et le plus grand succès commercial du concours dans l’île[14].

La sixième fois, en 1994, avec la chanson Rock 'n' Roll Kids, interprétée par Paul Harrington et Charlie McGettigan[17]. Rock 'n' Roll Kids s’attira, dès sa sélection, les plaisanteries des commentateurs et des experts. Ceux-ci jugèrent que l’Irlande s’était choisi la chanson la moins susceptible de gagner, pour éviter d’avoir à organiser le concours une troisième fois[18]. Les bookmakers les suivirent sur cette voie, estimant qu’il était impossible pour un pays de remporter le concours trois années consécutives et que jamais aucun duo masculin n’avait décroché le grand prix. Tous eurent finalement tort[14]. Plusieurs records furent établis ce soir-là. Premièrement, l’Irlande devint le premier pays à remporter le concours trois années consécutives. Deuxièmement, Charlie McGettigan, qui avait quarante-quatre ans, devint le vainqueur le plus âgé du concours[19]. Ce record fut battu en 2000 par les Olsen Brothers, alors âgés de cinquante et quarante-six ans. Troisièmement, ce fut la première fois que le concours fut remporté par un duo masculin et par une chanson acoustique. Quatrièmement, l’Irlande, en obtenant 226 points, battit le record de 187 points, établi par elle-même, l’année précédente. Ce record fut à son tour battu en 1997, lorsque le Royaume-Uni obtint 227 points[17].

La septième fois, en 1996, avec la chanson The Voice, interprétée par Eimear Quinn[20]. The Voice avait été composée par Brendan Graham. Celui-ci était déjà l’auteur de When (qui avait représenté l’Irlande en 1976 et terminé à la dixième place) et surtout de Rock 'n' Roll Kids (qui avait remporté la victoire en 1994)[21].

Le pays a en outre terminé à quatre reprises, à la deuxième place (en 1967, 1984, 1990 et 1997) et à une reprise, à la troisième place (en 1977). A contrario, l’Irlande a terminé à deux reprises, à la dernière place (en 2007 et 2013). Le pays n’a jamais obtenu de nul point[1].

Pays hôte[modifier | modifier le code]

L’Irlande a organisé le concours à sept reprises : en 1971, 1981, 1988, 1993, 1994, 1995 et 1997.

En 1971, l’évènement se déroula le samedi 3 avril 1971, au Gaiety Theatre, à Dublin. La présentatrice de la soirée fut Bernadette Ní Gallchoir et le directeur musical, Colman Pearce[22]. Ce fut la première émission couleur jamais produite et diffusée par la RTÉ[23]. Pour la première fois depuis l'édition 1956, les jurés furent présents dans la salle (plus exactement dans les coulisses). Et pour la toute première fois de l'histoire du concours, ils apparurent à l'écran[24].

En 1981, l’évènement se déroula le samedi 4 avril 1981, au Simmonscourt Pavilion, à Dublin. La présentatrice de la soirée fut Doireann Ní Bhríain et le directeur musical, Noel Kelehan[25].

En 1988, l’évènement se déroula le samedi 30 avril 1988, au Simmonscourt Pavilion, à Dublin. Les présentateurs de la soirée furent Pat Kenny et Michelle Rocca et le directeur musical, Noel Kelehan[26]. La télévision publique irlandaise décida de donner à l'évènement un caractère spécial, afin de fêter le millénaire de la fondation de la ville de Dublin[27]. La RTÉ souhaitait également moderniser le concours, afin d’en renouveler les standards et d’attirer une audience plus jeune. Finalement, l’édition 1988 renouvela profondément le format, le style et l’aspect de l’Eurovision, le faisant entrer dans l’ère de la modernité informatique et numérique[28]. Pour la toute première fois, le tableau de vote n’était plus physiquement présent sur scène, mais virtuellement généré par ordinateur. Lors de l’ouverture, Johnny Logan interpréta Hold Me Now, la chanson qui lui avait permis de remporter la victoire à Bruxelles, l’année précédente. Ce fut la première fois qu’un gagnant revint interpréter son titre victorieux en ouverture.

