Pokémon Soleil et Lune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pokémon Soleil
Pokémon Lune
Image illustrative de l'article Pokémon Soleil et Lune
Logos francophones des deux jeux.

Éditeur The Pokémon Company
Développeur Game Freak
Distributeur Nintendo

Date de sortie
Version 1.2
Genre Jeu de rôle
Mode de jeu Solo, multijoueur
Plate-forme Nintendo 3DS
Média Cartouche, téléchargement
Langue Français
Contrôle Stick analogique, écran tactile, boutons

Évaluation CERO : A ?
ESRB : E ?
PEGI : 7 ?

Pokémon Soleil et Pokémon Lune (ポケットモンスター サン・ムーン, Poketto Monsutā San & Mūn?) sont deux jeux vidéo de rôle de la série Pokémon développés par Game Freak sous la direction de Junichi Masuda. Ils ont été annoncés le , le 27 février au Japon, vingt ans jour pour jour après la sortie du premier jeu, Pokémon Vert et Rouge.

Développés pour la Nintendo 3DS et disponibles en neuf langues, ces deux jeux sont sortis le internationalement, puis le en Europe.

Trame[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule dans la région insulaire et paradisiaque d'Alola, inspirée de l'île d'Oahu, dans l'archipel d'Hawaï[1]. Cette région est composée de quatre îles, ainsi que d’une île artificielle, le paradis Aether. Chacune des îles naturelles est sous la surveillance de Pokémon protecteurs, appelés les Toko ; vénérés par les habitants, ce sont eux aussi qui choisissent les doyens. La première île est Mele-mele, où le héros a déménagé, et son protecteur est Tokorico ; la seconde île est Akala, dont le Pokémon protecteur est Tokopiyon ; la troisième, Ula-Ula, dont le Pokémon protecteur est Tokotoro ; la dernière s'appelle Poni, dont le Pokémon Protecteur est Tokopisco.

L'histoire débute par le déménagement du personnage principal de la région de Kanto vers celle d'Alola. Il y rencontre d'autres enfants et adultes le poussant à réaliser le « Tour des Iles », une épreuve équivalente à la collecte des badges dans les précédents jeux de la série.

Deux scientifiques Pokémon apparaissent dans ce jeu : le professeur Euphorbe, ainsi que Raphaël Chen, le cousin du professeur Chen de Pokémon Rouge et Bleu, qui s'intéresse aux formes régionales de certains Pokémon[2]. La « Team » ennemie de cette génération se nomme la Team Skull et a pour chef Guzma.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Développement et annonce[modifier | modifier le code]

Le , une fuite sur le net révéla que Nintendo avait déposé les noms des deux jeux, tandis qu'une autre dévoila les deux logos[3]. Le à h au Japon (le à 16 h heure française), à l'occasion du vingtième anniversaire de la sortie des premiers jeux Pokémon Bleu et Rouge, les deux jeux Pokémon Soleil et Pokémon Lune sont officiellement dévoilés lors d'un Nintendo Direct, rebaptisé pour l'occasion Pokémon Direct[4]. Il s'agit de la septième génération de jeux Pokémon[5].

Le à 21 h 0 JST, Nintendo publie une nouvelle bande-annonce dans laquelle sont dévoilés les trois nouveaux Pokémon de départ : Brindibou, de type Plante / Vol, Flamiaou, de type Feu, et Otaquin, de type Eau ; ainsi que leur fiche Pokédex. Les jaquettes sont elles aussi dévoilées, arborant les deux nouveaux Pokémon légendaires[6]. La bande-annonce dévoile le retour de certaines fonctionnalités, comme la personnalisation de l'avatar[7].

Le , Nintendo publie une nouvelle bande-annonce dans laquelle sont révélés le nom des Pokémon légendaires Solgaleo et Lunala, le nouveau modèle de Pokédex dénommé Motisma-dex, le nom de l'assistante du professeur Euphorbe (Lilie) et celui du rival (Tili). On découvre aussi que l'interface de combat a été modifiée. En outre, la région est enfin entièrement dévoilée, et se compose de quatre îles réunies dans un archipel[8].

