Xenoblade Chronicles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Xenoblade Chronicles X.
Xenoblade Chronicles
Image illustrative de l'article Xenoblade Chronicles

Éditeur Nintendo
Développeur Monolith Soft
Nintendo SPD
Monster Games (N3DS)
Concepteur Tetsuya Takahashi
Koh Kojima
Genki Yokota
Musique Yoko Shimomura[1], Manami Kiyota, ACE+

Date de sortie Wii
Drapeau du Japon 10 juin 2010
Drapeau européen 19 août 2011[2]
Drapeau de l'Australie 1 septembre 2011
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 6 avril 2012

New Nintendo 3DS
Drapeau du Japon 2 avril 2015
Drapeau européen 2 avril 2015
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 10 avril 2015
Genre Action-RPG
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Wii, New Nintendo 3DS
Média Disque optique Nintendo, cartouche de jeu
Langue Voix en anglais ou japonais, sous-titré en français.
Contrôle Wiimote et Nunchuk ou Manette

Évaluation CERO : B ?
ESRB : T ?
PEGI : 12

Xenoblade Chronicles[3], appelé Xenoblade (ゼノブレイド, Zenobureido?) au Japon, est un jeu vidéo de type action-RPG développé par Monolith Soft et édité par Nintendo sur Wii le 10 juin 2010 au Japon, le 19 août 2011 en Europe et le 6 avril 2012 en Amérique du Nord[4].

Un portage du jeu, titré Xenoblade Chronicles 3D, est annoncé le 29 août 2014 sur les modèles New Nintendo 3DS et New Nintendo 3DS XL, il est sorti le 2 avril 2015.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le monde n'était au départ qu'un océan infini au milieu duquel, durant des siècles, les titans Bionis et Mekonis, d'une taille de plusieurs centaines de kilomètres, s'affrontèrent sans relâche à coups d'épée jusqu'à finalement s'éteindre debout, liés à jamais à l'endroit où leurs épées se sont entrechoquées pour la dernière fois. Les deux colosses se sont fossilisés et ont peu à peu accueilli la vie. Sur le géant de pierre Bionis apparurent les Homz, tandis que sur Mékonis, le colosse de métal, apparurent les Mékons, robots mus par une volonté inconnue. Un an avant le début de l'aventure, Dunban, combattant expérimenté, met un terme à la guerre provoquée par une incursion de Mékons lors de la « Bataille de la Vallée de l'Epée », grâce à son épée Monado. Le joueur dirige Shulk, jeune bricoleur de la Colonie 9 fasciné par les pouvoirs de la Monado.

Personnages[modifier | modifier le code]

Bionis[modifier | modifier le code]

