Relations entre l'Organisation internationale de police criminelle et l'Union européenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Relations entre l'Organisation internationale de police criminelle et l'Union européenne
Drapeau de l’Union européenne
Ambassades
Représentation spéciale d'Interpol auprès de l'Union européenne
  Ambassadeur Pierre St Hilaire

Les relations entre l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) et l'Union européenne sont l'ensemble des relations entretenue entre Interpol et l'Union européenne et ses institutions.

Historique[modifier | modifier le code]

Un bureau d'Interpol est accrédité par la Commission européenne en juillet 2008[1]. L'année suivante, le 25 septembre 2009, le premier Représentant spécial de l'Union européenne, Pierre Reuland, prend ses fonctions[2].

Le 29 mars 2004, un accord de coopération entre la Banque centrale européenne et Interpol est signé[3], l'accord porte notamment sur la lutte « contre les menaces provenant du faux monnayage de l'euro en général[3] ».

Un accord de siège entre la Belgique et Interpol est signé le 14 octobre 2014 à Lyon et le 24 octobre de la même année, cet accord précise les privilèges et immunités de la représentation spéciale auprès de l'Union[1].

En septembre 2016, Pierre Reuland est remplacé par Pierre St Hilaire, ancien Directeur du contre-terrorisme au sein d'Interpol[4].

Représentants spéciaux[modifier | modifier le code]

Représentant permanent Début du mandat Fin du mandat Nationalité Fonction précédente
Pierre Reuland septembre 2009[2] août 2016[5] Drapeau du Luxembourg luxembourgeoise
Pierre St Hilaire septembre 2016[4] en cours Drapeau des États-Unis américaine Directeur du contre-terrorisme d'Interpol.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]