Super Mario Odyssey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Super Mario Odyssey
Image illustrative de l’article Super Mario Odyssey
Logotype de Super Mario Odyssey.

Éditeur Nintendo
Développeur Nintendo EPD
Distributeur Nintendo
Concepteur Kenta Motokura (réalisateur)
Yoshiaki Koizumi
Koichi Hayashida (producteurs)
Musique Naoto Kubo
Shiho Fujii
Kōji Kondō

Début du projet Fin 2013
Date de sortie
  • Sortie internationale 27 octobre 2017
Franchise Super Mario
Version 1.2.0
Genre Plates-formes
Action-aventure
Mode de jeu Un à deux joueurs
En ligne
Plate-forme Nintendo Switch
Média Carte
Dématérialisé (5,7 Go)
Langue Multilingue
Contrôle Joy-Con, Manette Pro

Évaluation ACB : PG ?
CERO : B ?
ESRB : E10+ ?
PEGI : 7 ?
USK : 6 ?

Site web Site officiel

Super Mario Odyssey (スーパーマリオ オデッセイ, Sūpā Mario Odessei?) est un jeu vidéo de plates-formes développé par Nintendo EPD Tokyo et édité par Nintendo. Il est sorti mondialement le sur Nintendo Switch.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Bowser enlève Peach pour se marier avec elle. Mario rencontre une créature ressemblant à un chapeau, un Chapiforme, portant le nom de Cappy. Bowser a aussi enlevé sa sœur, Tiara. Mario et Cappy récupèrent un vaisseau abandonné, l'Odyssée, et voyagent de pays en pays à la poursuite de Bowser. Dans la majorité des mondes, ils doivent combattre les Broodals, une bande de lapins anthropomorphiques organisateurs de mariage qui essaie de les empêcher de rattraper Bowser et d'arrêter le mariage.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Super Mario Odyssey est un jeu de plates-formes dans lequel le joueur contrôle Mario qui doit parcourir différents royaumes grâce à son ballon nommé l'Odyssée afin de sauver Peach[1],[2]. Dans les différents royaumes, Mario doit récupérer quelques lunes de puissance afin de restaurer la puissance du ballon et parcourir le monde entier à la poursuite de Bowser[3].

Une fois Bowser battu, le joueur peut retourner dans les mondes précédents et trouver de nouvelles lunes, dont certaines qui requièrent des techniques avancées[4]. En collectionnant assez de lunes, des nouveaux costumes peuvent être achetés, et on peut essayer de combattre plusieurs boss avec une seule vie. Dans le Royaume Champignon et plus spécifiquement dans le Château de Peach, construit sur le modèle de Super Mario 64, Mario peut sauter dans des tableaux a la manière de Super Mario 64 pour compléter d'autres combats de boss passés mais avec un niveau de difficulté plus élevé. Dans ce niveau, Toadette archiviste donne des lunes supplémentaires pour des réussites obtenues dans l'ensemble du jeu (par exemple, récupérer 10 lunes dans des passages en 2D)[5]. L'objectif secondaire est de récupérer 999 lunes mais aussi de récolter toutes les pièces violettes et de débloquer tous les costumes disponibles.

Les niveaux sont des mondes ouverts à la façon de Super Mario 64 et Super Mario Sunshine[6],[7],[8]. Les lunes sont cachées partout dans les niveaux et doivent être trouvées avec une exploration constante plutôt que des mini-défis à relever en permanence[3]. Certains niveaux sont inspirés d'endroits réels, comme la ville de New Donk City qui fait référence à New York[9]. Certaines parties des niveaux font également référence au premier jeu Super Mario Bros., avec des portions où Mario passe en design 8-Bit sur fond de musique chiptune et joue sur des plates-formes en 2D pendant quelques moments[10]. Des drapeaux sont répartis à plusieurs endroits dans chaque monde, ce qui permet à Mario de s'y téléporter une fois qu'il les a activés en les touchant ou en leur lançant Cappy[11],[12].