  • Shulk est un Homz de 18 ans vivant dans la Colonie 9 et est une des seules personnes avec Dunban à pouvoir manipuler l'épée connue sous le nom de Monado. Celle-ci lui permettra de repousser les Mekons lors de l'attaque de la Colonie par ces derniers. Orphelin, depuis un accident qui a coûté la vie à ses parents biologiques, quand il avait 4 ans, il a été en partie élevé par Dickson et les habitants de la Colonie 9.
  • Fiora est une amie d’enfance de Shulk et la petite sœur de Dunban. Elle suit Shulk et Reyn dans la première petite partie du jeu jusqu'à l'incident dans lequel la Colonie 9 est attaquée.
  • Dunban, ancien manieur de Monado, il est considéré comme le grand héros qui sauva Bionis lors de la bataille de la Vallée de l’Épée un an avant le début du jeu. Malheureusement, l’utilisation abusive de l’épée paralysa son bras droit le rendant incapable d'utiliser correctement Monado. Il est néanmoins toujours capable de se battre en utilisant un katana avec son bras gauche.
  • Reyn est un autre ami d'enfance de Shulk. Il est également membre de l'unité de défense de la Colonie 9. Il utilise pour combattre une arme hybride construite par Shulk comprenant un bouclier, une lance et une arme à feu.
  • Sharla est une infirmière de la Colonie 6 armée d'un fusil de précision. Ses compétences lui permettent de soigner les différents membres du groupe.
  • Gadolt est le petit ami de Sharla.
  • Melia est une magicienne capable d'utiliser l’éther afin de lancer de puissants sorts. Elle est la fille de l'empereur Sorean et fait partie de la race des Hayenthes qui habitent sur la tête de Bionis ; et est à moitié Homz.
  • Riki est un Nopon au caractère facétieux vivant au village frontière, dans la Jungle de Makna. Il est père de 6 enfants et est criblé de dettes. Il rejoindra le groupe en tant que l'héropon.
  • Dickson un vieil ami de Dunban avec qui il combattit lors de la bataille de la Vallée de L’Epée. Il utilise une sorte d'épée-pistolet au combat.
  • Mumkhar est un ancien ami de Dunban. Il disparut lors de la bataille de la vallée de l'épée.
  • Alvis est un devin Homz vivant avec les Hayenthes. Ses prémonitions en font un conseiller du roi. Il est capable de contrôler Monado.
  • Zanza est un géant mystérieux gardé dans une prison construite par les ancêtres des Hayenthes. Il est l'ancien possesseur de Monado et aurait assisté à la bataille entre Bionis et Mekonis.Il est aussi le dieu des homz.

Mékonis[modifier | modifier le code]

  • Eghil est un des derniers survivants de la race des machinas, il est le créateur des mékons et le dirigeant de Mékonis.
  • Facia Noir est un Mékon spécial (les Facias) qui apparaît pendant l'attaque des Mékons sur la Colonie 9. Shulk et ses amis l'affrontent, mais Monado se révèle être inefficace contre lui.
  • Xord est un Facia qui apparaît pendant l'arrivée de Shulk à la Colonie 6. Après être descendus dans la mine principale de la Colonie 6, ils le rencontrent. Après un combat sans merci, Xord finit par tomber dans la rivière d'éther au fond de la mine. Il reviendra à la charge pendant le retour de Shulk et ses amis à la surface, et finira par être vaincu.
  • Facia Argenté est un Facia qui apparaît lors de la bataille au sommet de l'île-prison.
  • Vanea est la sœur d'Eghil.
  • Meinas est la déesse des machinas.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu fut annoncé à l'E3 2009 à partir d'une bande-annonce mettant en scène un homme combattant des robots avec une épée futuriste, et présentant aussi quelques phases d'exploration[5],[6]. Dévoilé sous le nom Monado : Beginning of the World, le jeu fut renommé en janvier 2010 Xenoblade en l'honneur de Tetsuya Takahashi, créateur de la série Xenosaga[7]. Le jeu est sorti le 10 juin 2010 au Japon, le 19 août 2011 en Europe et le 6 avril 2012 en Amérique du Nord[8],[9]. Le jeu bénéficie des doublages japonais et anglais et des sous-titres en français, en espagnol, en italien, en allemand et en anglais.

Localisation en Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

En 2011, le jeu était sorti uniquement en Europe et au Japon, Nintendo présumant que le jeu ne pourrait pas intéresser le public américain. Dans le but que Xenoblade sorte également en Amérique du Nord a alors été lancé sur Internet par des possesseurs de Wii l'Opération Rainfall en juin 2011, consistant en diverses opérations de buzz (comme une campagne de précommandes du jeu en version américaine sur Amazon.com[10]) qui finirent par être relayées dans la presse[11] et qui semblent avoir porté leurs fruits vu que le jeu est finalement sorti aux États-Unis[4]. L'opération eut également lieu pour la diffusion des jeux The Last Story et Pandora's Tower aux États-Unis, et a réussi à faire éditer le premier en 2012, et le second en 2013.

