Graphie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En linguistique, une graphie est un mode de représentation écrite de chaque phonème (sorte d’unité sonore de base) utilisé dans une langue[1]. Cet ensemble forme un code particulier à chaque langue qui comporte, en règle générale, un ensemble de phonèmes différent. Plusieurs codes (graphies) peuvent avoir été élaboré(e)s pour l’écriture d’une même langue.

Une graphie peut aussi être une façon d'écrire un mot[1], elle peut évoluer avec le temps en ce qui concerne l'orthographe, sans nécessairement que la prononciation change (voir plus bas : français).

Définition[modifier | modifier le code]

Selon la langue la graphie des mots est différente.

En français
un même mot peut avoir plusieurs graphies c'est le cas, entre autres, de clé qui peut aussi s'écrire clef[1]. Les rectifications orthographiques du français en 1990 introduisent des recommandations sur de nouvelles graphies ; par exemple : pour certains mots composés, pour les mots comportant un accent circonflexe sur le « i » ou le « u » (sauf exception).

Pour la langue française, l'Académie française a eu pour mission officielle, depuis le XVIIe siècle, d'en fixer les règles.

Dans divers autres cas, plusieurs graphies sont en « concurrence » pour une même langue :

En aragonais
Il existe deux graphies : la graphie de Huesca et la graphie SLA.
Langues du Midi de la France
Deux principaux types de normes ont été élaborées, la Norme mistralienne qui a plus de points communs avec le français, et la Norme classique de l'occitan plus éloignée et commune à tous les dialectes du Midi (gascon, languedocien, limousin, provençal, auvergnat).
En gallo
Il existe quatre graphies (ELG, MOGA, ABCD, BAP).

On parle de graphie fautive ou cacographie pour signaler une graphie inappropriée, dénaturant un nom ou une lettre, ou violant une norme. Il existe quelquefois plusieurs graphies possibles pour un même mot.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]