Italie au Concours Eurovision de la chanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Italie au Concours Eurovision
Pays Drapeau d'Italie Italie
Radio diffuseur RAI
Émission de présélection Festival de San Remo
Participations
1re participation Eurovision 1956
Participations 41 (en 2015)
Meilleure place 1re (en 1964, 1990)
Moins bonne place Dernier (en 1966)
Liens externes
Page officielle du diffuseur
Page sur Eurovision.tv

L'Italie participe au Concours Eurovision de la chanson, depuis sa première édition, en 1956 et l'a remporté à deux reprises : en 1964 et 1990[1].

L'Italie fait partie des cinq plus importants contributeurs financiers de l'UER, avec l’Allemagne, l’Espagne, la France et le Royaume-Uni. Ensemble, ils constituent le groupe dit des « Big Five ». Depuis l'édition 1999 du concours, ceux-ci ont la garantie d’une place automatique en finale, indépendamment de leur résultat, l'année précédente[2].

Participation[modifier | modifier le code]

L'Italie est un des sept pays fondateurs du Concours Eurovision de la chanson, avec l’Allemagne, la Belgique, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suisse[3].

Le pays participe donc depuis 1956, mais s'est retiré à de nombreuses reprises. Tout d'abord, en 1981, 1982 et 1986 ; puis entre 1994 et 1996 et finalement entre 1998 et 2010[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

L'Italie a remporté le concours à deux reprises.

La première fois, en 1964, avec la chanson Non ho l'età, interprétée par Gigliola Cinquetti[1]. Ce fut la seule et unique fois de l'histoire du concours qu'un artiste fut autorisé à remonter sur scène pour saluer une seconde fois le public. Après sa prestation, le public applaudit Gigliola Cinquetti de façon si marquée et si prolongée, qu'elle revint pour s'incliner à nouveau devant lui. Sa victoire demeure la plus écrasante de toutes celles du concours, puisqu'elle remporta 2,88 fois plus de votes que le deuxième, une proportion inégalée depuis. Non ho l'età rencontra un immense succès partout en Europe, une première dans l’histoire du concours[4]. Cinquetti, alors âgée de 16 ans, demeura la plus jeune gagnante de l'histoire du concours, jusqu'en 1986 et la victoire de Sandra Kim, alors âgée de 13 ans[5].

La deuxième fois, en 1990, avec la chanson Insieme: 1992, interprétée par Toto Cutugno[1]. Un an avant sa victoire, ce dernier s'était promis de remporter le concours et avait composé Insieme: 1992, avec cet objectif en tête[6].

Le pays a terminé à la deuxième place, à deux reprises (en 1974 et 2011) et à la troisième place, à quatre reprises (en 1958, 1963, 1975 et 1987). A contrario, l'Italie a terminé à la dernière place, à une reprise, avec de surcroît un nul point : en 1966[1].

Pays hôte[modifier | modifier le code]

L'Italie a organisé le concours à deux reprises : en 1965 et 1991.

En 1965, l'évènement se déroula le samedi 20 mars 1965, dans la Sala di Concerto de la RAI, à Naples. La présentatrice de la soirée fut l'actrice italienne Renata Mauro et le directeur musical, Gianni Ferrio[7]. Pour la toute première fois de l'histoire du concours, les répétitions furent interrompues par un incident, qui se produisit entre l'orchestre italien et la délégation luxembourgeoise. Les musiciens n'apprécièrent guère l'attitude à leur égard de l'auteur-compositeur de la chanson luxembourgeoise, Serge Gainsbourg. Certains comparèrent alors sa partition au bruit du galop d'un cheval et d'autres le huèrent. Gainsbourg, furieux, claqua la porte des répétitions et menaça de retirer sa chanson du concours. Un compromis finit par être trouvé mais une certaine tension persista, qui se refléta dans l'attitude et la prestation de France Gall, déstabilisée par l'incident[8].