La palette de mouvements reprend en grande partie celle de Super Mario 64 (triple saut, saut en longueur, saut mural, etc.). La principale nouveauté est la possibilité de se servir de la casquette de Mario, Cappy. Cappy peut être lancé dans plusieurs directions pour attaquer les ennemis ou servir de plate-forme temporaire[11]. Si le joueur lance la casquette sur certains objets ou personnages, Mario en prend le contrôle et peut utiliser ses capacités propres. Par exemple, Mario peut posséder un Bullet Bill pour passer par-dessus d'un grand trou, une ampoule pour passer dans les câbles électriques, ou un tank pour détruire des murs[13],[14]. Certaines actions peuvent être accélérées en secouant les Joy-Cons[15].

Le jeu reprend la jauge de santé déjà apparue dans la plupart des précédents jeux depuis Super Mario 64. Le jeu ne propose toutefois plus de systèmes de vie, Mario perdant désormais 10 pièces lors de chacune de ses morts. Mario peut mourir en prenant des dommages ou en tombant dans un trou sans fond. Pendant le jeu, Mario peut ramasser des pièces de deux types : les pièces dorées classiques et les pièces violettes propres à chaque pays. Ces pièces peuvent ensuite être utilisées pour acheter des costumes et des chapeaux, qui peuvent ensuite servir à compléter certaines mini-quêtes et à récupérer des nouvelles lunes[11].

Un mode coopération permet à un deuxième joueur de contrôler Cappy, la casquette de Mario[16],[17],[18]. Dans le jeu, le mode photographie permet de sauvegarder des captures d'écran et d'y ajouter des filtres ou des autocollants[19],[20].

En utilisant les amiibo Mario, Peach et Bowser en tenue de mariage et même ceux sans tenue et d'autres amiibo Super Mario, le joueur peut utiliser des nouvelles techniques, ainsi que débloquer des tenues pour lesquelles il faut normalement un nombre élevé de lunes[21]. D'autres amiibo peuvent être utilisés pour obtenir des indices sur la localisation des lunes de puissance[5],[22].

Une mise à jour disponible le ajoute le mode de jeu « Chasse aux ballons de Luigi » proposant un défi en multijoueur en ligne[23], ainsi que 2 nouveaux filtres photos et 3 nouvelles tenues. Plusieurs autres tenues sont proposées régulièrement par la suite.

Développement[modifier | modifier le code]

Yoshiaki Koizumi regarde sur le côté.
Le directeur de la production du jeu, Yoshiaki Koizumi, en 2007.

Le développement du jeu commence après la sortie de Super Mario 3D World fin 2013, et est confié à la même équipe. Sous la direction de Kenta Motokura, l'équipe doit trouver des concepts qui rejoignent l'idée directrice de la série : le « thème de la surprise ». L'équipe découvre par exemple que lancer un chapeau est une action amusante à faire avec les manettes Joy-Con, et en fait la mécanique de base du jeu avec la capture par chapeau[3]. L'équipe crée un certain nombre de prototypes plus ou moins originaux, et les intègre tous aux différents mondes du jeu[3]. L'équipe privilégie un pays par rapport aux autres lors du développement : New Donk City. Les développeurs choisissent Pauline, un personnage qui apparaît aux côtés de Mario dans Donkey Kong, pour être la maire de ce monde[24]. Une importance spéciale est donnée à la nostalgie dans le jeu, par exemple avec les costumes qui peuvent être achetés, dont les costumes de Mario's Picross et Super Mario Maker[25].

Avec ce jeu, Miyamoto a déclaré vouloir revenir aux origines de la série en 3D, à savoir Super Mario 64 et Super Mario Sunshine[26]. La volonté du jeu est de se rapprocher de la cible principale des jeux Mario, s'éloignant des jeux récents qui ciblaient les joueurs amateurs[27],[28],[29].

La liberté importante du joueur dans Super Mario Odyssey crée un défi supplémentaire pour les développeurs du jeu, qui veulent lui faire vérifier tout ce qui attire son attention et trouver des objets et défis secrets en permanence. Shigeru Miyamoto, le créateur de la série, ne fait pas partie du développement en tant que tel, mais est producteur exécutif et l'équipe fait appel à lui en tant que consultant. Ses retours sont très spécifiques, souvent critiques, mais relèvent de la suggestion plutôt que de l'ultimatum, et il est remarqué pour ses encouragements[3].

