Suisse au Concours Eurovision de la chanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Suisse au Concours Eurovision
Pays Drapeau de Suisse Suisse
Radio diffuseur SSR
Émission de présélection Die Grosse Entscheidungsshow
Participations
1re participation Eurovision 1956
Participations 56 (en 2015)
Meilleure place 1er (en 1956 et 1988)
Moins bonne place Dernier en demi-finale (en 2004 et 2010)
Liens externes
Page officielle du diffuseur
Page sur Eurovision.tv

La Suisse participe au Concours Eurovision de la chanson, depuis sa première édition, en 1956, et l'a remporté à deux reprises : en 1956 et 1988[1].

Participation[modifier | modifier le code]

La Suisse est un des sept pays fondateurs du Concours Eurovision de la chanson, avec l’Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas[2].

Le pays participe donc depuis 1956 et n'a manqué au total que quatre éditions du concours : en 1995, 1999, 2001 et 2003. Lors de ces quatre éditions, la Suisse fut reléguée, suite aux résultats obtenus l’année précédente[1].

Depuis l'instauration des demi-finales, en 2004, la Suisse a participé à quatre finales du concours : en 2005, 2006, 2011 et 2014[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

La Suisse compte quatre langues officielles : l'allemand, le français, l'italien et le romanche. De ses cinquante-cinq participations au concours, le pays aura présenté au total cinquante-six chansons, dont vingt-trois en français, onze en allemand, onze en italien, dix en anglais et une seule en romanche. Ses deux chansons victorieuses, Refrain et Ne partez pas sans moi étaient rédigées en français[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

La Suisse a remporté le concours à deux reprises.

La première fois, en 1956, avec la chanson Refrain, interprétée par Lys Assia. À cette occasion, la Suisse devint le tout premier pays participant et le tout premier pays hôte à gagner l’Eurovision[1]. Lys Assia demeure la seule Suissesse à avoir jamais gagné le concours[2].

La seconde fois, en 1988, avec la chanson Ne partez pas sans moi, interprétée par Céline Dion[1]. Cette victoire demeure célèbre pour l'intense suspense qui y présida, la Suisse et le Royaume-Uni terminant à un seul point d’écart. Après le vote de l’avant-dernier jury, le Royaume-Uni affichait 136 points et la Suisse, 131. La victoire dépendit donc entièrement des résultats du jury yougoslave. Or, après l'attribution des cinq premiers points, la porte-parole yougoslave, Miša Molk, annonça: « Switzerland, six points ». Le public poussa un cri de surprise : la Suisse était désormais en tête, à 137 points, mais avec seulement un point de plus que le Royaume-Uni, alors qu’il restait encore quatre scores à attribuer. Miša Molk poursuivit son décompte : « Netherlands, seven points. Germany, eight points. » Lorsqu'elle annonça : « Norway, ten points », le public poussa à nouveau un grand cri, car la victoire allait être déterminée par le dernier vote du dernier jury. C'est alors que Miša Molk annonça : « And finally, France... », créant ainsi un ultime rebondissement et offrant la victoire à la Suisse. Par la suite, Céline Dion, jusque-là connue en France et au Canada, entama une très grande carrière internationale, qui la verra vendre des millions de disques partout à travers le monde[3]. En 2005, lors de l'émission spéciale Congratulations, Ne partez pas sans moi fut élue onzième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours[4].

Le pays a terminé à trois reprises, à la deuxième place (en 1958, 1963 et 1986) et à la troisième place (en 1961, 1982 et 1993). A contrario, la Suisse a terminé à la dernière place, à sept reprises : cinq fois en finale (en 1964, 1967, 1974, 1998 et 2011) et deux fois en demi-finale (en 2004 et 2010). Elle a en outre obtenu un nul point à quatre reprises : en 1964, 1967, 1998 et 2004[1].

Pays hôte[modifier | modifier le code]

La Suisse a organisé le concours à deux reprises : en 1956 et 1988.

En 1956, l'évènement se déroula le mercredi 24 mai 1956, au Teatro Kursaal de Lugano. Le présentateur de la soirée fut Lohengrin Filipello et le directeur musical, Fernando Paggi. Ce fut la toute première édition du concours. Ce fut également la seule fois que la soirée fut présentée par un seul homme et que les résultats ne furent jamais rendus publics[2].

