Fire Emblem: Three Houses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fire Emblem
Three Houses
Image illustrative de l’article Fire Emblem: Three Houses
Logo provisoire du jeu.

Éditeur Nintendo
Développeur Intelligent Systems
Koei Tecmo Games
Distributeur Nintendo

Date de sortie
Franchise Fire Emblem
Version 1.0.1
Genre Jeu de rôle tactique
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Nintendo Switch
Média Cartouche
Langue Multilingue
Contrôle Pro Controller, Joy-Con

Évaluation PEGI : 12 ?

Site web Site officiel

Fire Emblem: Three Houses, en japonais ファイアーエムブレム 風花雪月 (Faiā Emuburemu Fūkasetsugetsu?), est un jeu vidéo du genre tactical RPG au tour par tour édité par Nintendo et développé par Intelligent Systems et Koei Tecmo Games sur Nintendo Switch le . C'est le seizième épisode de la série Fire Emblem (ou le treizième si l'on exclut les remakes des trois premiers opus de la série) et le premier sur Nintendo Switch.

Scénario[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Fire Emblem: Three Houses se déroule dans un monde fictif, médiéval et fantastique nommé Fódlan, où l'Église de Seiros exerce une autorité sur ses habitants[1],[2].

Au sein de cet univers, il existe un établissement d'élite ouvert aux nobles et aux roturiers très doués, l'Académie des officiers. On y apprend à manier les armes et la magie. Les étudiants sont séparés en trois maisons[3] : les Cerfs d'or, qui représentent l'Alliance Leicester, les Aigles de jais, qui représentent l'Empire adrestien, et les Lions de Saphir, qui représentent le Royaume de Faerghus[4].

Personnages[modifier | modifier le code]

Edelgard, Dimitri et Claude sont les trois protagonistes du jeu[1]. Tous trois élèves à l'Académie des officiers, ils sont délégués de classe, respectivement pour les Aigles de jais, les Lions de saphir et les Cerfs d'or. Chacun des trois est pressenti pour régner sur sa région du continent : Edelgard est la princesse de l'Empire, Dimitri le prince héritier du Royaume et Claude le petit-fils du dirigeant de l'Alliance[4].

Le joueur incarne un mercenaire, homme ou femme, à qui l'Académie des Officiers propose un poste d'enseignant. Ce personnage est appelé Byleth par défaut : il est possible de changer son nom. Il choisit laquelle des trois maisons il représentera - ce choix se fait après environ une heure de jeu[5].

On compte également des personnages non étudiants dans le monastère. Certains sont des enseignants, d'autres des chevaliers travaillant pour l'archevêque Rhea, ou encore des moines[6].

Chapitres[modifier | modifier le code]

Le jeu se divise en deux parties. Dans la première partie, le joueur joue son rôle de professeur à l'Académie des officiers. La seconde partie se déroule cinq ans plus tard[7] : les élèves ont achevé leurs études et les trois factions du continent sont en guerre[8]. Quelle que soit la maison choisie par le joueur, l'histoire principale est la même pour la première partie, mais le scénario de la seconde partie dépend du camp choisi[7],[9].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Types de journées[modifier | modifier le code]

Chaque semaine, le joueur peut choisir entre quatre activités : le quartier libre, un séminaire, des batailles annexes ou une journée de repos[1],[10]. À la fin de chaque mois, la maison et son professeur sont envoyés en mission, un combat qui fait avancer l'histoire[11].

Pendant le quartier libre, il peut contrôler librement son personnage à l'intérieur du monastère et interagir avec des personnages non-joueurs. Sous certaines conditions, le personnage principal peut recruter des élèves d'autres maisons dans la sienne. Parmi les activités possibles, on compte la cantine, qui permet d'améliorer les relations avec les personnes qu'on invite à manger, une session de dégustation de thé à l'occasion d'anniversaire, une chorale dans la cathédrale pour augmenter sa foi et ses relations, ou encore la pêche et l'agriculture, qui fournissent des ingrédients pour la cantine[1]. Chaque action coûte un point d'activité. En gagnant de l'expérience, le joueur peut obtenir plus de points d'activité[12].

Le lendemain de cette journée d'activité au choix est une journée de cours. Il est possible de faire du tutorat personnalisé aux élèves, en choisissant la compétence à améliorer. Une activité de groupe permet à deux élèves d'effectuer des corvées pour améliorer une autre caractéristique. Enfin, le joueur peut fixer des objectifs pour chaque élève, ce qui influence leurs révisions[4].