En 1991, l'évènement se déroula le samedi 4 mai 1991, dans le Studio 15 de Cinecittà de Rome. Les présentateurs de la soirée furent Gigliola Cinquetti et Toto Cutugno et le directeur musical, Bruno Canfora[9]. Ce fut la première fois qu'une finale fut présentée par deux anciens gagnants. À l'origine, le concours devait se tenir au Théâtre Ariston de San Remo, là où a lieu chaque année, le fameux Festival de San Remo. Il s'agissait pour les organisateurs de rendre hommage au festival ayant inspiré l'Eurovision. Mais suite à l'invasion du Koweït par l'Irak et au déclenchement de la Guerre du Golfe, la production décida en janvier 1991, pour mieux assurer la sécurité des délégations étrangères, de rapatrier le concours à Rome. Cela causa de sérieux problèmes d'organisation et de graves retards. Ainsi, la salle et les décors ne furent achevés que le jour même de la finale, quelques heures à peine avant le début de la retransmission[9]. En outre, les délais causés laissèrent trop peu de temps aux artistes pour répéter autant qu'ils le souhaitaient, ce qui suscita de vives tensions entre la production italienne et les délégations étrangères. D'autre part, l'orchestre s'attira les critiques de ces dernières. Tout d'abord, lors des répétitions. Les musiciens arrivèrent très fréquemment en retard, prétextant une désorganisation des transports en commun, causée par les pluies diluviennes qui s'abattaient alors sur Rome. Ensuite, lors de la retransmission. Les musiciens commirent de nombreuses fausses notes. L'exemple le plus remarqué fut le solo manqué d'un des saxophonistes, pendant la chanson grecque[10].

Faits notables[modifier | modifier le code]

En 1958, suite à un problème technique, la chanson italienne, Nel blu dipinto di blu, ne fut pas diffusée convenablement dans tous les pays. Son interprète, Domenico Modugno, dut remonter sur scène pour la rechanter, après que tous les autres concurrents soient passés[11]. Sa chanson, plus connue sous le nom de Volare, rencontra par la suite un très grand succès commercial. Elle atteignit la première place du Billboard américain (qu'elle occupa cinq semaines), décrocha deux Grammy Awards (chanson et enregistrement de l'année) et fut reprise par d'innombrables artistes de par le monde (dont Dean Martin et David Bowie)[12]. Lors de l'émission spéciale Congratulations, elle fut votée deuxième meilleure chanson jamais présentée au concours, derrière Waterloo d'ABBA[13].

En 1966, les répétitions furent interrompues par un incident entre l'orchestre et la délégation italienne. Insatisfait de l'orchestration et excédé de ne pouvoir obtenir gain de cause, le représentant italien, Domenico Modugno, claqua la porte des répétitions. Il ne reparut plus ensuite, au point de mettre en question la participation de l'Italie. Le soir venu, Modugno revint pourtant et monta sur scène comme prévu pour interpréter sa chanson[14].

En 1974, la chanson italienne suscita la controverse dans son propre pays. L’Italie était alors en pleine campagne électorale, dans le cadre d’un référendum fixé au mois de mai 1974. Les Italiens devaient se prononcer pour ou contre l'abrogation de la loi permettant le divorce. Les censeurs de la télévision publique italienne estimèrent que Si (Oui) pourrait être accusée d’envoyer des messages subliminaux, voire d’être une propagande pour influencer les électeurs. La chanson ne fut diffusée par la RAI qu’après le référendum. Celui-ci se conclut par la victoire du non et le maintien de la loi sur le divorce[15].

Représentants[modifier | modifier le code]