En 1988, l'évènement se déroula le samedi 6 mai 1989, au Palais de Beaulieu, à Lausanne. Les présentateurs de la soirée furent Lolita Morena et Jacques Deschenaux et le directeur musical, Benoit Kaufman[3].

Faits notables[modifier | modifier le code]

En 1963, le déroulement du vote rencontra plusieurs problèmes et causa une controverse majeure dans l'histoire du concours. Les porte-paroles nationaux devaient en effet annoncer dans l'ordre : le numéro d'ordre de passage de la chanson, le nom du pays correspondant et finalement les votes qui lui étaient attribués[5]. Mais le porte-parole du jury norvégien, Roald Øyen, ne respecta pas la procédure et se trompa dans ses énoncés. Il attribua successivement 5 votes au Royaume-Uni, 4 votes à l'Italie, 3 votes à la Suisse, 2 votes au Danemark et 1 vote à l'Allemagne, tout en confondant les ordres de passage. Il fut repris par la présentatrice, Katie Boyle, qui le pria de répéter les résultats dans l'ordre correct. Roald Øyen demanda alors d'être rappelé à la fin du vote, après que tous les autres pays aient été contactés. À la fin de la procédure, la Suisse était en tête avec 42 votes et le Danemark, deuxième avec 40 votes. Mais, lorsque Katie Boyle recontacta le jury norvégien, Roald Øyen lut des résultats différents de ceux énoncés précédemment. Il attribua successivement 5 votes au Royaume-Uni, 2 votes à l'Allemagne, 3 votes à l'Italie, 4 votes au Danemark et 1 vote à la Suisse. Les résultats furent corrigés sur le tableau. Le Danemark obtint ainsi 42 votes et la Suisse, 40. Le Danemark fut alors proclamé vainqueur. Il s'avéra par la suite que les résultats du jury norvégien n'étaient pas prêts lorsqu'il fut appelé pour la première fois par Katie Boyle. Son président était encore occupé à additionner les votes des jurés. Pris de cours, Roald Øyen aurait lu des résultats provisoires[6].

Le groupe suisse, Peter, Sue & Marc, demeure le seul groupe de l'histoire du concours à avoir participé à quatre reprises. Tous trois sont également les seuls à avoir interprété leurs chansons dans quatre langues différentes : le français en 1971, l'anglais en 1976, l'allemand en 1979 et l'italien en 1981[7]. En 1979, ils se firent accompagner par un groupe de musique folk alternative, le trio Pfuri, Knorps & Kniri. Ces derniers utilisèrent des objets de jardin comme instruments de musique, notamment des sacs en plastique, un râteau métallique, un arrosoir et un sécateur. Mais à cause d’eux, tous faillirent se faire refouler du pays, à leur arrivée à l’aéroport de Tel-Aviv. Les services de sécurité eurent en effet beaucoup de mal à croire qu’ils en usaient réellement comme d’instruments[8].

En 1992, la chanson devant représenter le pays était à l’origine, Soleil, Soleil, interprétée par Géraldine Olivier[9]. Mais après la finale nationale, il apparut que Soleil, Soleil en avait enfreint le règlement. En effet, la chanson avait été préalablement soumise au télédiffuseur suisse francophone, qui l’avait refusée. Son auteur l’avait alors traduite et présentée au télédiffuseur suisse germanophone qui la retint. Ce procédé étant interdit, Soleil, Soleil fut disqualifiée. Et c’est finalement la chanson ayant terminé en deuxième position, Mister Music Man, interprétée par Daisy Auvray, qui concourut à Malmö[10].