Combats[modifier | modifier le code]

Fire Emblem: Three Houses est un jeu de rôle tactique au tour par tour[1], en vue du dessus, qui reprend le gameplay typique de la franchise[13].

Le joueur peut choisir deux modes et deux niveaux de difficulté au lancement de sa partie. En mode débutant, un personnage dont la barre de vie descend à 0 au cours d'une bataille est seulement blessé et peut revenir au chapitre suivant. En mode classique, il meurt et ne peut plus combattre ni continuer les dialogues de soutien avec le personnage joueur. Un autre choix permet de décider de la difficulté des combats : normal ou difficile. Un niveau de difficulté Expert est annoncé pour après le lancement du jeu[14].

Au cours des combats, il est possible d'utiliser une Impulsion Divine pour revenir en arrière et faire de meilleurs choix. Le nombre d'utilisations de la fonctionnalité est cependant limité[15].

Sur les cartes de jeux, il existe plusieurs types de terrain : certains permettent de se téléporter, de regagner de la vie ou encore d'améliorer certaines statistiques tant qu'on s'y tient[15].

Le triangle des armes, historique dans la franchise, donne l'avantage à certaines armes sur d'autres. Ce mécanisme est atténué dans Fire Emblem: Three Houses afin de laisser plus de choix aux joueurs[5]. Une nouveauté est l'existence des escouades : elles sont affectées à chaque personnage et lui confèrent de la puissance supplémentaire, ainsi que des actions spéciales. Les escouades se regroupent si le joueur initie une attaque dans une case adjacente à d'autres alliés[4].

Certificats[modifier | modifier le code]

Chaque mois, les personnages du jeu peuvent passer un examen pour recevoir un certificat et changer de classe. Chaque étudiant est éligible à n'importe quelle classe, mais certaines classes sont plus adaptées aux forces et aux faiblesses de chacun. Le personnage joueur peut lui aussi passer ces certifications[15].

Soutien[modifier | modifier le code]

Comme dans les autres jeux de la franchise, les relations entre les personnages s'expriment par des dialogues débloqués à chaque niveau de soutien. Ce niveau peut être amélioré grâce à des options de dialogues et à des activités telles que le partage d'un repas ou la participation à une chorale. Si la relation atteint son niveau maximum entre deux personnages, il est possible qu'ils se marient à la fin du jeu[12],[16].

Mode en ligne[modifier | modifier le code]

Le jeu supporte le jeu en ligne avec d'autres joueurs, mais n'en dépend pas[17].

Trois fonctionnalités principales relèvent du mode en ligne. D'abord, chaque choix permet de découvrir ensuite la voie la plus choisie par les autres joueurs autour du monde. Ensuite, il est possible d'envoyer des étudiants et des cadeaux vers le monastère d'autres joueurs. Quand on reçoit un étudiant en échange, on peut l'utiliser en combat en soutien d'unités principales. Enfin, lors des combats annexes appelés Escarmouches, des cases indiquent des endroits où les autres joueurs ont eu des difficultés. Si on y survit assez longtemps, on obtient des récompenses supplémentaires[5].

Amiibo[modifier | modifier le code]

L'utilisation des amiibo fournit des objets bonus si le personnage n'est pas de la franchise Fire Emblem et des musiques supplémentaires des opus précédents s'il s'agit de figurines de la franchise[5].

Développement[modifier | modifier le code]

Studios[modifier | modifier le code]

L'entreprise Nintendo ne se charge que de la production du jeu[5].

Fire Emblem: Three Houses est d'abord développé par Intelligent Systems : l'entreprise se charge de l'aspect artistique du jeu et du game design[5].

En février 2019, Nintendo annonce avoir recruté le studio de développement Koei Tecmo en plus[18],[3]. Ce studio se charge de la programmation du jeu. Le chef d'équipe affirme n'avoir inclus que des fans de la franchise dans l'équipe de développement[5].

Nintendo a l'habitude de travailler avec l'entreprise japonaise de localisation 8-4 pour adapter ses jeux aux marché occidentaux et les traduire. Exceptionnellement, ce n'est pas le cas pour Fire Emblem: Three Houses, qui est traduit en interne par la branche de Kyoto de Nintendo[19].