Une nouvelle bande-annonce est publiée le , officialisant trois Pokémon découvert dans le Nintendo Treehouse à l'occasion de l'Electronic Entertainment Expo 2016 (E3). On y découvre Larvibule, Manglouton et Picassaut. On y apprend également qu'il est possible de découvrir le nombre d'évolution d'un Pokémon sur sa fiche Pokédex, la phase soleil levant et pleine-lune de Solgaleo et Lunala respectivement et la bataille royale est également officialisée[9],[10].

Le , une bande-annonce est diffusée, révélant neuf nouveaux Pokémon : Tokorico, Denticrisse, Bombydou, Draïeul, Togedemaru, Chrysapile et Lucanon, de même que la famille évolutive de Larvibule, Dodoala et Rocabot. Cette bande-annonce nous apprend également comment fonctionnent les cellules de Zygarde. On apprend également en teaser qu'il est possible de chevaucher des Pokémon[11].

Le , à l'occasion de la Japan Expo, Tritox est révélé lors de la Masterclass par Junichi Masuda[12].

Le , une nouvelle bande-annonce est publiée annonçant plusieurs faits. Ainsi, Évoli n'aura pas de nouvelle évolution, certains Pokémon posséderont une attaque spéciale puissante déclenchée par une danse du dresseur, le retour de la Poké-Récrée sous une forme plus aboutie et l'interface de l'écran lors d'un échange de Pokémon[13].

Le , une nouvelle bande-annonce est publiée, officialisant six nouveaux Pokémon : Sovkipou, Croquine, Guérilande, Bourrinos, Chelours et Mimiqui (ces deux derniers ayant été annoncés dans le magazine CoroCoro du mois d'août) ainsi que deux nouvelles fonctionnalités : l'Entraînement Ultime et des compétitions passant par le Pokémon Global Link[14].

Le , une bande-annonce inédite est révélée. Ainsi on y apprend que certains Pokémon présents dans les anciennes générations comme Goupix et Feunard, Noadkoko ou encore Sabelette et Sablaireau posséderont une forme alternative propre à la région Alola. On y découvre également six nouvelles espèces de Pokémon : Mimantis et Floramantis, Argouste l'évolution de Manglouton, Météno, Tiboudet la sous-évolution de Bourrinos et Plumeline. Ce dernier possède quatre formes, une à chaque île. On découvre également plus en détail la possibilité de chevaucher certains Pokémon ainsi qu'une nouvelle forme d'attaque: les Capacités-Z activables grâce au bracelet-Z. Enfin on y apprend que les champions d'arènes sont remplacés par des capitaines d'épreuves dans ce qui est appelé le Rite des Îles[15].

Le CoroCoro du mois de septembre 2016 officialise plusieurs nouveaux Pokémon : Nuikoguma, Sunabaa, Shirodesuna en japonais, Froussardine et Concombaffe. Miaouss et Ossatueur, deux Pokémon de la première génération (Pokémon Rouge et Bleu), posséderont une forme alternative propre à la région Alola[16],[17].

Le , une bande-annonce inédite est révélée. Celle-ci présente une nouvelle forme d'Alola pour Raichu, une nouvelle Team, Skull et un nouveau Pokémon du nom de Spododo[18]. Le , une bande-annonce inédite est révélée lors de la gamescom 2016 dans laquelle on découvre un nouveau Pokémon de septième génération du nom de Boumata[19]. Le , une bande-annonce inédite est révélée lors de la cérémonie d'ouverture des championnats du monde Pokémon 2016. Un nouveau Pokémon de septième génération est dévoilé, Crabagarre, tout comme le nom français des Pokémon dévoilés dans le magazine CoroCoro quelques jours auparavant : Nounourson, Bacabouh et Trépassable[20].