Doublage[modifier | modifier le code]

Les voix japonaises de certains personnages importants du jeu sont doublées par des seiyū connus, comme Yuki Kaida (Riki), Tessho Genda (Xord), Ryo Horikawa (Dunban) et Norio Wakamoto (le Facia Noir), respectivement les voix de Kurapika dans Hunter × Hunter, la voix officielle japonaise d'Arnold Schwarzenegger, et celles de Vegeta et Cell dans Dragon Ball Z.

La voix anglaise du personnage de Melia est doublée par Jenna-Louise Coleman (interprète de Clara Oswald dans Doctor Who).

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Eurogamer (GB) 9/10[12]
GameSpot (US) 9/10[13]
IGN (US) 9/10[14]
Jeuxvideo.com (FR) 19/20[15]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 91,78 %[16]
Metacritic 92 %[17]

Xenoblade a été accueilli de manière extrêmement favorable par la presse vidéoludique. Il atteint des scores importants auprès des sites recensant les notes données par la presse spécialisée afin d'en calculer une moyenne comme GameRankings, GameStats ou Metacritic. Ainsi, Xenoblade atteint une moyenne d'environ 91,78/100 selon GameRankings[16], et 92/100 selon Metacritic[17]. Selon GameStats, Xenoblade est actuellement le quatrième jeu le mieux noté de tous les temps[18].

France[modifier | modifier le code]

En France, le site jeuxvideo.com décerne un 19/20 au jeu : « L'OST est signée Yoko Shimomura (Kingdom Hearts), Manami Kiyota (Mahoroba Final Fantasy Song Book) et ACE+, avec la participation de Yasunori Mitsuda (Chrono Trigger, Xenosaga) pour la chanson de fin, et compte vraiment parmi les meilleures OST de ces dernières années (...) Le scénario de Xenoblade ne souffre d'aucune baisse de régime (…) Xenoblade Chronicles donne une leçon à tous les J-RPG HD qui se bornent à privilégier la forme au détriment du fond pour le plus grand malheur des joueurs »[15].

Monde[modifier | modifier le code]

Le magazine japonais Famitsu a noté le jeu 9/9/9/9 (36/40)[19].

Gamespot avec la note de 9/10 évoque un « jeu remarquable » qui « tire le RPG japonais dans le XXIe siècle en modernisant un grand nombre des caractéristiques du genre, imprimant un rythme qui surclasse la majorité de ses pairs »[13]. GameSpot a par ailleurs décerné le prix du meilleur jeu Wii de l'année à Xenoblade, alors en lice avec The Legend of Zelda: Skyward Sword[20].

Le site IGN a donné la note 9/10 (« amazing ») à Xenoblade Chronicles, le décrivant comme « le meilleur RPG japonais de cette génération de consoles »[14].

Cubed³ lui attribue un 10/10 et y voit « un jeu apportant avec lui une OST remarquable, un impact visuel phénoménal, une vaste quantité de customisation, un scénario intriguant et un rapport qualité-prix phénoménal »[21].

Eurogamer décerne un 9/10 en évoquant « un jeu qui amène à réévaluer un genre tout entier promis à un avenir resplendissant, tout en faisant un signe de respect au passé. Un triomphe éclatant »[22].

Edge Magazine (9/10) : « C'est un retour brillant pour le RPG japonais (…) Xenoblade Chronicles parvient à impressionner, à enrichir, et surtout à susciter un sentiment d'émerveillement ».

DualShockers (9,5/10) : « Xenoblade est l'illustration parfaite du message « n'ayez crainte, je vous aime toujours » qu'adresse Nintendo à ses fans les plus hardcore, et c'est un non puissant, retentissant, crié directement au visage des tenants de la théorie selon laquelle le RPG japonais serait mort »[23].

GamePro (5/5) : « Il ne s'agit pas seulement du meilleur RPG de cette génération de consoles mais l'un des meilleurs jeux auxquels j'ai jamais joué »[24].