Annonces de lancement[modifier | modifier le code]

Le jeu est annoncé en , lors du Nintendo Direct[20], renommé « Fire Emblem Direct » à l'occasion. Le jeu, provisoirement intitulé Fire Emblem 2018 par Nintendo[1], est prévu pour 2018 et porté sur Nintendo Switch[21]. En dehors du spin-off Fire Emblem Warriors, il s'agit du premier jeu de la série à sortir sur console de salon depuis Fire Emblem: Radiant Dawn en 2008[22].

À l'occasion de l'E3 2018, en , le jeu prend officiellement pour titre Fire Emblem: Three Houses[13]. Il est annoncé pour l'hiver 2018 au Japon et pour le printemps 2019 dans le reste du monde[23].

Une bande-annonce de min est publiée en février 2019 et précise la date définitive de lancement du jeu pour le [3].

Une bande-annonce japonaise sort le [4].

Le , le graphiste en chef et le directeur du jeu organisent une démonstration en France à l'occasion de la Japan Expo[24].

Bande-son[modifier | modifier le code]

La bande-son du jeu est réalisée par Takeru Kanazaki[25].

Les dialogues sont doublés en japonais et en anglais. En anglais, le doubleur de la voix masculine de Byleth, Chris Niosi, est accusé de harcèlement et d'agressions sexuelles. Nintendo annonce donc vouloir le remplacer et recommencer le doublage de chacun de ses dialogues avec un autre acteur, Zach Aguilar[26].

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

La jacquette du jeu est la même dans le monde entier[25].

Le jeu existe en coffret physique et en version dématérialisée sur la boutique en ligne Nintendo. Nintendo sort également une édition limitée, qui inclut un artbook, un boîtier métallique, la bande-son sur clés USB et les badges des trois maisons[3].

Au Japon, l'édition collector est nommée Fódlan Collection. Elle inclut une boîte spéciale illustrée par Kazuma Kodaka, le jeu dans un boîtier métallique, un artbook de 128 pages et un CD avec 33 musiques du jeu[25].

Offres commerciales[modifier | modifier le code]

En juillet 2019, Nintendo annonce que l'achat de Fire Emblem: Three Houses permet de gagner le personnage principal, Byleth, dans le jeu mobile Fire Emblem Heroes[27].

Contenu téléchargeable[modifier | modifier le code]

Quatre DLC sont annoncés entre la sortie du jeu et avril 2020. Ce contenu supplémentaire payant propose de nouvelles cartes, de nouveaux personnages, des modifications esthétiques et des quêtes annexes supplémentaires[28].

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Game Informer (US) 95/100[29]
Presse numérique
Média Note
Destructoid (US) 95/100[30]
Gameblog (FR) 9/10[31]
Gamekult (FR) 8/10[32]
GameSpot (US) 9/10[33]
GamesRadar+ (US) 100/100[34]
IGN (US) 95/100 [35]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20
Nintendo Life (US) 9/10[36]
USgamer (US) 4,5/5[37]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Ventes[modifier | modifier le code]

Sur sa première semaine, Fire Emblem: Three Houses est en première place des ventes britanniques de jeux physiques. Il se vend plus du double du nombre d'exemplaires de Fire Emblem: Fates et presque le double de Fire Emblem: Awakening, et le jeu atteint également le double des ventes du deuxième jeu du classement, Wolfenstein: Youngblood[38].