Les premières images du jeu sont dévoilées le 20 octobre 2016 lors d'une présentation des fonctionnalités de la Nintendo Switch. Le jeu est ensuite officialisé le 13 janvier 2017 au cours de la présentation en direct de la console[30],[31]. Certaines premières réactions soulignent la présence controversée de tétons dans le design du personnage de Mario, qui rompt avec les normes du jeu vidéo japonais[32].

Bande-son[modifier | modifier le code]

La bande-son du jeu est dirigée par Naoto Kubo, dont c'est le premier rôle de direction chez Nintendo. D'autres compositions de Shiho Fujii et de Kōji Kondō sont ajoutées au jeu[3].

Le développement du personnage de Pauline, maire de New Donk City, mène à la création de la chanson-titre du jeu, Jump Up, Super Star!, chantée par la doubleuse Kate Davis. Super Mario Odyssey est donc le premier jeu de la série à s'appuyer sur un thème musical avec des paroles chantées[33].

Promotion et commercialisation[modifier | modifier le code]

En 2014, Yoshiaki Koizumi laisse entendre qu'un jeu Mario en 3D est en développement[34].

Le 20 octobre 2016, le jeu est très rapidement montré dans la bande annonce de la Nintendo Switch[35],[36]. En janvier 2017, il est confirmé et annoncé officiellement pendant la présentation de la console. Mi-janvier, des premières vidéos du jeu sont publiées[37]. À l'Electronic Entertainment Expo 2017, un stand au thème de New Donk City est installé et permet aux personnes présentes de jouer à une démo[3].

Le 10 octobre 2017, Nintendo publie une bande annonce musicale du thème principal du jeu, Jump Up, Super Star!, sur sa chaîne YouTube. Le jeu inclut des danseurs réels aux côtés de Mario[38]. Plus tard en octobre 2017, la musique sort sur iTunes et entre dans le top 25 des chansons les plus vendues[33],[39].

Le jeu fait sa sortie mondiale le 27 octobre 2017[40],[41]. À cette occasion, des amiibo de Mario, Bowser et Peach habillés pour un mariage sont commercialisés. Nintendo sort enfin un coffret en édition limitée, qui inclut la Switch avec deux Joy-Cons de la couleur du chapeau de Mario (rouge), un étui de voyage pour la console, et un code de téléchargement du jeu[42].

Le comité Entertainment Software Rating Board (ESRB) autorise le jeu pour les enfants de plus de dix ans, justifiant la note par deux scènes en particulier. Dans la première, le joueur doit posséder un tank et tirer sur un boss, ce qui cause des grosses explosions. Dans une autre séquence, il faut donner des coups de poing à un autre boss[43].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Canard PC (FR) 8 / 10[44]
Edge (GB) 10 / 10[45]
EGM (US) 10 / 10[46]
Famitsu (JP) 39 / 40[47]
Presse numérique
Média Note
Eurogamer (GB) « Essential »[48]
Gameblog (FR) 10 / 10[49]
Gamekult (FR) 8 / 10[50]
GameSpot (US) 10 / 10[51]
GamesRadar+ (US) 5/5 étoiles[52]
IGN (US) 10 / 10[53]
Jeuxvideo.com (FR) 19 / 20[54]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 97 %[55]
(111 critiques)

À l'Electronic Entertainment Expo 2017, le jeu est le plus populaire sur les réseaux sociaux et reçoit les meilleures critiques des développeurs présents[56],[57].

Les premières critiques soulignent que le jeu est rempli d'éléments secrets et met plus l'accent sur l'exploration que sur la progression[3],[58]. The Verge estime que la structure du jeu se prête facilement à la nature portable de la Switch : les joueurs peuvent suivre les missions qu'on leur donne et avancer dans l'histoire pendant une longue séance de jeu, ou jouer peu de temps pour collectionner les lunes de puissance, que le journaliste compare aux « temples » cachés partout dans la carte du jeu The Legend of Zelda: Breath of the Wild[59]. Le jeu est également comparé à The Legend of Zelda: A Link Between Worlds pour ses passages en 2D[60],[61]. VentureBeat qualifie le jeu de « clone » de la série Sonic[62].

