Banjo-Kazooie (série)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la série de jeux vidéo. Pour le jeu vidéo, voir Banjo-Kazooie.
Banjo-Kazooie
Logo de Banjo Kazooie
Logo de Banjo Kazooie
Développeur Rare
Genre Aventure, plates-formes, course
Lancement 1998 : Banjo-Kazooie

Plates-formes

Site officiel http://banjo-kazooie.com/

Banjo-Kazooie est une série de jeux vidéo de plates-formes créée par Rare en 1998. Elle met en scène un ours nommé Banjo et un oiseau rouge nommé Kazooie, tous deux contrôlés par le joueur, dans des aventures dans lesquelles la sorcière Grunty est la principale antagoniste.

Le premier jeu de la série, Banjo-Kazooie, sort sur Nintendo 64 en 1998. Il est suivi par Banjo-Tooie en 2000 également sur Nintendo 64 puis, après le rachat de Rare par Microsoft en 2002, Banjo-Kazooie : la Revanche de Grunty sort sur Game Boy Advance en 2003. Ce dernier marque la fin de la série sur les consoles Nintendo. Banjo-Kazooie: Nuts and Bolts sort en 2008 sur Xbox 360. Rare développe également Banjo-Pilot sur Game Boy Advance, un jeu de course utilisant la licence sorti en 2005.

Le , six ans après la sortie de Banjo-Kazooie: Nuts and Bolts (dernier jeu de la série à ce jour), le studio Playtonic Games, fondé par d'anciens employés de Rare, annonce « Project Ukulele », un jeu décrit comme une « suite spirituelle » de Banjo-Kazooie[1]. Le jeu, financé sur Kickstarter et dorénavant baptisé Yooka-Laylee, est prévu pour octobre 2016 sur Microsoft Windows, OS X, Linux, PlayStation 4, Xbox One et Wii U[2].

Stop 'N' Swop[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2010)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (décembre 2017)

Le Stop 'N' Swop (en français, arrêter et changer) est un système présent dans le premier jeu Banjo-Kazooie sur Nintendo 64 qui consiste à collecter sept objets secrets (six œufs colorés et une clef de glace) qui sont ensuite stockés dans une partie inédite du menu en attendant d'être transférés dans Banjo-Tooie. Bien que programmé et utilisable dans le jeu sans avoir besoin de corrompre la cartouche, ce système n'était pas censé être découvert par les joueurs. De ce fait, le Stop'n'Swop est considéré par ceux-ci comme un des plus grands mystères du monde du jeu vidéo.[non neutre]

Lors de la fin du premier jeu, si on possède les 100 pièces de puzzle, Mumbo propose au joueur de visionner un clip montrant des secrets liés à la suite : Banjo-Tooie (sorti deux ans plus tard). On y aperçoit Banjo découvrant deux œufs marqués d'un « ? » ainsi qu'une clef de glace qui, selon Mumbo, ne pourront être accessibles qu'après la sortie de Banjo-Tooie. Cependant, une fois le jeu sorti, aucun code permettant de débloquer quoi que ce soit n'est donné. Il n'y a pas non plus d'explication de la part de Rareware.

Le site américain Rarewitch Project décide alors de percer le secret à l'aide d'une Gameshark, et trouve d'étonnantes informations dans la mémoire de Banjo-Kazooie : il n'y a pas deux, mais six œufs géants en tout, dont l'utilité reste mystérieuse. Le seul indice provient du nom du menu où apparaissent les œufs : Stop'n'Swop. Ce nom indique qu'il est donc nécessaire d'arrêter de jouer à Banjo-Kazooie pour insérer la cartouche de Banjo-Tooie dans la Nintendo 64. Cette manœuvre n'active pourtant rien.

Il faut savoir qu'à l'origine, Banjo-Tooie était prévu sur Nintendo 64DD, le fameux périphérique de la Nintendo 64, permettant entre autres de « combiner » deux jeux. Les codes devaient être découverts dans ce deuxième jeu et le fait de les inscrire dans le château de sable du premier volet aurait dû permettre de récupérer les œufs et la clef. À la suite de l'échec du 64DD, le développement de Banjo-Tooie est transféré sur Nintendo 64, ce qui rend la programmation du Stop 'N' Swop impossible tel que cela était prévu. Par le biais des hacks, on connaît aujourd'hui les codes qui doivent être inscrits (on peut remarquer que ces codes, en anglais, comportent des rimes sur le même mode que les répliques de Gruntilda) :

  • Pour l'œuf rose de Baie du Trésor (Treasure Trove Cove) : « OUT OF THE SEA IT RISES TO REVEAL MORE SECRET PRIZES » (traduction : « Hors de la mer il s'élève pour révéler plus de prix secrets »)
  • Pour l'œuf bleu de Vallée de Gobi (Gobi's Valley) : « A DESERT DOOR OPENS WIDE ANCIENT SECRETS WAIT INSIDE » (traduction : « Une porte du désert s'ouvre grand, d'anciens secrets attendent dedans »)
  • Pour la clef de glace de Pic polaire (Freezeezy Peak) : « NOW YOU CAN SEE A NICE ICE KEY WHICH YOU CAN HAVE FOR FREE » (traduction : « Maintenant, vous pouvez voir une belle clé de glace que vous pouvez avoir gratuitement »)

Il est possible d'obtenir ces œufs sans « hacker » la cartouche et sans Gameshark. Il suffit d'entrer les codes ci-dessus, précédés du mot « CHEAT » (un meuglement sera ensuite audible pour valider l'opération). À noter que l'ensemble de ces mots de passe (à taper sans espaces) constituent des phrases comportant chacune un indice sur le lieu d'apparition des bonus déclenchés (ces phrases sont d'ailleurs constituées de deux vers qui riment, en référence à la diction théâtrale de Gruntilda). Une fois ces codes inscrits, il faut récupérer les objets comme Mumbo le montre dans la vidéo. Si le système du 64DD avait été opérationnel, il aurait ensuite suffi d'intervertir les deux jeux pour que les œufs et la clef soient disponibles dans Banjo-Tooie. L'option ayant été modifiée à la suite de l'échec commercial du 64DD, les développeurs n'ont pas programmé Banjo-Tooie de sorte qu'il réponde au système du « Stop'n'Swop ». Le transfert restera à jamais impossible.

Par un subterfuge imaginé par les développeurs de Rareware, il est possible d'obtenir ces objets sans passer par le 64DD. Dans trois zones secrètes de Banjo-Tooie se trouvent des « cartouches N64 de Banjo-Kazooie » (vivantes). Les casser permet de récupérer les deux œufs et la clef de glace visibles dans la vidéo de Mumbo. Cette astucieuse mise en abyme permet aux développeurs de contourner l'annulation du Stop 'N' Swop et offre la possibilité aux joueurs de profiter des bonus cachés de Banjo-Tooie.

Bien que l'erreur soit « officiellement » corrigée, des hackeurs découvrent que le jeu Banjo-Kazooie cache d'autres mystères. Ce ne sont pas deux œufs qui furent trouvés mais bien six. Ces œufs supplémentaires, auxquels Mumbo ne fait jamais référence dans la fin secrète, ont été laissés dans le jeu par les développeurs, et sont accessibles de la même façon que les autres, avec les codes suivants :

  • L'œuf vert des toilettes de Manoir du monstre malsain (Mad Monster Mansion) : « AMIDST THE HAUNTED GLOOM A SECRET IN THE BATHROOM » (traduction : « Parmi l'obscurité, un secret dans la salle de bains »)
  • L'œuf rouge dans Baie du Rusty Bucket (Rusty Bucket Bay) : « THIS SECRET YOULL BE GRABBIN IN THE CAPTAINS CABIN » (traduction : « Ce secret vous attrap’rez dans la cabine du cap’taine »)
  • L'œuf jaune dans Bois Clic-Clac (Click Clock Wood) : « NOW BANJO WILL BE ABLE TO SEE IT ON NABNUTS TABLE » (traduction : « Maintenant, Banjo sera capable de le voir sur la table de Nabnuts »)
  • L'œuf cyan de la cave de Manoir du monstre malsain (Mad Monster Mansion) : « DONT YOU GO AND TELL HER ABOUT THE SECRET IN HER CELLAR » (traduction : « N'allez pas lui raconter le secret dans sa cave »)

Dans Banjo-Tooie, il n'est pas possible de récupérer ces objets. Étant « cachés » dans la cartouche, ces œufs n'étaient pas censés être découverts par les joueurs, raison pour laquelle ils n'ont plus jamais été mentionnés par la suite. Il est impossible de savoir à quoi ces œufs sont destinés, les développeurs n'ayant pas pris en compte leur existence (ce qui implique qu'à l'époque, l'utilité de ces objets n'était pas encore décidée par les programmeurs).

Le créateur de Banjo-Kazooie, Gregg Mayles, a officiellement annoncé que lors de la sortie de Banjo-Kazooie: Nuts and Bolts sur Xbox 360, le mystère serait révélé dans le jeu (2008 étant le 10e anniversaire de la série Banjo, Mayles a voulu créer une « surprise » à l'occasion de cet événement). Pourtant, aucune révélation n'a été dévoilée. Ce mystère ayant pris beaucoup d'importance, on relate énormément de vidéos sur internet se vantant de donner la vérité sur le Stop 'N' Swop, la plupart étant des canulars. Si bien que dans d'autres jeux Rareware, des références à ce mystère ont été placées. Dans Grabbed by the Ghoulies, quatre œufs et une clef sont dessinés sur un tableau avec une note indiquant que les trouver tous active un niveau secret. Dans Banjo-Kazooie: Nuts and Bolts, Bottles propose de donner la vérité sur le Stop 'N' Swop en échange de 6 000 notes de musiques. Si cette condition est respectée, il annonce à Banjo qu'il ne peut finalement rien dire à moins de le tuer ensuite, et qu'il serait préférable d'oublier ça une bonne fois pour toutes et de penser à autre chose. Un message destiné aux joueurs obstinés par ce mystère qui n'en est finalement pas vraiment un.

Fin 2008, le jeu est disponible en téléchargement payant pour les possesseurs de Xbox 360, et le Stop 'N' Swop permet alors de débloquer des bonus dans Banjo-Kazooie: Nuts and Bolts, qui sont des accessoires de voiture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Playtonic Games, « Why hello there! », sur playtonicgames.com, (consulté le 17 mai 2015)
  2. (en) « Yooka-Laylee - A 3D Platformer Rare-vival! », sur Kickstarter (consulté le 17 mai 2015)