Année Artiste(s) Chanson Traduction française Place
(en finale)
Points
(en finale)
1956 Franca Raimondi Aprite le finestre Ouvrez les fenêtres - -
Tonina Torrielli Amami se vuoi Aime-moi si tu le veux - -
1957 Nunzio Gallo Corde della mia chitarra Corde de ma guitare 06 07
1958 Domenico Modugno Nel blu dipinto di blu (Volare) Dans le bleu peint en bleu (Voler) 03 13
1959 Domenico Modugno Piove (Ciao ciao bambina) Il pleut (Adieu, adieu, fillette) 06 09
1960 Renato Rascel Romantica Romantique 08 05
1961 Betty Curtis Al di là Au-delà 05 12
1962 Claudio Villa Addio, addio Adieu, adieu 09 03
1963 Emilio Pericoli Uno per tutte Un pour toutes 03 37
1964 Gigliola Cinquetti Non ho l'età Je n'ai pas encore l'âge 01 49
1965 Bobby Solo Se piangi, se ridi Si tu pleures, si tu ris 05 15
1966 Domenico Modugno Dio, come ti amo Dieu, que je t'aime 17 00
1967 Claudio Villa Non andare più lontano Ne t'éloigne plus jamais 11 04
1968 Sergio Endrigo Marianne - 10 07
1969 Iva Zanicchi Due grosse lacrime bianche Deux grosses larmes blanches 13 05
1970 Gianni Morandi Occhi di ragazza Les yeux d'une fille 08 05
1971 Massimo Ranieri L'amore è un attimo L'amour est un instant 05 91
1972 Nicola Di Bari I giorni dell'arcobaleno Les jours d'arc-en-ciel 06 92
1973 Massimo Ranieri Chi sarà' con te Qui sera avec toi ? 13 74
1974 Gigliola Cinquetti Oui 02 18
1975 Dori Ghezzi & Wess Era C'était 03 115
1976 Al Bano & Romina Power We'll live it all again/Noi lo rivivremo di nuovo Nous le revivrons à nouveau 07 69
1977 Mia Martini Libera Libre 13 33
1978 Ricchi e Poveri Questo amore Cet amour 12 53
1979 Matia Bazar Raggio di luna Rayon de lune 15 27
1980 Alan Sorrenti Non so che darei Je ne sais pas ce que je donnerais 06 87
1981, 1982 retrait
1983 Riccardo Fogli Per Lucia Pour Lucia 11 41
1984 Alice & Franco Battiato I treni di Tozeur Les trains de Tozeur 05 70
1985 Al Bano & Romina Power Magic, oh magic Magique, oh, magique 07 78
1986 retrait
1987 Umberto Tozzi & Raf Gente di mare Les gens de la mer 03 103
1988 Luca Barbarossa Vivo (Ti scrivo) Vivre (Je t'écris) 12 52
1989 Anna Oxa & Fausto Leali Avrei voluto J'aurais bien voulu 09 56
1990 Toto Cutugno Insieme: 1992 Ensemble: 1992 01 149
1991 Peppino di Capri Comme è ddoce 'o mare Comme la mer est douce 07 89
1992 Mia Martini Rapsodia Rhapsodie 04 111
1993 Enrico Ruggeri Sole d'Europa Soleil d'Europe 12 45
1994, 1995, 1996 retrait
1997 Jalisse Fiumi di parole Rivières de paroles 04 114
1998, 1999, 2000,
2001, 2002, 2003,
2004, 2005, 2006,
2007, 2008, 2009,
2010
retrait
2011 Raphael Gualazzi Madness of love Folie de l'amour 02 189
2012 Nina Zilli L'amore è femmina L'amour est féminin 09 101
2013 Marco Mengoni L'essenziale L'essentiel 07 126
2014 Emma Marrone La mia città Ma ville 21 33
2015
  •      Première place
  •      Deuxième place
  •      Troisième place
  •      Dernière place

Chefs d'orchestre, commentateurs et porte-paroles[modifier | modifier le code]

