Misère sexuelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La misère sexuelle est la situation de toute personne qui ne peut pour des raisons essentiellement sociales et culturelles satisfaire ses besoins sexuels, et qui en souffre plus ou moins intensément[1].

Pour le chercheur en sciences sociales Alain Giami, « la misère sexuelle consiste principalement dans l'absence ou la faiblesse de vie sexuelle non reproductive ». Il ajoute que la misère sexuelle est « prise dans un strict et complexe réseau d’interdits et de contraintes, elle subit une telle limitation, un tel amoindrissement qu’elle devient pour beaucoup un objet de souffrance – morale ou physique[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Laffont, La réalité sexuelle : une enquête en France. Des femmes et des hommes disent les difficultés quotidiennes de leur vie sexuelle, , p.18
  2. Alain Giami, « Misère, répression et libération sexuelles », Mouvements, vol. no20, no 2,‎ , p. 23–29 (ISSN 1291-6412, DOI 10.3917/mouv.020.0023, lire en ligne, consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Giami, « Misère, répression et libération sexuelles », Mouvements, vol. 20, no 2,‎ , p. 23–29 (ISSN 1291-6412, DOI 10.3917/mouv.020.0023, lire en ligne, consulté le )
  • Nicolas Oppenchaim, Dolorès Pourette, Erwan Le Méner et Anne Laporte, « Sexualité et relations affectives des personnes sans domicile fixe. Entre contraintes sociales et parcours biographiques, Abstract », Sociologie, vol. 1, no 3,‎ , p. 375–391 (ISSN 2108-8845, DOI 10.3917/socio.003.0375, lire en ligne, consulté le )