Représentants[modifier | modifier le code]

Année Artiste(s) Chanson Traduction française Place
(en finale)
Points
(en finale)
Place
(en demi-finale)
Points
(en demi-finale)
1956 Lys Assia Das alte Karussell Le vieux carrousel - -
Refrain - 01 -
1957 Lys Assia L'enfant que j'étais - 08 05
1958 Lys Assia Giorgio - 02 24
1959 Christa Williams Irgendwoher De quelque part 04 14
1960 Anita Traversi Cielo e terra Ciel et terre 08 05
1961 Franca di Rienzo Nous aurons demain - 03 16
1962 Jean Philippe Le retour - 10 02
1963 Esther Ofarim T'en vas pas - 02 40
1964 Anita Traversi I miei pensieri Mes pensées 13 00
1965 Yovanna Non, à jamais sans toi - 08 08
1966 Madeleine Pascal Ne vois-tu pas ? - 06 12
1967 Géraldine Quel cœur vas-tu briser ? - 17 00
1968 Gianni Mascolo Guardando il sole En regardant le soleil 13 02
1969 Paola del Medico Bonjour, bonjour - 05 13
1970 Henri Dès Retour - 04 08
1971 Peter, Sue & Marc Les illusions de nos vingt ans - 12 78
1972 Véronique Müller C'est la chanson de mon amour - 08 88
1973 Patrick Juvet Je vais me marier, Marie - 12 79
1974 Piera Martell Mein Ruf nach dir Mon appel à toi 14 03
1975 Simone Drexel Mikado Mikado 06 77
1976 Peter, Sue & Marc Djambo, Djambo - 04 91
1977 Pepe Lienhard Band Swiss Lady Lady suisse 06 71
1978 Carole Vinci Vivre - 09 65
1979 Peter, Sue & Marc & Pfuri, Gorps & Kniri Trödler & Co. Brocanteurs & C° 10 60
1980 Paola Cinéma - 04 104
1981 Peter, Sue & Marc Io senza te Moi sans toi 04 121
1982 Arlette Zola Amour on t'aime - 03 97
1983 Mariella Farré Io così non ci sto Je n'aime pas cela ainsi 15 28
1984 Rainy Day Welche Farbe hat der Sonnenschein? Quelle couleur a le soleil ? 16 30
1985 Mariella Farré & Pino Gasparini Piano, piano Lentement, lentement 12 39
1986 Daniela Simons Pas pour moi - 02 140
1987 Carol Rich Moitié, moitié - 17 26
1988 Céline Dion Ne partez pas sans moi - 01 137
1989 Furbaz Viver senza tei Vivre sans toi 13 47
1990 Egon Egemann Musik klingt in die Welt hinaus La musique résonne partout dans le monde 11 51
1991 Sandra Simó Canzone per te Chanson pour toi 05 118
1992 Daisy Auvray Mister Music Man - 15 32
1993 Annie Cotton Moi, tout simplement - 03 148
1994 Duilio Sto pregando Je prie 19 15
1995 relégation
1996 Kathy Leander Mon cœur l'aime - 16 22
1997 Barbara Berta Dentro di me A l'intérieur de moi 22 05
1998 Gunvor Lass' ihn Laisse-le 25 00
1999 relégation
2000 Jane Bogaert La vita cos'è? Qu'est-ce que la vie ? 20 14
2001 relégation
2002 Francine Jordi Dans le jardin de mon âme - 22 15
2003 relégation
2004 Piero & The Music Stars Celebrate! Célébrons ! X mark.svg X mark.svg 22 00
2005 Vanilla Ninja Cool Vibes Froides vibrations 08 128 08 114
2006 Six4one If We All Give a Little Si nous donnons tous un peu 17 30 Button accept.png Button accept.png
2007 DJ Bobo Vampires Are Alive Les vampires sont en vie X mark.svg X mark.svg 20 40
2008 Paolo Meneguzzi Era stupendo C'était merveilleux X mark.svg X mark.svg 13 47
2009 Lovebugs The Highest Heights Les plus hautes hauteurs X mark.svg X mark.svg 14 15
2010 Michael von der Heide Il pleut de l'or - X mark.svg X mark.svg 17 02
2011 Anna Rossinelli In Love For a While Amoureuse depuis un moment 25 19 10 55
2012 Sinplus Unbreakable Incassable X mark.svg X mark.svg 11 45
2013 Takasa You and me Toi et moi X mark.svg X mark.svg 13 41
2014 SeBAlter Hunter of stars Chasseur d'étoiles 13 64 04 92
2015
  •      Première place
  •      Deuxième place
  •      Troisième place
  •      Dernière place

Chefs d'orchestre, commentateurs et porte-paroles[modifier | modifier le code]

La Suisse diffuse le concours sur trois chaînes de télévision : la SRF (de langue allemande), la RTS (de langue française) et la RSI (de langue italienne).