Ventes[modifier | modifier le code]

Le jeu s'est vendu à plus de 860 000 unités[25]. Le continent où le jeu s'est le plus vendu est les États-Unis, l'opération Rainfall n'a semble-t-il pas fait qu'importer le jeu mais aussi fait acheter le jeu.

Xenoblade est le RPG qui s'est le mieux vendu sur Wii. Sa popularité est telle que nombreux sont les joueurs qui ont émis le souhait d'une sortie du jeu sur Wii U, dans une version proposant des graphismes améliorés.

Postérité[modifier | modifier le code]

Le 29 août 2014, dans un Nintendo Direct exclusivement diffusé en japonais[26], Shulk, le héros principal du jeu, est annoncé en tant que personnage jouable de Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for Wii U, ainsi qu'un stage inspiré de la plaine de Gaur venant également de ce jeu. En tant que combattant, il fait appel aux arts de son épée, la Monado, pour changer ses caractéristiques au cours du combat[27].

Au cours du même Nintendo Direct, un portage de Xenoblade Chronicles est annoncé en tant que titre exclusif aux New Nintendo 3DS[28].

Une suite spirituelle du jeu intitulée Xenoblade Chronicles X est annoncée pendant la diffusion du Nintendo Digital Event à l'occasion de l'E3 2013[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une compositrice de renom pour Xenoblade », sur Jeuxvideo.com,‎ .
  2. « Xenoblade sortira en Europe cette année ! », sur Jeuxvideo.com,‎ .
  3. (en) Jim Sterling, « Xenoblade coming to Europe as Xenoblade Chronicles », sur destructoid.com,‎ (consulté le 31 mars 2011).
  4. a et b BlackStyx, « Xenoblade Chronicles sortira aux États-Unis », sur Jeuxcapt.com,‎ .
  5. « E3 2009 : Images de Monado : Beginning of the World », sur Jeuxvideo.com,‎ .
  6. [vidéo]« Monado: Beginning of The World - E3 2009 - Wii », sur YouTube,‎ .
  7. « Le jeu de rôle Monado devient Xenoblade », sur Jeuxvideo.com,‎ .
  8. (en) Jim Sterling, « Nintendo still lists Xenoblade for North America in 2011 », sur Destructoid,‎ .
  9. (en) Ishaan, « Xenoblade Still Listed On Nintendo’s Release Calendar », sur Siliconera,‎ .
  10. (en)Fans bring Xenoblade to #1 on Amazon, internet goes wild
  11. (en)Nintendo Fans Campaign for Missing Wii Games
  12. (en) « Xenoblade Chronicles Review », Eurogamer
  13. a et b (en) « Xenoblade Chronicles », GameSpot
  14. a et b (en) « Xenoblade Chronicles », IGN
  15. a et b « Xenoblade Chronicles », Jeuxvidéo.com,‎
  16. a et b (en) « Xenoblade Chronicles », GameRankings
  17. a et b (en) « Xenoblade Chronicles », Metacritic
  18. http://www.gamestats.com/index/gs/index.html
  19. (en)Famitsu review scores
  20. (en)Best Wii Game
  21. http://www.cubed3.com/news/15941
  22. (en) Xenoblade Chronicles
  23. (en)Review: Xenoblade Chronicles
  24. http://www.gamepro.com/article/reviews/222854/review-xenoblade-chronicles-wii-import/
  25. Ventes de Xenoblade Chronicles
  26. « Nintendo Direct : un nouveau live consacré aux jeux 3DS japonais ce vendredi 29 août » (consulté le 29 août 2014)
  27. (en) « Sakurai sur le Miiverse - Pic of the day » (consulté le 29 août 2014)
  28. « Xenoblade Chronicles débarque sur New 3DS », sur Jeuxvideo.com,‎
  29. « Nintendo Digital Event - rediffusion par Nintendo France » (consulté le 10 juin 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]