István Vas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dans le nom hongrois Vas István, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français István Vas, où le prénom précède le nom.
István Vas
Description de cette image, également commentée ci-après
István Vas en 1987 à Szentendre.
Naissance
Budapest (Hongrie)
Décès (à 81 ans)
Budapest
Auteur
Genres

István Vas (Budapest, Budapest, ) est un poète, écrivain et traducteur littéraire hongrois, lauréat du Prix Kossuth, membre posthume (en 2015) de l'Académie littéraire numérique hongroise (ro).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études au lycée Berzsenyi de la rue Markó à Budapest[1]. Dès 1926, il écrit pour le périodique Dokumentum de Lajos Kassák.

Il s'inscrit ensuite à l'École supérieure de Commerce de Vienne (Handelsakademie)[1]. Il y fait la connaissance d'Etel Nagy, artiste de danse et fille adoptive de Kassák, qui deviendra plus tard sa femme mais mourra jeune[2]. Il écrit dans la revue littéraire et critique Független Szemle entre 1933 et 1935.

Ses vers commencent à être publiés en 1933 par la célèbre revue littéraire Nyugat (« Occident »)[2], puis également par la revue Válasz (« Réponse ») de la tendance littéraire populaire et sociale (népi) de Gyula Illyés. De 1929 à 1939, il travaille comme comptable pour différentes entreprises de Budapest.

Alors qu'il s'était converti au catholicisme, il est congédié de son travail en raison des « lois juives » de numerus clausus ; c'est alors que meurt sa femme Etel[2]. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est plusieurs fois appelé au service de travail obligatoire (munkaszolgálat), où le travail physique insupportable et les humiliations le poussent à tenter de se suicider à plusieurs reprises[1]. En 1944 et 1945, il est caché par l'écrivain Géza Ottlik. À partir de 1946, il est lecteur aux éditions Révai, et en 1951 il épouse la peintre et graphiste Piroska Szántó. S'étant opposé à la vision marxiste de György Lukács, de 1949 à la révolution hongroise de 1956 il n'est pas autorisé à publier et vit de ses traductions littéraires. Il travaille par la suite comme lecteur aux éditions Európa, jusqu'à sa retraite en 1971[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

István Vas était l'ami de Miklós Radnóti, et faisait partie des poètes de la troisième génération de Nyugat qui, partis de la poésie d'avant-garde, revenaient à un esprit classicisant. Il avait choisi pour modèle Dezső Kosztolányi et Lőrinc Szabó, et était également attiré par l'exemple de Gyula Illyés[3].

Par ses essais, il continue une tradition hongroise dont fait partie János Arany et qui est inspirée par la littérature d'Europe de l'Ouest. Dans son cycle de romans biographiques, il trouve un équilibre entre document et belles-lettres, entre essai et fiction[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(hu) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en hongrois intitulé « Vas István » (voir la liste des auteurs).
  1. a b et c (hu) Géza Hegedüs, « Vas István », sur literatura.hu.
  2. a b et c (hu) « Vas István: Életrajz », sur Musée de la littérature Petőfi (Petőfi Irodalmi Múzeum) [« Biographie »].
  3. a b et c (hu) « Vas István könyvtára », sur Bibliothèque de l'université de Pécs, [« La bibliothèque d'István Vas »].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (hu) Ferenc Gerencsér (dir.), Ki kicsoda a magyar irodalomban? [« Qui est qui dans la littérature hongroise »], Budapest, Tárogató könyvek, , 314 p. (ISBN 9638607106).

Liens externes[modifier | modifier le code]