Sexualité orale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

On appelle sexualité orale les formes de sexualité dans lesquelles le sexe d'une personne est stimulé par la bouche, la langue ou les lèvres d'une autre ou d'elle-même. Il peut s'agir de préliminaires au coït ou d'une pratique menant à l'orgasme.

Ces pratiques sont la fellation[1] (dont l'autofellation), le cunnilingus et l'anulingus.

L'irrumation, durant la fellation gorge profonde constitue le coït buccal. Pendant le sexe oral il peut aussi y avoir une éjaculation de l’homme dans la bouche de sa/son partenaire et éjaculation de la femme à la suite du cunnilingus exercé par le/la partenaire de celle-ci.

Parmi les positions possibles pour pratiquer la sexualité orale, le 69 aux deux partenaires de se stimuler mutuellement en même temps.

Pratiques[modifier | modifier le code]

Fellation[modifier | modifier le code]

La fellation[2] consiste pour une personne à stimuler le pénis de son partenaire avec la bouche, les lèvres et la langue. C'est un comportement sexuel pratiqué soit comme un préliminaire, soit pour conduire la personne qui la reçoit jusqu'à l’orgasme.

Cunnilingus[modifier | modifier le code]

Le cunnilingus (ou cunnilinctus) est une pratique sexuelle orale qui consiste à stimuler les différentes parties des organes génitaux féminins à l'aide de la langue, des lèvres ou du nez. Il est utilisé soit comme préliminaire, soit mené jusqu'à l'orgasme et se prête à la pratique de l'edging.

Anulingus[modifier | modifier le code]

L'anulingus ou anilinctus voire anilingus en langage populaire, est une pratique sexuelle consistant en la stimulation orale de l'anus ou du périnée[3].

Dans les arts[modifier | modifier le code]

Dessin, peinture[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La fellation intervient dans les pratiques sexuelles dites « de l'anus à la bouche » ou « du vagin à la bouche ».
  2. Le Petit Robert, 2006, p. 1048.
  3. « Sexualité : l'anulingus, ce qu'il faut savoir », sur plurielles.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]