À la sortie du jeu, l'agrégateur de notes Metacritic le place cinquième jeu le mieux noté de la plate-forme, à égalité avec plusieurs autres[63].

Edge loue l'originalité des concepts du jeu et les risques pris par Nintendo pour s'éloigner, avec succès, des Mario classiques. Le magazine compare le jeu à Super Mario 64 et l'appelle son « fils spirituel qu'il n'avait jamais eu ». Il apprécie en particulier la présence de Cappy et les mécaniques de capture[64].

Famitsu donne une note de 39/40 au jeu, soit la même note qu'à Super Mario 64 et la note la plus élevée pour un Mario en 3D depuis[65]. IGN et GameSpot lui attribuent des notes parfaites de 10 / 10 en louant son originalité[66],[67].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Après l'E3 2017[modifier | modifier le code]

Aux Game Critics Awards, Super Mario Odyssey remporte les prix de meilleur jeu sur console, meilleur jeu toutes catégories et meilleur jeu d'action/aventure[68].

Super Mario Odyssey est nommé meilleur jeu de plateforme, meilleur jeu pour Nintendo Switch et meilleur jeu toutes catégories par IGN[69]. Il remporte le prix de meilleur jeu chez Destructoid[70].

En août 2017, lors de la Gamescom, Super Mario Odyssey est vainqueur de cinq prix : meilleur jeu de la Gamescom, meilleur jeu d'action, meilleur jeu familial, meilleur jeu sur Nintendo Switch et jeu le plus attendu par les consommateurs[71].

Après la sortie du jeu[modifier | modifier le code]

Début , le jeu est nommé aux GDC Awards dans les catégories « Meilleur design » et « Jeu de l'année » qui se déroulera en mars[72].

Ventes[modifier | modifier le code]

Lors de ses trois premiers jours de commercialisation, le jeu s'est écoulé à plus de 500 000 unités au Japon[73],[74], soit le troisième meilleur lancement pour la série Super Mario. Il s'est également écoulé à plus d'un million d'exemplaires aux Etats-Unis[75], où il s'agit du meilleur lancement de la série, tout comme en Europe[76]. Ainsi, ce sont plus de 2 millions d'exemplaires qui se sont écoulés en trois jours dans le monde[77].

Pendant la semaine du lancement, le jeu est en concurrence avec Assassin's Creed Origins, qui le bat au Royaume-Uni[78].

Aux États-Unis et en Europe, il s'agit du jeu de la série Super Mario qui a réalisé le meilleur lancement de tous les temps[79]. Il s'agit également du titre le plus vendu en 2017 sur Amazon.com[80]. En France, il s'est écoulé à 400 000 exemplaires sur l'année 2017[81].

Au 31 mars 2018, Nintendo annonce 10,41 millions de ventes[82], tandis qu'il est annoncé 11,17 millions d'exemplaires vendus au 30 juin de la même année[83]. En date du 30 septembre 2018, Super Mario Odyssey est le jeu le plus vendu sur Nintendo Switch avec 12,17 millions d'exemplaires écoulés[84].

Postérité[modifier | modifier le code]

