Shere Hite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Shere Hite
Nom de naissance Shirley Hite
Naissance (76 ans)
Saint-Joseph, Missouri, États-Unis
Nationalité Allemande
(Américaine jusqu'en 1995)
Diplôme
Profession
Formation

Shere Hite, née le à Saint-Joseph (Missouri), est une sexologue et essayiste allemande. Après avoir subi de multiples attaques, tant pour ses travaux que pour ses positions, elle a renoncé à la citoyenneté américaine en 1995 et a pris la citoyenneté allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Shere Hite grandit dans le Missouri, élevée par des grands-parents chrétiens et pratiquants[1],[2],[3].

Après avoir obtenu, en 1971, une maîtrise d'Histoire à l'université Columbia[3], elle commence à fréquenter les milieux militants, défile contre la guerre du Viêt-nam et milite pour l'avortement aux côtés des féministes Ti-Grace Atkinson et Kate Millett.

Shere Hite publie son premier rapport, le Rapport Hite, en 1976[3]. Dans cet ouvrage, en s'appuyant sur les réponses reçues à la suite de l'envoi de milliers de questionnaires aux femmes américaines, elle démontre par une analyse statistique des réponses que la plupart des femmes parviennent souvent à l'orgasme seules par des pratiques masturbatoires et restent insatisfaites de leurs relations avec leurs partenaires masculins[3],[4],[5]. Le livre est traduit dans une quinzaine de langues[6].

En 1981, elle publie un autre rapport sur la sexualité masculine[6]. À la fin des années 1980, après la publication d'un rapport en 1987 consacré aux liens entre les femmes et l'amour dans lequel elle déclare que la majorité des femmes mariées depuis plus de cinq ans essayent d'avoir des relations avec d'autres hommes, elle se voit dans l'obligation de quitter les États-Unis, en raison des attaques dont elle est la cible : « J'ai reçu des lettres de menaces. Et en 1989, quand j'ai voulu revendre les droits du livre, personne n'en a voulu, même pour 1 dollar. À cause des menaces d'attentat. Je commençais à gagner très bien ma vie et j'avais acheté une jolie maison à New York, mais j'ai dû partir. »[3].

Par ailleurs, sa méthode de travail et d'étude, à savoir l'utilisation de questionnaires anonymes, a été critiquée par quelques-uns[7] : « La méthode Hite ? Envoyer 100 000 questionnaires par la poste. Attendre les réponses. Ouvrir les enveloppes. Le livre est écrit ». (The Guardian, 1994)[3].

Expatriée en Allemagne où elle se marie en 1988[3], elle écrit notamment pour des journaux européens. Par la suite elle s'installe au Japon où elle travaille actuellement à l'université Nihon.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Rapport Hite (1976)
  • En toute franchise, des femmes parlent de leur sexualité. Les matériaux de base du rapport Hite (1980)
  • Le Rapport Hite sur les hommes (1983)
  • Les Femmes et l'amour. Un nouveau rapport Hite (1988)
  • Les Amants, les bons et les autres. Les nouvelles règles du jeu amoureux (1990)
  • (en) The Divine Comedy of Ariadne and Jupiter, roman (1995)
  • (en) The Hite Report on the Family. Growing Up Under Patriarchy (1996)
  • (en) Hite report on Hite, autobiographie (1998)
  • Rivales ou amies. Le nouveau rapport Hite sur les femmes d'aujourd'hui (1999)
  • Sexe et business. Les femmes, les hommes, le boulot (2000)
  • L'Orgueil d'être une femme. Hommes, femmes et société : les enjeux de la sexualité (2002)
  • Le Nouveau Rapport Hite. L'enquête la plus révolutionnaire jamais menée sur la sexualité féminine (2002)
  • (en) The Shere Hite Reader: New & Selected Writings on Sex, Globalization and Private Life (2003)

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Then & Now: Shere Hite, sexologist », The Irish Times,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Why I became a German: so vicious were the attacks on the feminist Shere Hite that she decided to give up her American citizenship », New Statesman,‎ (lire en ligne)
  3. a b c d e f et g « Shere Hite, 56 ans, sexologue sexy et auteur controversé de rapports sur la sexualité, traverse sans rides le temps et les succès d'édition », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. C.B., « Une nouvelle théorie de la sexualité féminine », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Julie Burchill, « Shere Hite: On female sexuality in the 21st century », The Independent,‎ (lire en ligne)
  6. a et b Pierre Dommergues, « La sexualité des hommes », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Julie Bindel, « Shere Hite: 'We need to make a film about me' », The Guardian,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]