En 1993, l’évènement se déroula le samedi 15 mai 1993, dans la Green Glens Arena de Millstreet. La présentatrice de la soirée fut Fionnuala Sweeney et le directeur musical, Noel Kelehan[13]. La télévision publique irlandaise surprit l’opinion publique en décidant d’organiser le concours à Millstreet, petite ville d’à peine 1 500 habitants, située dans la campagne irlandaise, à proximité de Cork. En réalité, la RTÉ avait reçu une très intéressante proposition de la part d’un des habitants de Millstreet : Noel C. Duggan, propriétaire de la Green Glens Arena, un vaste centre équestre couvert. Duggan avait écrit aux responsables de la télévision irlandaise, la nuit même de la victoire de Linda Martin à Malmö. Cette candidature, a priori surprenante, reçut immédiatement un vif soutien des autorités et des entreprises, non seulement au niveau local, mais aussi au niveau national[15]. Face à cette mobilisation et constatant que la Green Glens Arena était extrêmement bien équipée, la RTÉ retint la candidature de Millstreet, qui devint ainsi la plus petite ville à avoir jamais accueilli le concours[13]. Pour l’occasion, la ville et l’ensemble de ses infrastructures furent rénovés[15]. Mais cette décision suscita une avalanche de critiques, de moqueries et de commentaires désobligeants dans les médias européens[29]. Ce fut ensuite au tour des artistes participants et des délégations étrangères de se montrer mécontents du choix de Millstreet. Ils protestèrent tout d’abord d’avoir à résider à Cork et de devoir faire, chaque jour, la navette en bus et en train, jusqu’à la salle, pour les répétitions[29]. Ils se plaignirent ensuite de n’avoir aucune occupation pour se distraire, durant les périodes de repos[13]. L’UER introduisit cette année-là une nouvelle règle, pour réguler le trop grand nombre de pays souhaitant participer au concours : la relégation. Désormais, les six pays terminant aux dernières places du classement final perdaient leur droit à concourir l’année suivante. Cette règle resta en vigueur jusqu’en 2004 et l’instauration de demi-finales[29].

En 1994, l’évènement se déroula le samedi 30 avril 1994, au Point Theatre, à Dublin. Les présentateurs de la soirée furent Cynthia Ní Mhurchú et Gerry Ryan et le directeur musical, Noel Kelehan[17]. L’Irlande devint alors le premier pays à organiser le concours deux années consécutives. En 1970, l’Espagne n’en avait pas eu l’opportunité. En 1974 et en 1980, le Luxembourg et Israël avaient renoncé, faute de moyens financiers[30]. Le spectacle d'entracte fut Riverdance, mélange de danses folkloriques irlandaises et de claquettes. À l’origine, la RTÉ avait commissionné le compositeur Bill Whelan, pour qu’il écrive un morceau de musique celtique traditionnelle. La chorégraphie du numéro fut confiée aux champions du monde de danse, Michael Flatley et Jean Butler[18]. Le soir du concours, Riverdance reçut une formidable ovation du public dans la salle. Par la suite, le morceau demeura classé dix-huit semaines dans les hit-parades irlandais et devint le plus grand succès commercial, non seulement de l’édition 1994 du concours, mais aussi de tous les numéros d’entracte jamais présentés. Il fut plus tard étendu à spectacle complet qui connut lui aussi un immense succès partout dans le monde et fut vu par des millions de personnes[27]. Pour la toute première fois, les jurys furent contactés par satellite, selon l'ordre de passage des pays participants. Les téléspectateurs purent par conséquent voir à l’écran, le visage des porte-paroles[30].

En 1995, l’évènement se déroula le samedi 13 mai 1995, au Point Theatre, à Dublin. La présentatrice de la soirée fut Mary Kennedy et le directeur musical, Noel Kelehan Après avoir été le premier pays à remporter le concours trois années consécutives, l’Irlande devint le premier pays à l'organiser trois années consécutives. Et pour la première fois, le concours se tint pour la deuxième année d'affilée dans la même ville : Dublin[31]. Initialement, pourtant, la télévision publique irlandaise avait douté de sa capacité financière à organiser le concours une troisième fois de suite. La BBC s'était alors proposé, avançant l'idée d'une production commune avec la RTÉ, à Belfast. Les dirigeants de la télévision irlandaise repoussèrent l'idée et reçurent des crédits supplémentaires du gouvernement. Ils obtinrent parallèlement l'assurance de l'UER de ne pas avoir l'obligation d'organiser une quatrième fois le concours, en cas de nouvelle victoire[32].