Super Mario Odyssey devient rapidement l'un des jeux les plus joués en speedrun, notamment dans la catégorie « Any% » qui consiste à finir le jeu le plus rapidement possible sans conditions particulières[85],[86].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kyle Orland, « Super Mario Odyssey brings Mario to Nintendo Switch, the "real world" », Ars Technica,‎ (lire en ligne[archive du ])
  2. Paul Tamburro, « Super Mario Odyssey is Going to be the Weirdest Mario Game Yet - CraveOnline », CraveOnline,‎ (lire en ligne[archive du ])
  3. a b c d e f g et h (en-US) Jason Schreier, « I Played 30 Minutes Of Super Mario Odyssey And It Sure Is Impressive », Kotaku,‎ (lire en ligne)
  4. Ben Kuchera, « Why the design of Super Mario Odyssey feels so good », Polygon, (consulté le 8 novembre 2017)
  5. a et b Phillip Kohlar, « Super Mario Odyssey unlocks a ton of bonuses after you beat the game », Polygon, (consulté le 6 novembre 2017)
  6. Chris Plante, « Super Mario Odyssey is an open world sandbox game for Nintendo Switch », The Verge,‎ (lire en ligne[archive du ])
  7. Ben Gilbert, « Forget about that 'Super Mario' game on your iPhone — this is the new Mario game you're looking for », Business Insider,‎ (lire en ligne[archive du ])
  8. Paste Staff, « Super Mario Odyssey Announced for the Nintendo Switch », Paste Magazine,‎ (lire en ligne[archive du ])
  9. (en) Chris Plante, « Super Mario Odyssey is an open-world sandbox game for Nintendo Switch », sur theverge.com, .
  10. (en) Christian Donlan, « Nintendo consolidates an already special year », Eurogamer,‎ (lire en ligne[archive du ])
  11. a b et c Andrew Webster, « Super Mario Odyssey is big, complex, and surprisingly hard » [archive du ], sur The Verge, (consulté le 13 juin 2017)
  12. Matt Peckham, « 10 Things Nintendo Told Us About 'Super Mario Odyssey' », Time,‎ (lire en ligne[archive du ])
  13. Allegra Frank, « Mario possesses man, a frog, a dinosaur and more in Super Mario Odyssey », Polygon,‎ (lire en ligne[archive du ])
  14. Daniel Krupa, « Super Mario Odyssey Hands-on Preview - A Brilliantly Bizarre Adventure », IGN,‎ (lire en ligne[archive du ])
  15. Allegra Frank, « Super Mario Odyssey’s motion controls are recommended, but not required », Polygon, (consulté le 5 novembre 2017)
  16. « E3 2017 : Super Mario Odyssey se jouera bien en coopération », sur jeuxvideo.com, .
  17. Jeff Ramos, « Super Mario Odyssey will feature co-op » [archive du ], sur Polygon, (consulté le 15 juin 2017)
  18. (en-US) Alex Newhouse, « Nintendo E3 207: Super Mario Odyssey Local Co-op Confirmed, Other Player Controls Cappy », sur GameSpot, (consulté le 15 juin 2017)
  19. Brian Crecente, « 'Super Mario Odyssey': Hands-On With The Photo Mode, The Flipping Forks, The Hats », Rolling Stone,‎ (lire en ligne[archive du ]).
  20. Chris Pereira, « Nintendo Switch's Super Mario Odyssey Has A Really Cool Photo Mode », GameSpot,‎ (lire en ligne[archive du ]).
  21. « New Super Mario Odyssey footage shows more hats, more worlds, photo mode, and amiibo support », VG247.com,‎ (lire en ligne[archive du ])
  22. (en-US) « Super Mario Odyssey has minigames, a tiara, and the best dinosaur », EGMNOW.com,‎ (lire en ligne[archive du ]).
  23. « Une mise à jour gratuite pour Mario Odyssey pour "gonfler" la durée de vie », sur gamekult.com, (consulté le 11 janvier 2018).
  24. (en) « Mayor Pauline in 'Super Mario Odyssey' has amazingly deep ties to Nintendo's legacy », Mic,‎ (lire en ligne)
  25. Luke Plunkett, « Super Mario Odyssey's Outfits Are A Nice Throwback », Kotaku,‎ (lire en ligne[archive du ])