En France, le jeu dans sa version classique est en tête des ventes enregistrées par le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs, juste devant son édition collector en deuxième position, pour la semaine de son lancement[39].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Steeve Mambrucchi, « Fire Emblem : Three Houses effectue un repli stratégique jusqu'au printemps 2019 : Découverte du Fire Emblem nouveau », sur Gamekult, (consulté le 9 novembre 2018)
  2. Maximilien Cagnard, « Fire Emblem Three Houses : une vidéo d'annonce pour la Switch, tout plein de poésie », sur JeuxActu, (consulté le 9 novembre 2018)
  3. a b c et d « Fire Emblem Three Houses se détaille et se date », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  4. a b c d et e « Fire Emblem Three Houses : Un trailer japonais synthétise des éléments du jeu », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  5. a b c d e f et g « Fire Emblem Three Houses : "Plus de 200 heures de durée de vie" », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  6. « Fire Emblem Three Houses : Quatre nouveaux personnages dévoilés », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  7. a et b « E3 2019 : Fire Emblem Three Houses présente son second chapitre », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  8. Jay Gwaltnay, « Fire Emblem: Three Houses - A Great Risk For Greater Reward », sur Game Informer, GameStop, (consulté le 12 juillet 2019)
  9. Joe Skrebels, « Fire Emblem: Three Houses - Fire Emblem Is Kind of a Persona Game Now », sur IGN, (consulté le 12 juillet 2019)
  10. Martin Robinson, « Fire Emblem: Three Houses is a welcome revolution for the series », sur Eurogamer, (consulté le 12 juillet 2019)
  11. Aaron Souppouris, « 'Fire Emblem: Three Houses' is a slice of epic life », sur Engadget, (consulté le 12 juillet 2019)
  12. a et b Joe Skrebels, « Fire Emblem: Three Houses - Fire Emblem Is Kind of a Persona Game Now », sur IGN, (consulté le 12 juillet 2019)
  13. a et b ChewbieFR, « E3 2018 : Nintendo annonce Fire Emblem : Three Houses », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 9 novembre 2018)
  14. « Fire Emblem Three Houses : le niveau de difficulté Expert / Lunatic sera ajouté après le lancement », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  15. a b et c « Fire Emblem Three Houses : une fournée d'images accompagnées d'informations », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  16. Aaron Souppouris, « 'Fire Emblem: Three Houses' is a slice of epic life », sur Engadget, (consulté le 12 juillet 2019)
  17. « Fire Emblem : Three Houses nous dévoile son poids et d'autres informations », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  18. « Fire Emblem Three House : Koei Tecmo se joint au développement », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  19. Clementoss, « Fire Emblem Three Houses : 8-4 ne s'occupera pas de la localisation occidentale », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 9 novembre 2018)
  20. Steve Ernis, « Fire Emblem : Un nouvel épisode sur Nintendo Switch en 2018 », sur Gameblog, (consulté le 9 novembre 2018)
  21. ChewbieFR, « Fire Emblem : un épisode inédit annoncé sur Nintendo Switch », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 9 novembre 2018)
  22. « Fire Emblem : un épisode inédit annoncé sur Nintendo Switch », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  23. « Fire Emblem Three Houses se trouve une fenêtre de sortie », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  24. « Fire Emblem : Three Houses - Toshiyuki Kusakihara et Genki Yokota présentent le jeu à la Japan Expo », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  25. a b et c « Fire Emblem : Three Houses - la jaquette et l'édition collector japonaise dévoilées », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  26. « Fire Emblem : Three Houses - le doubleur anglais du protagoniste bientôt remplacé », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  27. « Fire Emblem Heroes : un personnage offert aux acheteurs de Fire Emblem Three Houses », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  28. « Fire Emblem : Three Houses aura son Expansion Pass », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  29. (en) Kimberley Wallace, « Fire Emblem: Three Houses Review – Head Of The Class », sur Game Informer (consulté le 7 août 2019)
  30. (en) « Review: Fire Emblem: Three Houses », sur Destructoid (consulté le 7 août 2019)
  31. Yann Bernard, « TEST de Fire Emblem Three Houses : Unis pour le meilleur... ou pour le pire », sur Gameblog, (consulté le 24 juin 2019)
  32. Daniel Andreyev, « Fire Emblem Three Houses, la Sainte Trinité ? », sur GameKult, (consulté le 24 juin 2019)
  33. (en-US) « Fire Emblem: Three Houses Review - Radiant », sur GameSpot (consulté le 7 août 2019)
  34. (en) Aron Garst 2019-07-25T14:00:14Z Review, « Fire Emblem: Three Houses review: “A masterclass in emotionally gripping tactics” », sur gamesradar (consulté le 7 août 2019)
  35. (en) « Fire Emblem: Three Houses Review - IGN » (consulté le 7 août 2019)
  36. (en-GB) Nintendo Life, « Review: Fire Emblem: Three Houses - The Zenith Of A Legendary SRPG Series », sur Nintendo Life, (consulté le 7 août 2019)
  37. (en) Kat Bailey, « Fire Emblem: Three Houses Review », sur USgamer, (consulté le 7 août 2019)
  38. « Royaume-Uni : Fire Emblem Three Houses devance Wolfenstein Youngblood », sur Jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2019)
  39. « Meilleures ventes de jeux vidéo en France (semaine 30) : Fire Emblem impose son style », sur GAMERGEN.COM (consulté le 7 août 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]