Seif Eddine Shawkat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fazil Ahmet Köprülü Pacha (16331676), grand vizir de l'Empire Ottoman, un des aïeuls de Seif Eddine Shawkat

Seif Eddine Shawkat[1] (né le 6 juin 1913 à Kolozsvár, Transylvanie, Autriche-Hongrie – mort le 22 novembre 1967 à Beyrouth) est un écrivain, scénariste, metteur en scène et réalisateur hongrois et turc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du consul turc de Kolozsvár, Ahmed D. Celaleddin, le jeune Széfeddin Tibor Sefket a passé les années de son adolescence dans sa ville natale. Suivant sa lignée paternelle, il était le descendant du pacha Fazıl Mustafa Köprülü (16371691), grand vizir de l'Empire ottoman et du grand vizir Hassan Tiryaki, le pacha de Buda (? – mort le 27 novembre 1610 à Buda). Sa mère, Gabriella Incze, était une actrice hongroise de Kolozsvár. Son frère, Muzzafer József Șefket, était un des automobilistes sportifs de marque en Roumanie. Considéré enfant miracle, il a publié sa première poésie à l'âge de cinq ans, en 1919. Par sa descendence familiale, il a été sultanable de droit et de more. Tout en devenant à partir de la deuxième partie des années trente un des écrivains transylvains de langue hongroise les plus connus en Hongrie et en Transylvanie, cette dernière devenue partie intégrante de la Roumanie depuis 1920, Seif Eddine Shawkat a poursuivi ses études universitaires à Gödöllő et à Budapest à la Faculté de droit. Entre les deux guerres, il faisait partie de la rédaction du journal en langue hongroise Ellenzék de Cluj et il était un des plus proches collaborateurs du Théâtre Hongrois de Cluj. En 1945, il a été le secrétaire de l'Ambassade de la Turquie à Budapest. En 1947, il s'est établi en Égypte où il est devenu un metteur en scène et un réalisateur de grand renom. Dans ses films ont débuté Omar Shariff et Dalida. Les actrices et les acteurs égyptiens les plus célèbres de l'époque (Mariam Fakhr Eddine, Sanaa Gamil, Samia Gamal, Hoda Soltan, Magda al-Sabahi, Souad Hosni, Leila Mourad, Mona Zaki, Farid Shawki) ont joué des rôles principaux dans ses œuvres cinématographiques. Il était l'un des plus proches collaborateurs et amis de Naguib Mahfouz, de Salah Abou Seif et de Youssef Chahine.

Son activité littéraire[modifier | modifier le code]

Ses livres en hongrois[modifier | modifier le code]

Ses publications dans la presse littéraire de langue hongroise[modifier | modifier le code]

  • Széfeddin Sefket bey, Török ifjú magyar versei. (poésie) In : Ellenzék, le 24/ 12/ 1919, p. 6.
  • Széfeddin Sefket bey, Láz vers; Ihlet: bálványosi Satzger Pálné úrnőnek. (poésie) In : Ifjú Erdély, 1931.
  • Széfeddin Sefket bey, Keleti mozaik (poésie). In : Ellenzék,le 25/ 12/ 1931, p. 8.
  • Szeffedin Sefket bey, Séta a behavazott határban. (poésie) In : Ifjú Erdély, 1931.
  • Szeffedin Sefket bey, Őszi elégia. (poésie) In : Ifjú Erdély, 1931.
  • Szeffedin Sefket bey, Finálé; Esti - vallomás. (poésie) In : Ifjú Erdély, 1932.
  • Széfeddin Sefket bey, Pál fordulás. Keleti enteriőr (poésie). In : Ellenzék, le 24 / 06/ 1932, p. 8.
  • Széfeddin Sefket bey, Jajkiáltás a Metropolisból (poésie). In : Ellenzék, le 18 / 09/ 1932, p. 6.
  • Széfeddin Sefket bey, Pontusi levél (poésie). In : Ellenzék, le 25 /12/ 1932.
  • Széfeddin Sefket bey, Versek, (poésie) In : Ellenzék, le 28 /05/ 1933.
  • Szeffedin Sefket bey, Májusi dal; Anyám. (poésie) In : Ifjú Erdély, 1931.
  • Szefy Sefket bey, Prológus. (poésie) In : Ifjú Erdély, 1930.
  • Szefy Sefket bey, Öreg-malom; Erdélyi fenyők. (poésie) In : Ifjú Erdély, 1930.
  • Széfeddin Sefket Bey, Elrezdülő kép. (poésie) In  : Hitel. Félhavi szemle, 1935.
  • Széfi Sefket, Karácsony ének. (poésie) In : Jóbarát, 1930/ 1931,
  • Széyfeddik Sefket, Maturánsok. Téli puszták vándora. (poésie) In : Jóbarát, 1930/ 1931, 1 - 10, p. 117 (Vers)
  • Széfy Sefket, Minálunk ilyen a tavasz. (poésie) In : Jóbarát, 1930/ 1931,
  • Széfy Sefket, Tavasz szimfónia zsong az erdőn. (poésie) In : Jóbarát, 1930/ 1931
  • Széfeddin Sefket bey, Tisztelegtem Adynál. (poésie) In : Ellenzék. 1934. márc. 6. p. 5.
  • Széfeddin Sefket bey, Komáromi János. (poésie) In : Ellenzék. 16 / 12 / 1934., p. 6.
  • Egressy Levente, Pusztuló árpádkori műemlékek a Székelyföldön. In : Székelység, septembre 1938.
  • Széfeddin Sefket bey, Emberi apróságok Reményik Sándor portréjához. In : Új Magyarság, numéro 245.
  • Széfeddin Sefket bey, A két irodalmi díjjal koszorúzott Gulyás Pálnál, Debrecen „Hádesében“. In : Új Magyarság, 6 / 02 / 1944.