  26. (en) Eddie Makuch, « Super Mario Odyssey Is on the "Core Side," Like Super Mario 64, Miyamoto Says », sur GameSpot, .
  27. « Watch the Nintendo Switch presentation here » [archive du ], Polygon (consulté le 12 janvier 2017)
  28. Alex Osborn, « Miyamoto Offers a Few New Super Mario Odyssey Details », IGN,‎ (lire en ligne[archive du ])
  29. Eddie Makuch, « Super Mario Odyssey Is on the "Core Side," Like Super Mario 64, Miyamoto Says », GameSpot,‎ (lire en ligne[archive du ])
  30. « Super Mario Odyssey en fin d'année sur Switch », sur Gamekult, (consulté le 13 janvier 2017).
  31. Erwan Lafleuriel, « Super Mario Odyssey, un monde ouvert sur Switch », sur IGN, (consulté le 13 janvier 2017).
  32. William Audureau, « Jeux vidéo : pourquoi les tétons de Mario mettent Internet en émoi », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  33. a et b Tyler Kelbaugh, « Super Mario Odyssey’s Theme, "Jump Up, Super Star", Breaks into the iTunes Top 25 » [archive du ], sur Twinfinite (consulté le 22 octobre 2017)
  34. (en-US) Evan Campbell, « Next 3D Mario Game in Development » [archive du ], sur IGN, (consulté le 11 juin 2017)
  35. Allegra Frank, « Nintendo Switch is getting a new Mario game », Polygon,‎ (lire en ligne[archive du ])
  36. Chris Pereira, « Nintendo Switch Reveal Teased a New Mario Game », GameSpot,‎ (lire en ligne[archive du ])
  37. Stephany Nunneley, « Super Mario Odyssey video breaks down what we know about the game so far », VG247.com,‎ (lire en ligne[archive du ])
  38. Julia Alexander, « Super Mario Odyssey Official Jump Up, Super Star Musical Trailer » [archive du ], sur Polygon (consulté le 19 octobre 2017)
  39. Kirstin Swalley, « Super Mario Odyssey Official Music Video, Theme Song Coming to iTunes » [archive du ], sur Hardcore Gamer (consulté le 19 octobre 2017)
  40. « Super Mario Odyssey dans vos Switch le 27 octobre », sur gamekult.com, (consulté le 17 juin 2017).
  41. Julia Alexander, « Super Mario Odyssey comes to the Switch this October », Polygon,‎ (lire en ligne[archive du ])
  42. Sean Buckley, « Play 'Super Mario Odyssey' in style with this themed Switch bundle » [archive du ], sur Engadget.com (consulté le 14 septembre 2017)
  43. (en) « Super Mario Odyssey », sur esrb.org (consulté le 27 novembre 2017)
  44. Pipomantis, Test : Super Mario Odyssey - Chapeau fort, 1er novembre 2017, Canard PC n°369, p. 40-42.
  45. (en) « Play • Super Mario Odyssey », Edge, Future Publishing, no 312,‎ , p. 98-100 (ISSN 1350-1593).
  46. Emma Schaefer, « Super Mario Odyssey review » [archive du ], Electronic Gaming Monthly, (consulté le 26 octobre 2017)
  47. « Famitsu Review Scores: Issue 1507 », sur gematsu, .
  48. (en) « Super Mario Odyssey review », sur Eurogamer.net, .
  49. « Test de Super Mario Odyssey (Nintendo Switch) », sur Gameblog, .
  50. « Test Super Mario Odyssey - Gamekult », sur Gamekult, .
  51. (en) « Super Mario Odyssey Review - GameSpot », sur Gamespot, .
  52. Sam Loveridge, « Super Mario Odyssey review » [archive du ], GamesRadar+, (consulté le 26 octobre 2017)
  53. (en) « Super Mario Odyssey Review - IGN », sur IGN, .
  54. « Test du jeu Super Mario Odyssey : Les nouvelles aventures de Mario décrochent la Lune ! sur Switch - jeuxvideo.com », sur jeuxvideo.com, .
  55. (en) « Super Mario Odyssey for Switch reviews », sur Metacritic, .
  56. (en) « The GamesIndustry.biz E3 Award Winners », GamesIndustry.biz,‎ (lire en ligne).
  57. Samit Sarkar, « Nintendo and Mario dominate E3 2017 Game Critics Awards », sur Polygon, (consulté le 30 novembre 2017).
  58. (en-US) Kat Bailey, « The Good and (Maybe) Bad of Super Mario Odyssey », sur USgamer, (consulté le 30 novembre 2017).
