Pikmin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le premier jeu vidéo de la série. Pour la série, voir Pikmin (série).

Pikmin
Image illustrative de l'article Pikmin

Éditeur Nintendo
Développeur Nintendo EAD

Date de sortie GameCube
  • Japon 26 octobre 2001
  • États-Unis Canada 3 décembre 2001
  • Europe 14 juin 2002

Wii - Nouvelle Façon de jouer !
  • Japon 25 décembre 2008
  • Europe 6 février 2009
  • États-Unis Canada 9 mars 2009

Wii U - Console virtuelle
Genre Stratégie en temps réel, réflexion
Mode de jeu Solo
Plate-forme GameCube, Wii, Wii U
Contrôle Manette, Wiimote, Nunchuk, GamePad

Évaluation ESRB : E ?
PEGI : 3+ ?
Série

Pikmin (ピクミン, Pikumin?) est un jeu vidéo de stratégie en temps réel et de réflexion édité par Nintendo et développé par Nintendo EAD. Il est sorti en 2001 en Amérique du Nord et au Japon, et en 2002 en Europe. Il s'agit du premier épisode de la série Pikmin.

Le joueur y incarne un petit astronaute, Olimar, qui s'est écrasé sur une planète inconnue. Avec l'aide des Pikmins, des créatures qui ont des capacités différentes selon leur couleur, celui-ci doit retrouver les 30 pièces manquantes de son vaisseau spatial, qui ont été répandues à travers différentes régions de la planète lors de son atterrissage forcé.

Le jeu engendre deux suites et un spin-off. Il fait également l'objet d'une réédition sur Wii en 2008 dans la gamme Nouvelle Façon de jouer !.

Trame[modifier | modifier le code]

L'histoire débute avec le capitaine Olimar, un petit personnage ressemblant à un astronaute et principal protagoniste du jeu, qui voyage dans l'espace à bord de son vaisseau spatial, le Dolphin. Tout se déroule à merveille, jusqu'à ce qu'un astéroïde percute son vaisseau, l'envoyant directement vers une planète inconnue. Après avoir repris ses esprits, Olimar constate que son engin a été endommagé, et remarque que 30 pièces de son vaisseau sont manquantes. Il doit absolument retrouver ces pièces pour pouvoir repartir. Il découvre également que l'atmosphère de la planète est composé d'oxygène, un élément qui lui sera fatal après 30 jours, lorsque sa combinaison qui le protège arrêtera de fonctionner. Olimar fait ensuite la découverte de petites créatures, les Pikmins, qui l'aideront à se défendre des ennemis et à retrouver les pièces de son vaisseau éparpillés à travers différentes régions de la planète[1],[2].

Pikmin a trois fins différentes. La première est obtenue en ayant toutes les pièces de moteur au bout des 30 jours. La deuxième est obtenue en ayant au minimum les 25 pièces de vaisseau obligatoires. Enfin, la troisième s'active si vous n'avez pas au moins les 25 pièces minimales à la fin des 30 jours.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Pikmin est un jeu de stratégie en temps réel et de réflexion dont l'action se déroule en vue du dessus[3]. Le système de jeu de Pikmin repose sur l'exploration des différentes zones de jeu ainsi que sur la gestion d'unités et sur la collecte d'objets[4]. Le joueur prend le contrôle d'Olimar, un petit astronaute qui est pris sur une planète inconnue et hostile après avoir fait s'écraser son vaisseau spatial. Le joueur a pour objectif de récupérer les pièces de l'engin qui sont dissimulés à divers endroits dans les différentes régions de la planète afin qu'Olimar puisse décoller et retourner chez lui. Il dispose de 30 jours pour y arriver, un « jour » correspondant à environ 15 ou 20 minutes de jeu[3]. Olimar bénéficie de l'aide des Pikmins, de petites créatures qui lui obéissent et qui possèdent diverses capacités selon leur couleur. Le joueur doit user stratégiquement des capacités des différents Pikmins afin de progresser dans le jeu[4]. Olimar peut notamment appeler les créatures avec un sifflet, qui le suivent alors, les lancer et diriger leurs déplacements autour de lui. Olimar peut également laisser les Pikmins de côté et les diviser par groupes de couleurs. Lorsqu'aucun Pikmin ne le suit, Olimar peut donner des coups de poing[5].

Au fur et à mesure qu'Olimar reconstitue le vaisseau, il accède à de nouvelles zones de jeu dans lesquelles se trouvent de nouvelles pièces.

Les Pikmins[modifier | modifier le code]

Il existe trois types de Pikmin dans le jeu, chacun ayant des caractéristiques différentes. Les Pikmins rouges sont résistants au feu en plus d'être les plus efficaces dans les combats. Les Pikmins jaunes peuvent être lancés plus haut que les autres types de Pikmins et sont résistants aux chocs électriques. Aussi, ils sont les seuls à avoir la capacité de transporter de petits rochers explosifs qui peuvent détruire certains murs plus résistants. Les Pikmins bleus peuvent circuler sous l'eau sans se noyer[5].

