Luxembourg au Concours Eurovision de la chanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luxembourg au Concours Eurovision
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Radio diffuseur RTL Télévision
Participations
1re participation Eurovision 1956
Participations 37 (en 1993)
Meilleure place 1er (en 1961, 1965, 1972, 1973 et 1983)
Moins bonne place Dernier (en 1958, 1960 et 1970)
Liens externes
Page sur Eurovision.tv

Le Luxembourg a participé au Concours Eurovision de la chanson, de sa première édition, en 1956, jusqu’à sa trente-huitième édition, en 1993. Le pays a remporté la victoire à cinq reprises : en 1961, 1965, 1972, 1973 et 1983[1].

Participation[modifier | modifier le code]

Le Luxembourg est un des sept pays fondateurs du Concours Eurovision de la chanson, avec l’Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, les Pays-Bas et la Suisse[2].

Le pays a donc participé durant trente-sept ans, de 1956 à 1993, ne manquant au total qu’une seule édition, en 1959[1].

En 1993, le Luxembourg termina à la vingtième place. À la suite de l’instauration du principe de relégation, le pays fut empêché de participer à l’édition 1994 du concours. Cela précipita son retrait définitif, basé sur des motifs financiers[3].

Résultats[modifier | modifier le code]

Le Luxembourg a remporté le concours à cinq reprises.

La première fois, en 1961, avec la chanson Nous les amoureux, interprétée par Jean-Claude Pascal[4].

La deuxième fois, en 1965, avec la chanson Poupée de cire, poupée de son, interprétée par France Gall[5]. Les répétitions avaient pourtant été interrompues par un incident, qui se produisit entre l'orchestre italien et la délégation luxembourgeoise. Les musiciens n'apprécièrent guère l'attitude à leur égard de l'auteur-compositeur de la chanson, Serge Gainsbourg. Certains comparèrent alors sa partition au bruit du galop d'un cheval et d'autres le huèrent. Gainsbourg, furieux, claqua la porte des répétitions et menaça de retirer sa chanson du concours. Un compromis finit par être trouvé mais une certaine tension persista, qui se refléta dans l'attitude et la prestation de France Gall, déstabilisée par l'incident[6]. Après sa victoire, la chanson rencontra un immense succès partout en Europe et pour la première fois de l'histoire du concours, dans le monde entier[7]. Lors de l'émission spéciale Congratulations, elle fut élue quatorzième meilleure chanson à avoir été présentée à l'Eurovision[8].

La troisième fois, en 1972, avec la chanson Après toi, interprétée par Vicky Leandros[9]. La chanson, qui avait été composée par le père de Vicky Leandros, Léo Leandros, obtint un énorme succès, partout à travers le monde, et devint l’un des plus grands succès commerciaux de l’histoire du concours[10].

La quatrième fois, en 1973, avec la chanson Tu te reconnaîtras, interprétée par Anne-Marie David. La chanson gagnante remporta alors 129 votes sur 160 possibles, soit 81 % du maximum. Il s'agit d'un record, tous systèmes de vote confondus[11].

La cinquième fois, en 1983, avec la chanson Si la vie est cadeau, interprétée par Corinne Hermès[12].

Le pays n’a jamais terminé à la deuxième place, mais a terminé à deux reprises, à la troisième place : en 1962 et 1986. A contrario, le Luxembourg a terminé à la dernière place, à trois reprises (en 1958, 1960 et 1970) et a obtenu un nul point à une reprise (en 1970)[1].

Pays hôte[modifier | modifier le code]

Le Luxembourg a organisé le concours à quatre reprises : en 1962, 1966, 1973 et 1984.

En 1962, l'évènement se déroula le dimanche 18 mars 1962, dans l’auditorium de la Villa Louvigny, à Luxembourg. La présentatrice de la soirée fut Mireille Delannoy et le directeur musical, Jean Roderès. Ce fut la dernière fois que le concours eut lieu un dimanche. Par la suite, il se tint toujours un samedi[13].

En 1966, l'évènement se déroula le samedi 5 mars 1966, à nouveau dans l’auditorium de la Villa Louvigny, à Luxembourg. La présentatrice de la soirée fut Josiane Chen et le directeur musical, Jean Roderès. Les répétitions furent interrompues par un incident, entre l'orchestre luxembourgeois et la délégation italienne. Insatisfait de l'orchestration et excédé de ne pouvoir obtenir gain de cause, le représentant italien, Domenico Modugno, claqua la porte des répétitions. Il ne reparut plus ensuite, au point de mettre en question la participation de l'Italie. Le soir venu, Modugno revint pourtant et monta sur scène comme prévu pour interpréter sa chanson[14].

