Joseph Apoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Apou (homonymie).
Joseph Apoux
Nineteenth-century erotic alphabet A.jpg
Lettre « A » de son Alphabet pornographique, vers 1880
Naissance
Décès
Nom de naissance
Joseph Zacharie Jacques ApouxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Maître

Joseph Apoux, né le au Blanc[1] et mort au Kremlin-Bicêtre le [2], est un peintre et illustrateur français de la fin du XIXe siècle proche du décadentisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Apoux étudie la peinture et le dessin avec Jean-Léon Gérôme[3].

Il se spécialise ensuite dans la gravure à l'aquatinte et à la pointe sèche. Il expose à partir de 1880 et participe à l'Exposition internationale du Blanc et Noir en 1886. Joly, quai Saint-Michel, et le marchand d'estampes René Pincebourde, rue de Verneuil, sont ses éditeurs entre 1880 et 1900.

Il est l'auteur de nombreuses caricatures et de suites de gravures teintées d'un érotisme assez mortifère.

On lui doit notamment un Alphabet pornographique, des Rêveries fantastiques, des Sorcières, des vampires, des Caprices à l'eau-forte, des Danseuses, etc.

Sa peinture représente la plupart du temps des scènes de famille mais ses toiles seront en majorité détruites par lui avant sa mort.[réf. nécessaire]

Il vit à Paris avec sa cousine Clarisse Camus, avec qui il a trois enfants : Clarisse — qui devient mannequin-modiste chez Paquin —, Marie et Henri.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]