Les Pikmins vivent dans de petits vaisseaux qui ont chacun une couleur différente appelés Oignons. Chaque Pikmin habite dans l'Oignon de sa couleur respective. Les Pikmins transportent instinctivement à leur Oignon la dépouille d'ennemis et des palets de différentes couleurs qui sont dissimulés à travers les niveaux. Les engins aspirent les objets livrés par les Pikmins et génèrent de l'énergie pour créer de petites graines qui vont se planter dans la terre. Plus le palet ou l'ennemi est gros, plus la quantité de graines générée est élevée. Peu après, une tige au bout duquel se trouve une feuille jaillit de la terre. Le joueur peut à tout moment la déraciner pour obtenir un nouveau Pikmin. Si la créature est laissée un peu plus longtemps dans la terre, la feuille au bout de la tige se transforme en bourgeon et, enfin, en fleur. Les Pikmins hors de la terre peuvent eux aussi évoluer jusqu'à ce stade à l'aide de nectar caché dans l'environnement. Les Pikmins avec une fleur ont l'avantage de se déplacer plus vite et d'être plus efficaces contre les ennemis[2].

Comportement et survie[modifier | modifier le code]

Olimar peut lancer les Pikmins sur un mur à abattre, un pont en construction, un objet à porter ou encore un ennemi. Les Pikmins se mettront alors automatiquement au travail. Si un Pikmin est inactif, il prend une couleur pâle et reste immobile. À la fin de la journée, les Pikmins proches des Oignons et ceux qui suivent Olimar retournent dans leur Oignon. Abandonner un Pikmin loin du vaisseau tout seul à la tombée de la nuit signifie le perdre : en effet, de terrifiantes bêtes sauvages sortent alors de leurs terriers et dévorent tout ce qu'elles trouvent.

Il ne peut pas y avoir plus de 100 Pikmin sur le terrain : les Oignons arrêtent de produire des graines et les stockent si c'est le cas.

Mode Challenge[modifier | modifier le code]

Après avoir découvert les trois Oignons, le joueur accède à ce mode supplémentaire. Il doit, dans un laps de temps d'une journée, produire le maximum de Pikmin dans une zone donnée du jeu. Il dispose au départ d'un Pikmin de chaque couleur. La répartition des palets et ennemis dans la zone de jeu change par rapport à celle du jeu principal.

Contrôles[modifier | modifier le code]

Olimar dispose d'un viseur correspondant à l'endroit où un Pikmin retombera s'il est lancé. Une faible poussée du stick directionnel déplacera le viseur, tandis qu'une poussée plus forte déplacera Olimar. Le bouton A permet de lancer les Pikmin, le bouton B d'actionner le sifflet et le stick C de déplacer le groupe de Pikmin sous le contrôle d'Olimar.

Les boutons R et L permettent de cadrer la caméra en vue de dessus ou arrière, à trois niveaux de zoom. Le bouton Z affiche (après avoir trouvé la pièce adéquate du vaisseau) le radar permettant de localiser les pièces manquantes.

Sur l'écran sont indiqués le numéro du jour, la jauge de soleil (indiquant la progression de la journée et l'approche de la nuit), la jauge d'énergie d'Olimar, le type du Pikmin le plus proche (celui qui sera lancé en premier), le nombre de Pikmin contrôlés, etc.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu est dévoilé lors d'une conférence tenue une journée avant le début de l'E3 2001 par Nintendo[6].

Pikmin sort sur GameCube le 26 octobre 2001 au Japon, le 3 décembre 2001 en Amérique du Nord et le 14 juin 2002 en Europe. Il est, avec Luigi's Mansion et Super Smash Bros. Melee, l'un des premiers jeux de la gamme Player's Choice en Amérique du Nord[7].

Le nom du héros, « Olimar » (« Orima » dans la version japonaise), était à l'origine une déformation du nom Mario.

Une rumeur raconte que les textures du sol dans le jeu sont tirées de vrais photos du jardin de Shigeru Miyamoto ;[réf. nécessaire].

Miyamoto est très fier de son jeu, et a déclaré sur ce sujet qu'il était d'autant plus satisfait car il est de plus en plus rare de trouver des concepts nouveaux et originaux[réf. nécessaire].