En 1973, l'évènement se déroula le samedi 7 avril 1973, au Grand Théâtre de Luxembourg, à Luxembourg. La présentatrice de la soirée fut Helga Guitton et le directeur musical, Pierre Cao[11]. À la suite de la participation d'Israël et de l'attentat de Munich l'année précédente, les mesures de sécurité furent considérablement renforcées. Selon le commentateur britannique Terry Wogan, le responsable de la sécurité recommanda aux spectateurs de demeurer assis durant tout le spectacle, spécialement durant les applaudissements. Cela afin d'éviter d'être abattus par les services de sécurité présents dans la salle[15].

En 1984, l'évènement se déroula le samedi 5 mai 1984, à nouveau au Grand Théâtre de Luxembourg, à Luxembourg. La présentatrice de la soirée fut Désirée Nosbusch et le directeur musical, Pierre Cao. La télévision luxembourgeoise rencontra des difficultés pour trouver un endroit suffisamment vaste et finit par se décider pour le Grand Théâtre. La salle ne pouvant accueillir qu’un nombre restreint de spectateurs, les places ne furent disponibles que sur invitation. Ainsi, seuls les invités spéciaux, les représentants de la presse et les délégations étrangères purent prendre place dans le public[16].

Faits notables[modifier | modifier le code]

En 1970, le représentant luxembourgeois, David Alexandre Winter, n’était autre que le père de la chanteuse française Ophélie Winter. Durant le vote, il exigea d’obtenir le silence complet dans les coulisses, ce qui déplut aux autres concurrents. À la fin de l’annonce des résultats, il se retrouva ridicule, terminant dernier avec nul point[17].

En 1974, le Luxembourg, qui avait remporté et déjà organisé l'édition 1973, ne put se charger de l’organisation, faute de budget. Ce fut finalement la BBC qui s'offrit pour organiser le concours, qui eut lieu à Brighton et vit la victoire d’ABBA[18].

En 1978, les représentantes luxembourgeoises, le duo Baccara, étaient données favorites par les bookmakers. Elles avaient en effet réalisé les meilleures ventes de disques l’année précédente avec leurs deux plus grands succès Yes Sir, I Can Boogie et Sorry, I’m A Lady. Elles représentaient en outre un certain internationalisme musical, puisqu’elles étaient de nationalité espagnole, qu’elles avaient été signées par la division allemande d’une maison de disques américaine et qu’elles représentaient le Luxembourg avec une chanson en français. Elles terminèrent cependant septièmes[19].

En 1981, la télévision luxembourgeoise décida de marquer le vingtième anniversaire de la victoire de Jean-Claude Pascal au concours de 1961, en rappelant le chanteur. Mais cette fois, Jean-Claude Pascal termina onzième[20].

En 1985, le pays se fit représenter par un groupe de six chanteurs, constitué spécialement pour l’occasion : Margo, Franck Olivier, Diane Solomon, Ireen Sheer, Chris & Malcolm Roberts. Ces représentants luxembourgeois détiennent toujours le record du plus long nom d’artiste de l’histoire du concours.

Représentants[modifier | modifier le code]

Durant ses années de participation, le Luxembourg a souvent recouru à des artistes et des auteurs étrangers pour le représenter. Ainsi, sur les trente-sept représentants luxembourgeois, seuls sept étaient natifs du pays : Solange Berry en 1958, Camillo Felgen en 1960 et 1962, Monique Melsen en 1971, Sophie Carle, en 1984, Sarah Bray en 1991, Marion Welter en 1992 et Modern Times en 1993[1].