Année Chef d'orchestre Commentateur(s) (en finale) Commentateur(s) (en demi-finale) Porte-parole
1956 Gian Stellari Bianca Maria Piccinino - -
1957 Armando Trovajoli Nunzio Filogamo
1958 Alberto Semprini Fulvia Colombo
1959 William Galassini Enzo Tortora
1960 Cinico Angelini Giorgio Porro
1961 Gianfranco Intra Corrado Mantoni
1962 Cinico Angelini Renato Tagliani
1963 Gigi Cichellero
1964 Gianfranco Monaldi Rosanna Vaudetti
1965 Gianni Ferrio Renato Tagliani
1966 Angelo Giacomazzi Enzo Tortora
1967 Giancarlo Chiaramello Mike Bongiorno
1968
1969 Ezio Leoni
1970 Mario Capuano Enzo Tortora
1971 Enrico Polito -
1972 Gianfranco Reverberi
1973 Enrico Polito
1974 Gianfranco Monaldi Rosanna Vaudetti Anna Maria Gambineri
1975 Natale Massara Silvio Noto
1976 Maurizio Fabrizio Rosanna Vaudetti
1977 Mariolina Cannuli
1978 Nicola Samale Rosanna Vaudetti
1979 - Paola Perissi
1980 Del Newman Michele Gammino Mariolina Cannuli
1981, 1982 retrait
1983 Maurizio Fabrizio Paolo Frajese - Paola Perissi
1984 Giusto Pio Antonio De Robertis Mariolina Cannuli
1985 Fiorenzo Zanotti Rosanna Vaudetti Beatrice Cori
1986 retrait
1987 Gianfranco Lombardi Rosanna Vaudetti - Marilolina Cannuli
1988 - Daniele Piombi
1989 Mario Natale Gabriella Carlucci Peppi Franzelin
1990 Gianni Madonini Peppi Franzelin Paolo Frajese
1991 Bruno Canfora - Rosanna Vaudetti
1992 Marco Falagiani Peppi Franzelin Nicoletta Orsomando
1993 Vittorio Cosma Ettore Andenna Peppi Franzelin
1994, 1995, 1996 retrait
1997 Lucio Fabbri Ettore Andenna - Peppi Franzelin
1998, 1999, 2000,
2001, 2002, 2003,
2004, 2005, 2006,
2007, 2008, 2009,
2010
retrait
2011 - Raffaella Carrà & Bob Sinclar Raffaella Carrà Raffaella Carrà
2012 Filippo Solibello & Marco Ardemagni Federica Gentile Ivan Bacchi
2013 Filippo Solibello, Marco Ardemagni & Natascha Lusenti Federica Gentile
2014 Linus & Nicola Savino Filippo Solibello & Marco Ardemagni Linus
2015

Galerie[modifier | modifier le code]

Historique de vote[modifier | modifier le code]

Depuis 1975, l'Italie a attribué le plus de points à :

Rang Pays Points
1 Drapeau de la France France 98
2 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 94
3 Drapeau de l'Irlande Irlande 93
4 Drapeau de l'Espagne Espagne 83
5 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 73

Depuis 1975, l'Italie a reçu le plus de points de la part de :

Rang Pays Points
1 Drapeau du Portugal Portugal 154
2 Drapeau de l'Espagne Espagne 147
3 Drapeau de la Finlande Finlande 118
4 Drapeau de la Suisse Suisse 104
5 Drapeau de la France France 96

Depuis 2011, l'Italie a attribué le plus de points à :

Rang Pays Points
1 Roumanie Roumanie Drapeau de l'Ukraine Ukraine 25
2 Drapeau de la Moldavie Moldavie 16
3 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau du Danemark Danemark 14
4 Drapeau de l'Albanie Albanie Drapeau de l'Autriche Autriche Drapeau de la Grèce Grèce Drapeau de l'Islande Islande 12
5 Drapeau de Malte Malte 11
6 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Drapeau de la Russie Russie 10

Depuis 2011, l'Italie a reçu le plus de points de la part de :

Rang Pays Points
1 Drapeau de l'Albanie Albanie 41
2 Drapeau de Malte Malte 40
3 Drapeau de l'Espagne Espagne 25
4 Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin Drapeau de la Suisse Suisse 23
5 Drapeau de la France France 20
6 Drapeau de la Grèce Grèce 19
7 Drapeau de la Macédoine Macédoine 18
8 Drapeau de l'Autriche Autriche Drapeau de la Slovénie Slovénie 16
9 Drapeau de la Lituanie LituanieMonténégro Monténégro 14
10 Drapeau de l'Estonie Estonie 13
11 Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau de la Lettonie Lettonie Drapeau du Portugal Portugal 12
12 Drapeau de la Croatie Croatie Drapeau de la Pologne Pologne 10

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e http://www.eurovision.tv/page/history/by-country/country?country=1
  2. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=314#About%20the%20show
  3. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=273#About%20the%20show
  4. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1956-1980, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.5.
  5. KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.25.
  6. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, op.cit., p.6.
  7. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=282#About%20the%20show
  8. HAUTIER Jean-Pierre, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Éditions de l’Arbre, 2010, p.29.
  9. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=307#About%20the%20show
  10. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.125.
  11. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.13.
  12. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.12.
  13. http://www.eurovision.tv/page/history/congratulations-show
  14. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=283#About%20the%20show
  15. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.59.