Le , de nouvelles informations apparaissent : 4 nouveaux Pokémons sont révélés Type:0, Bébécaille, et les formes d'Alola de Rattata et Rattatac. De plus des nouvelles créatures appelées Ultra-chimères sont révélées même si leur rôle reste encore mystérieux[21].

Le , une nouvelle vidéo est publiée avec qu'une seule information cette fois-ci. La vidéo montre 2 nouvelles Ultra-Chimères portant le même code (UC-02) mais une sur chaque version. La version Soleil à l'Ultra-Chimère Expansion tandis que la version Lune bénéficiera quant à elle de l'Ultra-Chimère Beauté[22].

Le , une nouvelle bande-annonce est mise en ligne et révèle des Pokémons exclusifs à chaque version: Quartermac pour la version Soleil et Gouroutan pour la version Lune. Elle révèle également les formes diurnes et nocturnes de Lougaroc exclusives à chaque version. Enfin, elle fournit des informations sur des nouveautés telles que les capacités Z de Pikachu et Evoli, sur la personnalisation des personnages ainsi que sur la Poké Détente[23].

Le , Nintendo publie une nouvelle bande-annonce révélant la 1ère évolution des Pokémon de départ, à savoir: Efflèche (évolution de Brindibou) de type Plante - Vol, Matoufeu (évolution de Flamiaou) de type Feu et Otarlette (évolution de Otaquin) de type Eau ; ainsi que leur fiche Pokédex. Elle relève également l'apparition de la Place Festival. 3ème nouveauté, le Poké Loisir. Vos Pokémon présents dans vos boîtes PC pourront faire des choses pour vous. Il y à au choix 3 îlots. 4ème nouveauté, la Méga-Évolution, qui avait fait son apparition sur Pokémon X et Y, est de retour. Enfin, une démo spéciale est disponible depuis le où il est possible de transférer des objets et un Pokémon très spécial sur la version complète du jeu qui sortira le [24].

Le , une bande-annonce est diffusée dévoilant six nouveaux Pokémon et la forme spéciale de Alola de deux Pokémon: Tadmorv et Grotadmorv apparus dans la 1ère génération. Enfin, deux nouveaux dresseurs font leur apparition[25].

Le , de nouvelles informations apparaissent. Ainsi, nous apprenons la 2ème et dernière évolution des Pokémon de départ, à savoir: Archéduc (évolution de Efflèche) de type Plante - Spectre, Félinferno (évolution de Matoufeu) de type Feu - Ténèbres et Oratoria (évolution de Otarlette) de type Eau - Fée. Chacun de ces trois Pokémon possède son attaque signature (uniques à eux). Ensuite, les quatre gardiens d'Alola sont sortis de leur cachette. Tokorico (présenté en vidéo le ) en fait partie. De plus, la vidéo donne le nom des 3 autres îles (Mele-Mele était déjà mentionné dans une autre vidéo, Akala, Ula-Ula et Poni). Les gardiens se partagent une seule capacité Z. Vient après la venue de deux Pokémon dont un avec sa forme spéciale à Alola (Persian). Nous pouvons voir aussi la construction de la Ligue Pokémon qui sera terminée seulement vers la fin de l'aventure. Enfin, la révélation de l'arbre de combat. Ce dernier permet de rencontrer d'anciens dresseurs célèbres des précédentes générations dont la Maître de la Ligue Sinnoh Cynthia ou Red et Blue, deux dresseurs de la première génération[26].

Le , Marshadow est révélé mondialement via le site officiel, en parallèle de la diffusion avec la bande-annonce du film anniversaire "Pokémon I Choose You". Ce film date pour les 20 ans de Pokémon.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Ventes[modifier | modifier le code]