  59. Andrew Webster, « Super Mario Odyssey is big, complex, and surprisingly hard » [archive du ], sur The Verge, (consulté le 13 juin 2017).
  60. (en) Liam Martin, « Super Mario Odyssey NEWS: Classic NES secrets REVEALED for Nintendo Switch », Express.co.uk,‎ (lire en ligne).
  61. (en) Christian Donlan, « Nintendo consolidates an already special year », Eurogamer,‎ (lire en ligne[archive du ]).
  62. Jeff Grubb et Mike Minotti, « Super Mario Odyssey is a Sonic the Hedgehog clone » [archive du ], sur VentureBeat (consulté le 21 juin 2017).
  63. (en) « Super Mario Odyssey », sur Metacritic (consulté le 30 novembre 2017).
  64. (en) « Play • Super Mario Odyssey », Edge,‎ , p. 98-100 (ISSN 1350-1593).
  65. (en) Liam Martin, « Super Mario Odyssey Nintendo Switch REVIEW: New verdict in - and it’s NOT a perfect score », Express.co.uk,‎ (lire en ligne).
  66. (en-US) Ryan McCaffrey, « Super Mario Odyssey Review », sur IGN, (consulté le 30 novembre 2017).
  67. (en-US) Peter Brown, « Super Mario Odyssey Review », sur GameSpot, (consulté le 30 novembre 2017).
  68. (en) « Game Critics Awards », sur www.gamecriticsawards.com (consulté le 30 novembre 2017)
  69. (en-US) I. G. N. Staff, « Best of E3 2017 Awards », sur IGN, (consulté le 30 novembre 2017)
  70. (en) « And Destructoid's E3 2017 Game of the Show is... », Destructoid,‎ (lire en ligne)
  71. (en-GB) « Super Mario Odyssey sweeps Best Of Gamescom awards », Metro,‎ (lire en ligne)
  72. « GDC Awards : La liste des nominés de l'édition 2018 », sur jeuxvideo.com,
  73. « Super Mario Odyssey sells over 500,000 copies in Japan in a few days », sur GamesIndustry.biz (consulté le 4 novembre 2017)
  74. (en) « Switch Passes Two Million Sales In Japan Thanks To Super Mario Odyssey Fever », sur nintendolife.com, (consulté le 5 novembre 2017).
  75. (en) « Super Mario Odyssey Becomes Nintendo’s Fastest-Selling Super Mario Game Ever in U.S. », sur businesswire.com, (consulté le 5 novembre 2017).
  76. « Le carton mondial de Super Mario Odyssey se précise », sur gamekult.com, (consulté le 5 novembre 2017).
  77. (en) « Super Mario Odyssey Crosses 2 Million Copies Sold After Only 3 Days », sur gamespot.com, (consulté le 5 novembre 2017).
  78. (en-US) Oscar Dayus, « Top 10 UK Sales Chart: Super Mario Odyssey Beaten To No.1 By Assassin's Creed Origins », sur GameSpot, (consulté le 31 octobre 2017)
  79. « Super Mario Odyssey Becomes Fastest-Selling Mario Game Ever In US, Europe », sur GameSpot (consulté le 7 novembre 2017)
  80. ChewbieFR, « Super Mario Odyssey fut le jeu le plus vendu sur Amazon.com en 2017 », sur jeuxvideo.com, (consulté le 4 janvier 2018).
  81. William Audureau, « Le SELL annonce un nouveau chiffre d’affaires record pour le jeu vidéo en France », sur lemonde.fr, (consulté le 26 février 2018).
  82. Martial Duchemin, Switch et 3DS : classement des jeux les plus vendus dans le monde, Mario cartonne !, 26 avril 2018, Gamergen.
  83. « Nintendo dévoile les chiffres de ventes de la Switch et ses objectifs < News < Puissance Nintendo », sur www.p-nintendo.com (consulté le 15 octobre 2018)
  84. Clementoss, « Nintendo Switch : 22,86 millions d'unités écoulées, le point sur les ventes de jeux », Jeuxvideo.com, (consulté le 30 octobre 2018)
  85. (en) Allegra Frank, « Super Mario Odyssey cracks top speedruns list », sur polygon.com, (consulté le 4 janvier 2018).
  86. (en) Chris Carter, « Super Mario Odyssey is now one of the fastest-growing games in the speedrunning community », sur destructoid.com, (consulté le 4 janvier 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]