Géza Gárdonyi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Géza Gárdonyi
Description de l'image Geza gardonyi.jpg.
Alias
Gárdonyi Géza
Naissance
Gárdony-Agárdpuszta
Décès
Eger
Activité principale
écrivain
poète
journaliste
Auteur
Langue d’écriture hongrois

Géza Gárdonyi (né Géza Ziegler le à Gárdony-Agárdpuszta, et mort le à Eger) est un écrivain, poète, dramaturge, journaliste hongrois, membre honoraire de l'Académie hongroise des sciences.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur d'école élémentaire à partir de 1881, puis journaliste après 1885. Il devient l'un des plus illustres romanciers de la littérature hongroise. Il n'était membre d'aucun cercle littéraire. Son œuvre en prose se divise thématiquement en trois périodes. Dans les années 1890, il écrivit des nouvelles et des récits de genre populaire (Az én falum – « Mon village », 1898), durant la première décennie du XXe siècle il a créé des romans historiques (Egri csillagok – « Les Étoiles d'Eger », 1901 ; A láthatatlan ember – « L'Homme invisible », 1902 ; Isten rabjai – « Esclaves de Dieu », 1908), puis des romans psychologiques (Szunyoghy miatyánkja – « Notre Père de Szunyoghy », 1913 ; Ida regénye – « Le Roman d'Ida », 1920). Bien que moins importants, ses drames et poèmes sont aussi significatifs. Gárdonyi, homme excentrique, a été une figure légendaire de son vivant (« l'ermite d'Eger »).

Références[modifier | modifier le code]

  • Új magyar irodalmi lexikon (« Nouvelle encyclopédie de la littérature hongroise »), Budapest, 2000, Akadémiai, pp. 713-715.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :