Street Fighter (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Street Fighter
Street Fighter Logo.png

Développeur
Capcom
Éditeur

Date de sortie
Franchise
Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Street Fighter (ストリートファイター, Sutorīto Faitā?) est un jeu vidéo de combat en un contre un de Capcom sorti sur système d'arcade 68000 Based en 1987. Il sera porté en 1988 sur Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, Commodore 64, MS-DOS, PC-Engine, ZX Spectrum, puis en 2006 sur PlayStation 2 et PlayStation Portable, ainsi que sur la Xbox [1],[2].

Il s'agit du tout premier épisode de la célèbre série Street Fighter.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

La borne d'arcade du jeu composée des deux boutons analogiques.

La première version du jeu avait pour originalité de proposer aux joueurs de diriger les personnages au moyen d'un joystick et de deux boutons analogiques (mechatronics) : la puissance des coups de poing ou de pied était proportionnelle à la pression exercée sur ces boutons, chaque coup pouvant être porté faiblement, normalement ou fortement. Les niveaux bonus n'imposaient par contre aucune limitation, les joueurs obtenaient un score plus élevé en appuyant le plus fortement possible sur les boutons.

Ce système fut vite abandonné en raison des abus et des mauvais traitements que les bornes d'arcade subirent, certains joueurs n'hésitant pas à monter sur les meubles pour taper du pied sur les boutons en vue d'obtenir un high score.

Le système classique à six boutons, chaque bouton correspondant à un coup de poing ou de pied de force différente, utilisé par la suite dans la plupart des jeux de combat Capcom, fut dès lors employé en remplacement des touches analogiques.

Street Fighter introduisit également les coups spéciaux qui devinrent l'une des marques de fabrique la série : la décharge de Ki (Hadôken), le Dragon Punch (Shôryuuken) et le Hurricane Kick (Tatsumaki Senpuu Kyaku), exécutables au moyen d'un mouvement rapide du joystick combiné à la pression d'une touche de coup.

Personnages[modifier | modifier le code]

Pour ce premier opus, le choix des personnages par les joueurs n'était pas possible : Ryu était utilisé par le premier joueur, et Ken par le second.

Le principe était d'affronter successivement 10 personnages repartis en 5 pays.

Sagat, outre Ryu et Ken, fut le seul personnage de Street Fighter à avoir été réutilisé dans Street Fighter II. Gen, Birdie & Adon reviendront ultérieurement dans la série Street Fighter Alpha. Eagle aura dû attendre Capcom vs. SNK 2 pour faire son retour dans la franchise, puis reviendra ultérieurement dans les versions PSP et Game Boy Advance de Street Fighter Alpha 3.

Mike est souvent considéré comme étant le personnage appelé Boxer (M. Bison au japon, Balrog dans le portage international). Capcom considère que les deux boxeurs sont des personnages différents, limitant ainsi la ressemblance avec Mike Tyson et réduisant ainsi le risque d'une attaque en justice de la part de l'intéressé pour plagiat.

Portages[modifier | modifier le code]

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

  • Directeur : Piston Takashi
  • Planificateur : Finish Hiroshi
  • Programmeur : Fz 2151
  • Conception des personnages : Crusher Ighi, Dabada Atsushi, Bonsoir Yuko, Ocan Miyuki, Bravo Ovu, Innocent Saicho
  • Son et musique : Yoshihiro Sakaguchi
  • Planificateur hardware : Punch Kubozo
  • Mechatronics : Strong Take, Radish Kamin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Street Fighter sur Gaming-History
  2. (en) Street Fighter sur Progetto EMMA

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]