En 1997, l’évènement se déroula le samedi 3 mai 1997, au Point Theatre, à Dublin. Les présentateurs de la soirée furent Carrie Crowley et Ronan Keating et le directeur musical, Frank McNamara[33]. Juste avant l’ouverture de la finale, l’organisation terroriste irlandaise IRA fit parvenir un message codé au Point Theatre, signalant qu’une bombe allait exploser dans le bâtiment. Les responsables de la sécurité se réunirent en urgence et malgré la menace, décidèrent de lancer le concours. Ils basèrent leur décision sur les résultats d’une inspection de sécurité, conduite durant l’après-midi avec des chiens et des détecteurs à métaux et durant laquelle rien de suspect n’avait été découvert. Il s’agissait en réalité d’un coup de bluff de l’IRA. La nouvelle fut tenue secrète toute le soirée et révélée seulement le lendemain matin[34]. Pour la toute première fois, dans cinq pays (l’Allemagne, l’Autriche, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse), le vote fut décidé par télévote[33]. L’introduction partielle du télévote fut voulue par l’UER pour rajeunir l’image du concours et faire se rapprocher les chansons gagnantes, des standards de la musique contemporaine. Le test fut considéré comme réussi et l’année suivante, le télévote fut étendu à tous les pays participants[35].

Faits notables[modifier | modifier le code]

En 1969, Muriel Day devint la première artiste féminine et la première artiste d’origine nord irlandaise à représenter son pays. Sa chanson devint numéro un des ventes en Irlande[14].

En 1972, pour la toute première fois, la chanson irlandaise fut interprétée en gaélique, l'autre langue officielle du pays avec l'anglais[36].

En 1973, un incident eut lieu durant les répétitions entre la chanteuse irlandaise Maxi, son manager et le représentant de sa maison de disques. Ils ne parvinrent à se mettre d'accord sur la manière d'interpréter la chanson. Maxi exprima à plusieurs reprises sa frustration, notamment en s'arrêtant de chanter brusquement. Craignant qu'elle ne se retire et que la participation de l'Irlande ne soit remise en cause, la RTÉ fit venir à Luxembourg, la chanteuse Tina Reynolds. Celle-ci se vit cependant refuser l'accès au Grand Théâtre par les forces de sécurité. Finalement, Maxi obtint gain de cause et put interpréter sa chanson comme elle le souhaitait [37].

En 1974, la représentante irlandaise, Tina Reynolds, avait été victime d’un grave accident de la route. Sa mémoire lui jouant des tours, elle eut peur d'oublier les paroles de sa chanson, durant sa prestation. Elle les écrivit donc sur main. Mais l’encre finit par s’en aller, la laissant désemparée. Elle parvint pourtant à chanter Cross Your Heart, sans erreur[38].

En 1985, la représentante irlandaise, Maria Christian, fit parler d’elle dans la presse, car elle souffrait déjà à l’époque d’une maladie rare qui la rendait progressivement aveugle[39].

En 2008, le représentant irlandais, Dustin the Turkey (Dustin la dinde), suscita une vaste controverse dans son pays, après sa sélection. Il s’agissait en réalité d’une marionnette au faciès de dinde et aux propos outranciers. Certains estimèrent que le personnage donnerait une mauvaise image de l’Irlande sur la scène internationale. Dustin the Turkey demeure toujours le seul concurrent non humain de l’histoire du concours[40].