Ses textes dans les anthologies littéraires de langue hongroise[modifier | modifier le code]

  • Sas Péter, Kőrössi P. József, Mesélő képeslapok. Erdélyi városok. Noran könyvkiadó, 339 pages, Budapest, 2005.
Mahmud Celaleddin Pacha (1839 - 1899), homme d'État et compositeur turc, un des aïeuls de Seif Eddine Shawkat

Son activité musicale de librettiste de langue hongroise[modifier | modifier le code]

  • Kolozsvári dáridó. Livret d'opérette, Szeged, 1941. (hu)
  • Beleznai boszorkány. Livret d'opérette, 1944. (hu)
  • Dolhai Attila, Rózsalevél. Texte de Széfeddin Sefket Bey. Musique de Buday Dénes.
  • Ehrlinger József, Mámorunk csak illat. Angol vals. Texte de Széfeddin Sefket Bey. Musique de :--. Kolozsvár-Cluj. 1937. Minerva R.-T. 2 lev. 35 cm.

Son activité cinématographique[modifier | modifier le code]

  • Kalotaszegi Madonna, 1943. Film de Endre Rodriguez.
  • Egyiptomi történet, 1963. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Nasseh, El, 1949. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Felfel, 1950. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Ibn el halal, 1951. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Shamshum wa Liblib, 1952. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Hayat... al hub, Al, 1954. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Amani el omer, 1955. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Assafir el janna, 1956. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Ismail Yassine fi janainit al haiwanat, 1957. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Hub el samet, El, 1959. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Hub fi hub, 1960. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Emraa wa shaitan, 1961. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Morahekan, El, 1964. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Maqlab min al-Mexique, Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat. 1972.
  • Millionnairah al-Nachchalah, 1978. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.

Films libanais[modifier | modifier le code]

  • Hasna al badia, 1964. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Itab, 1966. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.

Film turco-libanais[modifier | modifier le code]

  • Habis Ruhlar, 1968. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.

Film turc[modifier | modifier le code]

  • Karaoglan - Samara seyhin kizi. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat. Scénario : Suat Yalaz, 1969.

Films syriens[modifier | modifier le code]

  • Aamaliyyat al-saaa al-sadisa, 1971. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Zikra laylat hob, 1973. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Hasna' wa arbaa uyoon, 1975. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Muhimma rasmiyya, 1975. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • Al-qadimoon min al-bihar, 1977. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.

Films syro-libanais[modifier | modifier le code]

  • Gharam fi Stambul, 1967. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.

Film indien[modifier | modifier le code]

  • Rajul bala kalb, 1960. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.

Ses autres films de langue arabe[modifier | modifier le code]

  • Khatioun, Al, 1975. Metteur en scène : Seif Eddine Shawkat.
  • زوجة لخمسة رجال L'épouse de cinq hommes. Réalisé par: Shawkat Eddine Seif.
  • تمثيل Silent Love. Réalisé par Shawkat Eddine Seif. 1958.

Son activité d'acteur[modifier | modifier le code]

Ses scénarios[modifier | modifier le code]

  • Wa kan el hob, 1974. Film de Helmy Rafla. Scénario : Ali El Zorkani, Faisal Nada et Seif Eddine Shawkat.
  • Rajulan Wa Mra'a , 1978.
  • Khatioun, Al , 1975.
  • Muhimma rasmiyya , 1975.

L'énigme-Shawkat[modifier | modifier le code]

Depuis sa jeunesse, Tibor Sefket (Shawkat) Széffedin beï a utilisé des pseudonymes variés dans ses publications littéraires en langue hongroise dans les revues littéraires de Kolozsvár, en Roumanie. Il a gardé cette habitude pendant toute son activité artistique. Par conséquent, il n'est point exclu qu'il soit, sous des divers pseudonymes, un des metteurs-en-scène les plus prolixes de cinéma du monde arabe.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en hongrois Széfeddin Sefket bej, Széfeddin Seffket, Széfeddin Sefket bey, Szeffedin Sefket bey, Szefy Sefket bey, Séfeddin Sevket Tibor, Seffedin Sevket, Sefket Széfi, Sefket Széfy, Sefket Széyfeddik ; en turc Seyfettin Șevket ; en arabe سيف الدين شوكت, Seif el Din Khaw khat, Seif el Dine Shawkat, Eddine Shawkat Seif, Eddine Chawkat Seif, Seif-Eddine Shawkat, Seif-Ed-Din Shawkat, Seif Abdel-Rahmane, Seif Eddina, Seif El Din, Seif Abdel Rahman, Seif el Din, Seif Eddine Chawkat, Sayf ad-Din Shawqat, Saifeddine Shawkat)

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Seif Eddine Shawkat sur l’Internet Movie Database