Année Artiste(s) Chanson Traduction française Place
(en finale)
Points
(en finale)
1956 Michèle Arnaud Ne crois pas - - -
Les amants de minuit - - -
1957 Danièle Dupré Amours mortes (tant de peine) - 04 08
1958 Solange Berry Un grand amour - 09 01
1959 retrait
1960 Camillo Felgen So laang we's du do bast Tant que tu es là 13 01
1961 Jean-Claude Pascal Nous les amoureux - 01 31
1962 Camillo Felgen Petit bonhomme - 03 11
1963 Nana Mouskouri À force de prier - 08 13
1964 Hugues Aufray Dès que le printemps revient - 04 14
1965 France Gall Poupée de cire poupée de son - 01 32
1966 Michèle Torr Ce soir je t'attendais - 10 07
1967 Vicky Leandros L'amour est bleu - 04 17
1968 Chris Baldo & Sophie Garel Nous vivrons d'amour - 11 05
1969 Romuald Catherine - 11 07
1970 David Alexandre Winter Je suis tombé du ciel - 12 00
1971 Monique Melsen Pomme, pomme, pomme - 13 70
1972 Vicky Leandros Après toi - 01 128
1973 Anne-Marie David Tu te reconnaîtras - 01 129
1974 Ireen Sheer Bye Bye, I Love You Au revoir, je t'aime 04 14
1975 Géraldine Toi - 05 84
1976 Jürgen Marcus Chansons pour ceux qui s'aiment - 14 17
1977 Anne-Marie B. Frère Jacques - 16 17
1978 Baccara Parlez-vous français? - 07 73
1979 Jeane Manson J'ai déjà vu ça dans tes yeux - 13 44
1980 Sophie & Magaly Papa Pingouin - 09 56
1981 Jean-Claude Pascal C'est peut-être pas l'Amérique - 11 41
1982 Svetlana Cours après le temps - 06 78
1983 Corinne Hermès Si la vie est cadeau - 01 142
1984 Sophie Carle 100 % d'amour - 10 39
1985 Margo, Franck Olivier, Diane Solomon, Ireen Sheer, Chris & Malcolm Roberts Children, Kinder, Enfants - 13 37
1986 Sherisse Laurence L'amour de ma vie - 03 117
1987 Plastic Bertrand Amour, amour - 21 04
1988 Lara Fabian Croire - 04 90
1989 Park Café Monsieur - 20 08
1990 Céline Carzo Quand je te rêve - 13 38
1991 Sarah Bray Un baiser volé - 14 29
1992 Marion Welter Sou fräi Si libre 21 10
1993 Modern Times Donne-moi une chance - 20 11
  •      Première place
  •      Deuxième place
  •      Troisième place
  •      Dernière place

Chefs d'orchestre, commentateurs et porte-paroles[modifier | modifier le code]

Année Chef d'orchestre Commentateur(s) Porte-parole
1956 Jacques Lasry Jacques Navadic -
1957 Willy Berking  ?
1958 Dolf van der Linden
1959 retrait retrait
1960 Eric Robinson  ?
1961 Léo Chauliac
1962 Jean Roderès Jacques Navadic
1963 Eric Robinson  ?
1964 Jacques Denjean
1965 Alain Goraguer Pierre Tchernia
1966 Jean Roderès Jacques Navadic Camillo Felgen
1967 Claude Denjean  ?
1968 André Borly
1969 Augusto Algueró
1970 Raymond Lefèvre
1971 Jean Claudric -
1972 Klaus Munro
1973 Pierre Cao
1974 Charles Blackwell  ?
1975 Phil Coulter
1976 Jo Plée Jacques Harvey
1977 Johnny Arthey
1978 Rolf Soja
1979 Hervé Roy
1980 Norbert Daum
1981 Joël Rocher Jacques Navadic & Marylène Bergmann
1982 Jean Claudric Marylène Bergmann
1983 Michel Bernholc Valérie Sarn
1984 Pascal Stive Jacques Navadic & Valérie Sarn
1985 Norbert Daum Valérie Sarn Frédérique Ries
1986 Rolf Soja
1987 Alec Mansion
1988 Régis Dupré Jean-Luc Bertrand
1989 Benoît Kaufman
1990 Thierry Durbet
1991 Francis Goya
1992 Christian Jacob Maurice Molitor  ?
1993 Francis Goya

Historique de vote[modifier | modifier le code]

De 1975 à 1993, le Luxembourg a attribué le plus de points à :

Rang Pays Points
1 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 123
2 Drapeau de l'Irlande Irlande 96
3 Drapeau de la France France 89
4 Drapeau de la Suisse Suisse 80
5 Drapeau d’Israël Israël 76


De 1975 à 1993, le Luxembourg a reçu le plus de points de la part de :

Rang Pays Points
1 Drapeau du Portugal Portugal 76
2 Drapeau de l'Irlande Irlande 65
3 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 57
4 Drapeau de la France France 56
5 Drapeau de la Finlande Finlande 55

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d http://www.eurovision.tv/page/history/by-country/country?country=13
  2. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=273#About%20the%20show
  3. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=309#About%20the%20show
  4. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=278#About%20the%20show
  5. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=282#About%20the%20show
  6. HAUTIER Jean-Pierre, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Éditions de l’Arbre, 2010, p.29.
  7. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1956-1980, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.5.
  8. http://www.eurovision.tv/page/history/congratulations-show
  9. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=288#About%20the%20show
  10. KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.49.
  11. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=289#About%20the%20show
  12. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=299#About%20the%20show
  13. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=279#About%20the%20show
  14. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=283#About%20the%20show
  15. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, op.cit., p.13.
  16. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=300#About%20the%20show
  17. HAUTIER Jean-Pierre, op.cit., p.33.
  18. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.56.
  19. KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.74.
  20. http://www.eurovision.tv/page/news?id=27863&_t=30_years_ago_today_-_bucks_fizz_win_for_united_kingdom