Représentants[modifier | modifier le code]

Année Artiste(s) Chanson Traduction française Place
(en finale)
Points
(en finale)
Place
(en demi-finale)
Points
(en demi-finale)
1965 Butch Moore Walking the Streets in the Rain En marchant dans les rues sous la pluie 06 11
1966 Dickie Rock Come Back to Stay Reviens et reste 04 14
1967 Sean Dunphy If I Could Choose Si je pouvais choisir 02 22
1968 Pat McGeegan Chance of a Lifetime Chance de toute une vie 04 18
1969 Muriel Day The Wages of Love Le prix de l'amour 07 10
1970 Dana All Kinds of Everything Toutes sortes de choses 01 32
1971 Angela Farrell One Day Love Amour d'un jour 11 79
1972 Sandie Jones Ceol an Ghrá La musique de l'amour 15 72
1973 Maxi Do I Dream? Est-ce que je rêve ? 10 80
1974 Tina Reynolds Cross Your Heart Croise le coeur 07 11
1975 The Swarbriggs That's What Friends Are For C'est pour cela que les amis existent 09 68
1976 Red Hurley When Quand 10 54
1977 The Swarbriggs plus Two It's Nice to Be in Love Again C'est bon d'être à nouveau amoureux 03 119
1978 Colm C. T. Wilkinson Born to Sing Né pour chanter 05 86
1979 Cathal Dunne Happy man Un homme heureux 05 80
1980 Johnny Logan What's Another Year Qu'est-ce qu'une autre année 01 143
1981 Sheeba Horoscopes - 05 105
1982 The Duskeys Here Today, Gone Tomorrow Ici aujourd'hui, parti demain 11 49
1983 retrait
1984 Linda Martin Terminal 3 - 02 137
1985 Maria Christian Wait Until the Weekend Comes Attends que le week-end arrive 06 91
1986 Luv Bug You Can Count On Me Tu peux compter sur moi 04 96
1987 Johnny Logan Hold Me Now Serre-moi maintenant 01 172
1988 Jump the Gun Take Him Home Ramène-le chez lui 08 79
1989 Kiev Connolly & The Missing Passengers The Real Me Le vrai moi 18 21
1990 Liam Reilly Somewhere in Europe Quelque part en Europe 02 132
1991 Kim Jackson Could It Be That I'm in Love Se pourrait-il que je sois amoureuse 10 47
1992 Linda Martin Why Me? Pourquoi moi ? 01 155
1993 Niamh Kavanagh In Your Eyes Dans tes yeux 01 187
1994 Paul Harrington & Charlie McGettigan Rock 'n' Roll Kids Les enfants du rock 'n' roll 01 226
1995 Eddie Friel Dreamin En rêvant 14 44
1996 Eimear Quinn The Voice La voix 01 162
1997 Marc Roberts Mysterious Woman Femme mystérieuse 02 157
1998 Dawn Martin Is Always Over Now? Toujours se finit-il maintenant ? 09 64
1999 The Mullans When You Need Me Quand tu as besoin de moi 17 18
2000 Eamonn Toal Millennium of Love Un millénaire d'amour 06 92
2001 Gary O'Shaughnessy Without Your Love Sans ton amour 21 06
2002 relégation
2003 Mickey Harte We've Got The World Nous avons le monde 11 53
2004 Chris Doran If My World Stopped Turning Si mon monde s'arrêtait de tourner 22 07 Button accept.png Button accept.png
2005 Donna & Joe Love? L'amour ? X mark.svg X mark.svg 14 51
2006 Brian Kennedy Every Song Is a Cry for Love Chaque chanson est un cri d'amour 10 93 09 79
2007 Dervish They Can't Stop the Spring Ils ne peuvent pas arrêter le printemps 24 05 Button accept.png Button accept.png
2008 Dustin the Turkey Irelande douze pointe Irlande, douze points X mark.svg X mark.svg 15 22
2009 Sinéad Mulvey & Black Daisy Et Cetera - X mark.svg X mark.svg 11 52
2010 Niamh Kavanagh It's For You C'est pour toi 23 25 09 67
2011 Jedward Lipstick Rouge à lèvres 08 119 08 68
2012 Waterline Ligne de flottaison 19 46 06 92
2013 Ryan Dolan Only Love Survives Seul l'amour survit 26 05 08 54
2014 Can-Linn feat. Kasey Smith Heartbeat Battement de cœur X mark.svg X mark.svg 12 35
2015
  •      Première place
  •      Deuxième place
  •      Troisième place
  •      Dernière place