Année Chef d'orchestre Commentateur(s) germanophone(s) Commentateur(s) francophone(s) Commentateur(s) italophone(s) Porte-parole
1956 Fernando Paggi - Georges Hardy - -
1957 Willy Berking Mäni Weber
1958 Paul Burkhard Theodor Haller
1959 Franck Pourcel Boris Acquadro
1960 Cédric Dumont
1961 Fernando Paggi
1962 Cédric Dumont Giovanni Bertini
1963 Eric Robinson
1964 Fernando Paggi Alexandre Burger
1965 Mario Robbiani
1966 Jean Roderès
1967 Hans Moeckel
1968 Mario Robbiani
1969 Henry Mayer
1970 Bernard Gérard
1971 Hardy Schneiders -
1972 Jean-Pierre Festi
1973 Hervé Roy
1974 Pepe Ederer Alexandre Burger
1975 Peter Jacques Michel Stocker
1976 Mario Robbiani
1977 Peter Jacques
1978 Daniel Janin
1979 Rolf Zuckowski
1980 Peter Reber
1981 Rolf Zuckowski
1982 Joan Amils
1983 Robert Weber
1984 Mario Robbiani Bernard Thurnheer Serge Moisson Ezio Guidi
1985 Anita Kerr
1986 Attila Șereftuğ
1987 -
1988 Attila Şereftuğ
1989 Benoît Kaufman Ivan Frésard
1990 Bela Balint Emanuela Gaggini
1991 Flaviano Cuffari Lolita Morena
1992 Roby Seidel Mariano Tschuor Ivan Frésard
1993 Marc Sorrentino Bernard Thurnheer Jean-Marc Richard
1994 Valeriano Chiaravalle Wilma Gilardi Sandra Simó
1995 relégation Heinz Margot Joanne Holder relégation
1996 Rui dos Reis Sandra Studer Pierre Grandjean Yves Ménestrier
1997 Pietro Damiani Heinz Margot & Roman Kilchsperger Jonathan Tedesco Sandy Altermatt
1998 - Jean-Marc Richard Regula Elsener
1999 Sandra Studer relégation
2000 Astrid Von Stockar
2001 relégation
2002 Phil Mundwiller Jonathan Tedesco & Claudio Lazzarino Diana Jörg
2003 Roman Kilchsperger Jean-Marc Richard Daniele Rauseo relégation
2004 Sandra Studer Daniele Rauseo & Claudio Lazzarino Emel Aykanat
2005 Jean-Marc Richard & Marie-Thérèse Porchet Cécile Bähler
2006 Jean-Marc Richard & Alain Morisod Sandy Altermatt & Claudio Lazzarino Jubaira Bachmann
2007 Bernard Thurnheer Jean-Marc Richard & Henri Dès Sven Epiney
2008 Sven Epiney Jean-Marc Richard & Nicolas Tanner Sandy Altermatt Cécile Bähler
2009
2010 Christa Rigozzi
2011 Jonathan Tedesco Cécile Bähler
2012 Clarissa Tami & Paolo Meneguzzi Sara Hildebrand
2013 Alessandro Bertoglio Mélanie Freymond
2014 Jean-Marc Richard & Valérie Ogier Alessandro Bertoglio & Sandy Altermatt Kurt Aeschbacher
2015

Galerie[modifier | modifier le code]

Historique de vote[modifier | modifier le code]

Depuis 1975, la Suisse a attribué et reçu le plus de points des pays suivants :

Points donnés: Points reçus:
Rang Pays Points
1 Drapeau d'Irlande Irlande 156
2 Drapeau d'Espagne Espagne 149
3 Drapeau de France France 145
4 Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni 142
5 Drapeau d'Allemagne Allemagne 125
Rang Pays Points
1 Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni 123
2 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 102
3 Drapeau de Belgique Belgique 98
= Drapeau de Finlande Finlande 98
5 Drapeau d'Autriche Autriche 93

Les totaux de ces tableaux n'incluent que les points attribués au cours des finales, et non ceux des demi-finales qui ont lieu depuis 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]