Thomas Anders

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thomas Anders (2007)

Thomas Anders (de son vrai nom Bernd Weidung) est un chanteur allemand, né le 1er mars 1963 à Mörz, localité incorporée depuis fin 1975 à la commune de Münstermaifeld, Rhénanie-Palatinat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il doit sa renommée au groupe Modern Talking qu'il a créé avec Dieter Bohlen en 1984. Thomas Anders a débuté sa carrière relativement tôt aux côtés de Dieter Bohlen, pour ensuite connaître un succès retentissant de 1984 à 1987 et de 1998 à 2003 avec Modern Talking.

Après la première séparation du groupe, Thomas Anders a débuté une carrière solo qui n'a pas été très retentissante, ses albums passant relativement inaperçus de 1989 à 1997. Sur scène, il continue à entonner les hits de Modern Talking et remplit salles et places comme au Chili où 60 000 spectateurs l'acclamaient.

Lors du come back de Modern Talking en 1998, Thomas renoue donc avec le succès à l'échelle internationale, en endossant la casquette de gentil du groupe Modern Talking, dont il est l'interprète. Mais après 12 albums en commun, le groupe se scinde à nouveau. Thomas Anders rebondit alors très vite et sort son 7e album solo This Time qui parvint à convaincre une partie des fans de Modern Talking.

Depuis, Thomas Anders est régulièrement présentateur de shows Best Of Formel Eins, un show hebdomadaire dédié aux années 1980, Eurovision...) il donne encore de nombreux concerts et il a été nommé professeur en Bulgarie.

Son dernier album est une reprise de grands tubes de années 1980 tels Do You Really Want to Hurt Me ou True. Songs Forever est donc le 20e album de Thomas Anders (cumulé avec ceux de Modern Talking).

En 2008, Thomas Anders s'associe à Sound Chateau et sort deux nouveaux morceaux aux allures dancefloor et pop : Ibiza Baba Baya et For You. Ce sont les premiers titres de l'artiste qui ne sortent pas directement sous forme CD traditionnelle. En effet, ils sont disponibles en téléchargement légal sur de nombreux sites spécialisés. 2008 est aussi l'année des concerts donnés un peu partout en Europe : Ukraine, Lettonie, Israël, Russie, Malte, etc. Pendant la période de Noël, et conformément à une vieille promesse de Thomas envers ses fans, une chanson est éditée (avec promo TV), Kisses For Christmas, un belle composition aux accents du réveillon.

Début 2009, lors de sa 20e Fan club party (Thomas réunit ses fans une fois par an sur ses terres à Coblence), 1100 fans ont le plaisir d'assister à un magnifique show. Un album en 2009 Good karma ne verra finalement pas le jour, un duo se fera avec la chanteuse Sandra pour une chanson estivale The Night Is Still Young il présentera l'Eurovision 2009. Après les vicissitudes liées à l'annulation de Good Karma, Thomas Anders reprend les chemins des studios afin de sortir un album pop intitulé Strong dont le titre phare est Why do you cry. La stratégie promotionnelle est novatrice : Thomas Anders s'associe à une équipe russe pour composer et produire Strong. Résultat : Disque d'or en 4 semaines.

Pour la suite de 2010, la sortie de Strong est prévue à l'échelle européenne, avec des modifications sur l'album, 6 à 7 nouveaux titres remplaçant certains titres de Strong dans sa version actuelle. Le choix est celui d'une adaptation aux sons et cultures des différents pays qui composent l'Europe.

En 2011, il enregistre un album en duo avec Uwe Fahrenkrog-Petersen.

2012 collaboration en duo avec Kamaliya pour le titre "No Ordinary Love"

Août 2013 nouveau projet duo avec la star iranienne Omid, Thomas sort le titre "We Are One".

2014 Sortie de son nouveau single "every body wants to rule the world"


Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Different
  • 1991 : Whispers
  • 1992 : Down on sunset
  • 1993 : When I will see you again
  • 1994 : Barcos de cristal
  • 1995 : Souled
  • 1997 : Live concert
  • 2004 : This time
  • 2006 : Songs forever
  • 2010 : Strong
  • 2011 : Anders/Fahrenkrog


Singles[modifier | modifier le code]