Musique[modifier | modifier le code]

Au Japon, la musique Ai No Uta de Strawberry Flower a été utilisé pour une publicité, est devenu populaire et est sorti en CD un titre.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média GameCube Wii
Gamekult (FR) 8/10[2] -
GameSpot (US) 8,9/10[5] -
IGN (US) 9,1/10[3] -
Jeuxvideo.com (FR) 15/20[8] 15/20[4]
Nintendo Life (US) 9/10[9] 8/10[10]
Agrégateurs de notes
Média GameCube Wii
GameRankings 86,71 %[11]
(70 critiques)
79,13 %[13]
(23 critiques)
Metacritic 89 %[12]
(39 critiques)
77 %[14]
(36 critiques)

Héritage[modifier | modifier le code]

En parallèle de la sortie du jeu, les Pikmin font leur apparition en tant que trophée dans Super Smash Bros. Melee ainsi qu'un trophée représentant "le capitaine Olimar", obtenable à condition de jouer avec une carte mémoire contenant des données de sauvegardes du jeu Pikmin.

Six ans après, Nintendo annonce que la série Pikmin fera son apparition parmi les licences phares constituant la suite de Melee; à savoir Super Smash Bros. Brawl sur Wii. En effet, c'est en 2008 -- année de sortie du jeu, qu'Olimar apparaît pour la première fois en tant que personnage jouable. Ses coups spéciaux sont basés sur les Pikmin. Cette apparition est complétée par l'ajout d'un stage consacrée à la licence, intitulé "Planète Lointaine" (planète dans laquelle se passe l'intrigue des jeux de la trilogie). À noter également qu'Olimar joue un rôle dans L'Émissaire Subspatial -- le mode histoire de Super Smash Bros. Brawl -- dans lequel il rejoindra certains autres combattants du jeu dans le but de neutraliser l'Armée Subspatiale, composée de tous les "méchants" faisant partie des personnages jouables du jeu.

Il revient également six ans après dans Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for Wii U. Certains de ses mécanismes de combat sont changées. Un de ses costumes alternatifs représente d'ailleurs Alph; un des personnages principaux du troisième opus de la licence Pikmin. Le stage de Brawl consacré à la série Pikmin fait son retour dans la version 3DS du jeu. Quant à la version Wii U, un nouveau stage intitulé "Verger de l'Espoir", inspiré d'une zone du jeu Pikmin 3 -- sorti lui aussi sur Wii U -- est créé.

Lors de l'E3 2018 et du Nintendo Direct du 12 juin 2018, il est annoncé que tous les combattants des opus précédents seront jouables dans Super Smash Bros. Ultimate, le nouveau jeu de la série en développement pour Nintendo Switch. Contrairement aux précédents opus, les deux stages de l'univers Pikmin sont disponibles dans un même jeu de la licence Super Smash Bros.. Un trophée aide tout droit venu de la série Pikmin; le Snabrek Fouisseur -- ennemi phare de la série -- est également annoncé lors du Nintendo Direct du 8 août 2018, consacré à Super Smash Bros. Ultimate. Un petit détail a également été mentionné concernant le personnage d'Olimar dans ce nouvel épisode. En effet, par pur souci de réalisme, lorsqu'Olimar reçoit un violent coup, son casque d'astronaute se fissure. Mais pas de panique, il finit par se réparer de lui-même. Alph fait également son retour en tant que costume alternatif. [15],[16]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pikmin : Manuel d'utilisation, Nintendo, , p. 4-5.
  2. a b et c Trunks, « Pikmin : un jardin fabuleux », sur Gamekult, (consulté le 5 janvier 2014)
  3. a b et c (en) Fran Mirabella III, « Pikmin », sur IGN, (consulté le 3 mai 2019)
  4. a b et c Romendil, « Test : Nouvelle Façon de jouer : Pikmin », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 3 mai 2019)
  5. a b et c (en) Ricardo Torres, « Pikmin Review », sur GameSpot, (consulté le 18 mai 2019)
  6. Caleb, « Nintendo Gamecube : Think Different », sur Gamekult, (consulté le 24 avril 2015)
  7. Trunks, « Nintendo étend sa gamme Player's Choice », sur Gamekult, (consulté le 15 septembre 2019)
  8. Romendil, « Test : Pikmin », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 3 mai 2019)
  9. (en) Paul Catlin, « Pikmin Review (GCN) », sur Nintendo Life, (consulté le 6 mai 2019)
  10. (en) Thomas Bowskill, « New Play Control! Pikmin Review (Wii) », sur Nintendo Life, (consulté le 6 mai 2019)
  11. (en) « Pikmin for GameCube », sur GameRankings (consulté le 3 mai 2019)
  12. (en) « Pikmin for GameCube Reviews », sur Metacritic (consulté le 3 mai 2019)
  13. (en) « New Play Control! Pikmin for Wii », sur GameRankings (consulté le 3 mai 2019)
  14. (en) « New Play Control! Pikmin for Wii Reviews », sur Metacritic (consulté le 3 mai 2019)
  15. « Nintendo Direct - 08.08.2018 », sur www.nintendo.com (consulté le 7 septembre 2018)
  16. « Nintendo Direct - 06.12.2018 », sur www.nintendo.com (consulté le 7 septembre 2018)