En avril 2018, Nintendo annonce 16,10 millions de ventes[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eva Bahbouche, « Pokémon Lune/Soleil : les starters et les légendaires ont été officiellement révélés », sur Gentside Gaming, (consulté le 10 mai 2016)
  2. « Pokémon Soleil et Pokémon Lune | Pokemon.fr/SoleilLune », sur www.pokemon-sunmoon.com (consulté le 27 septembre 2016)
  3. « Pokemon Moon & Sun : La septième génération fuite avant le Pokemon Direct ? - Coca-Cola zero Gaming zone » (consulté le 26 février 2016)
  4. « Pokémon Lune et Pokémon Soleil confirmés », sur Jeuxvideo.com (consulté le 26 février 2016)
  5. « Pokémon Official Press Site » (consulté le 27 février 2016)
  6. SakuraBoum, « Pokemon Lune et Soleil : Date de sortie, starters et légendaires dévoilés », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 10 mai 2016)
  7. « Pokémon Soleil et Lune : Un trailer et le retour de la personnalisation de notre avatar ! », Pokelove,‎ (lire en ligne)
  8. « Pokémon Soleil et Pokémon Lune : les noms des Pokémon légendaires dévoilés », sur Jeuxvideo.com (consulté le 2 juin 2016)
  9. (en) « E3 2016: TONS OF NEW GAMEPLAY IMAGES FROM POKEMON SUN AND MOON », sur IGN, .
  10. (en) « E3 2016: POKEMON SUN AND MOON 4-PLAYER BATTLE ROYAL MODE REVEALED », sur IGN, .
  11. (en) « Pokémon Sun & Moon Info On Its Newest Pokémon, Zygarde Formes, And A Peek At New Features », sur siliconera.com, .
  12. « POKÉMON : TRITOX, PELUCHES, LES ANNONCES DE JAPAN EXPO 2016 », sur IGN, .
  13. (en) « Pokémon Sun & Moon Releases An Adventurous Trailer For Japan », sur siliconera.com, .
  14. « PRÉSENTATION : SIX NOUVEAUX POKÉMONS », sur gamekult.com, .
  15. « INTRODUCTION DES FORMES D’ALOLA ET DES CAPACITÉS Z », sur gamekult.com, .
  16. (en) « Pokémon Sun & Moon Introduces New Pokémon, Alola Meowth, And Team Skull », sur siliconera.com, .
  17. (en) « Pokémon Sun & Moon’s New Pokémon Namakobushi Can Punch You Using Its Insides », sur siliconera.com, .
  18. « Pokemon Soleil et Lune : Les Pokemon d'Alola, la team Skull et de nouvelles formes », sur ActuGaming.net (consulté le 18 août 2016)
  19. https://www.pokebip.com/news3720__pokemon_soleil_et_lune_un_nouveau_pokemon_presente_a_la_gamescom_2016.html
  20. « CRABAGARRE, BACABOUH, TRÉPASSABLE ET NOUNOURSON », sur gamekult.com, (consulté le 20 août 2016).
  21. « Pokémon Soleil et Lune : Nouveau trailer et informations du 6 septembre ! --- News du Mardi 06 septembre 2016 | Pokébip », sur www.pokebip.com (consulté le 27 septembre 2016)
  22. « Pokémon Soleil et Lune : Deux nouvelles Ultra-Chimères dévoilées », Jeuxvideo.com,‎ (lire en ligne)
  23. « Pokémon Soleil et Lune : Nouveau trailer et informations du 20 septembre ! --- News du Mardi 20 septembre 2016 | Pokébip », sur www.pokebip.com (consulté le 27 septembre 2016)
  24. « Pokémon Soleil / Lune : une démo datée et des infos sur l'évolution des starters ! », Jeuxvideo.com,‎ (lire en ligne)
  25. « Pokémon Soleil & Lune - Découvrez de nouvelles évolutions ! », Jeuxvideo.com,‎ (lire en ligne)
  26. « Bande-annonce Pokémon Soleil et Pokémon Lune : évolutions finales et autres surprises ! - jeuxvideo.com », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 1er novembre 2016)
  27. Martial Duchemin, Switch et 3DS : classement des jeux les plus vendus dans le monde, Mario cartonne !, 26 avril 2018, Gamergen.

Liens externes[modifier | modifier le code]