Attila Kotányi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Kotányi Attila, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Attila Kotányi, où le prénom précède le nom.
Attila Kotányi
Attila Kotanyi.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Nationalité
Lieu de travail
Activités

Attila Kotányi, né le en Hongrie et mort le , est un écrivain et architecte hongrois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Attila Kotanyi Obituary Notice copy.jpg

Il vécut d'abord à Budapest où il était en contact avec les théoriciens Lajos Szabó (hu) et Béla Hamvas (en). En 1956, après avoir participé à l'insurrection populaire en Hongrie, il dut s'enfuir avec sa famille vers Bruxelles en passant par la Yougoslavie. En 1960, il entendit parler d'un groupe d'artistes appelé Internationale situationniste dont il devint bientôt membre.

Il soutenait la thèse de l'impossibilité d'un art non corrompu et s'occupait des traditions du mysticisme chrétien[pas clair].

Dans les années 1970-1980, il enseigna l'art à l'Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf. Dans les années 1990, il vécut de nouveau à Budapest. Sa fille, Sophie Kotányi, est réalisatrice et en 1997 elle a décrit les circonstances de leur fuite de Hongrie et leur vie en Belgique dans son film Amor fati.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Attila Kotányi, Guy Debord et Raoul Vaneigem, Theses on the Paris Commune, 1962.
  • Attila Kotányi, Programme élémentaire du bureau d'urbanisme unitaire, 1961.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]