Chefs d'orchestre, commentateurs et porte-paroles[modifier | modifier le code]

Année Chef d'orchestre Commentateur(s) Porte-parole
1965 Gianni Ferrio Bunny Carr Frank Hall
1966 Noel Kelehan Brendan O'Reilly
1967 Gay Byrne
1968
1969 Gay Byrne John Skehan
1970 Dolf van der Linden Valerie McGovern
1971 Noel Kelehan Noel Andrews -
1972 Colman Pearce Mike Murphy
1973
1974 Brendan Balfe
1975
1976 Noel Kelehan
1977
1978 Larry Gogan John Skehan
1979 Proinnsías Ó Duinn Mike Murphy David Heffernan
1980 Noel Kelehan Larry Gogan
1981 John Skehan
1982
1983 retrait Terry Wogan retrait
1984 Noel Kelehan Gay Byrne John Skehan
1985 Linda Martin
1986 Brendan Balfe
1987 Marty Whelan
1988 Mike Murphy
1989 Ronan Collins & Michelle Rocca Eileen Dunne
1990 Jimmy Greeley & Clíona Ní Bhuachalla
1991 Pat Kenny
1992
1993
1994 -
1995 Noel Kelehan
1996
1997 -
1998 Noel Kelehan
1999 - Clare McNamara
2000 Marty Whelan Derek Mooney
2001 Bláthnaid Ní Chofaigh
2002 relégation
2003 Pamela Flood
2004 Johnny Logan
2005 Dana
2006 Eimear Quinn
2007 Linda Martin
2008 Niamh Kavanagh
2009 Derek Mooney
2010
2011
2012 Gráinne Seoige
2013 Nicky Byrne
2014
2015

Galerie[modifier | modifier le code]

Historique de vote[modifier | modifier le code]

Depuis 1975, l'Irlande a attribué en finale le plus de points à :

Rang Pays Points
1 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 191
2 Drapeau de la Suède Suède 138
3 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 127
4 Drapeau du Danemark Danemark 125
5 Drapeau de la Norvège Norvège 124

Depuis 1975, l'Irlande a reçu en finale le plus de points de la part de :

Rang Pays Points
1 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 217
2 Drapeau de la Suède Suède 202
3 Drapeau de la Suisse Suisse 156
4 Drapeau de la Norvège Norvège 151
5 Drapeau de l'Autriche Autriche 146

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d http://www.eurovision.tv/page/history/by-country/country?country=3
  2. KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.92.
  3. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=316#About%20the%20show
  4. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=233#About%20the%20show
  5. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.41.
  6. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1956-1980, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.8.
  7. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=296#About%20the%20show
  8. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, op.cit., p.10.
  9. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/congratulations-show
  10. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=303#About%20the%20show
  11. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.111.
  12. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=308#About%20the%20show
  13. a, b, c et d http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=235#About%20the%20show
  14. a, b, c et d FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, op.cit., p.7.
  15. a, b et c KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.132.
  16. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.134.
  17. a, b et c http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=309#About%20the%20show
  18. a et b KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.137.
  19. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.136.
  20. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=311#About%20the%20show
  21. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, op.cit., p.8.
  22. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=287#About%20the%20show
  23. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.44.
  24. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, op.cit., p.13.
  25. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=297#About%20the%20show
  26. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=304#About%20the%20show
  27. a et b FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, op.cit., p.12.
  28. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.112.
  29. a, b et c KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.133.
  30. a et b http://www.eurovision.tv/page/news?id=18_years_ago_today_-_ireland_makes_it_three_in_a_row
  31. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=310#About%20the%20show
  32. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.140.
  33. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=312#About%20the%20show
  34. HAUTIER Jean-Pierre, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Editions de l’Arbre, 2010, p.101.
  35. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.148.
  36. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.49.
  37. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.54.
  38. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.59.
  39. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.101.
  40. http://www.eurovision.tv/page/news/gossip?id=509&_t=controversy_after_steamy_super_saturday