Procédure d'adhésion de la Norvège à l'Union européenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Procédure d'adhésion de la Norvège à l'Union européenne
Image illustrative de l’article Procédure d'adhésion de la Norvège à l'Union européenne
La Norvège en orange et l'Union européenne en vert.

Informations
Superficie

La procédure d'adhésion de la Norvège à l'Union européenne est une des trois procédures (avec celles de la Suisse et de l'Islande) qui n'ont pas abouti. Par deux fois, en 1972 et 1994 par voie référendaire, le peuple norvégien a refusé l'adhésion du pays à l'Union européenne. La première fois, elle aurait pu adhérer à la Communauté économique européenne en même temps que le Danemark, l'Irlande et le Royaume-Uni, la deuxième fois à l'Union européenne en même temps que l'Autriche, la Finlande et la Suède. La Norvège est avec l'Islande le seul pays nordique à ne pas faire partie de l’Union européenne.

Deux référendums de refus[modifier | modifier le code]

L'adhésion a déjà été évoquée plusieurs fois au sein du pays, et deux référendums furent organisés le et le . Tous deux se soldèrent par une victoire du « non », notamment en raison de craintes à propos des quotas de pêche imposés par Bruxelles. Lors du premier référendum, on enregistre 971 687 oui (46,5 %) contre 1 118 281 (53,5 %) non. Lors du second vote, le oui réunit 1 389 997 suffrages (47,8 %) contre 1 516 803 non (52,2 %). On note une opposition régionale, ainsi Oslo n'a donné qu'un tiers de votes négatifs alors que certaines régions du Nord du pays affichent plus de 70 % de non. La participation a été très forte, soit 79,2 % en 1972 et 89 % en 1994.

Une intégration douanière et économique[modifier | modifier le code]

La Norvège a néanmoins signé un accord commercial et douanier avec l’Union. Par ailleurs, étant donné que les voisins et les plus importants partenaires économiques du pays font tous partie de l'UE, plusieurs analystes admettent la possibilité d’une adhésion future, dans l’hypothèse où un compromis sur les quotas de pêche serait trouvé. L'Allemagne manifeste de la compréhension pour la position norvégienne qui suscite cependant les réserves du Portugal, de l'Espagne et de la France.

La Norvège fait partie de l'Espace économique européen qui réunit les 28 pays de l'UE et 3 pays de l'AELE (Liechtenstein, Islande, Norvège).

Opinions[modifier | modifier le code]

Partis politiques[modifier | modifier le code]

En 2005, le gouvernement norvégien préfère éluder la question d'une future adhésion. Le chef de la coalition au pouvoir jusqu'en 2005, le démocrate-chrétien Kjell Magne Bondevik, s'est même engagé à démissionner si la question d'une adhésion à l'Union européenne devenait une possibilité sérieusement envisageable. L'ancien premier ministre travailliste, Jens Stoltenberg, lui-même favorable à l'UE, fut confronté au même dilemme, avec des partenaires eurosceptiques (socialistes de gauche et centristes).

En 2016, en dépit d'un appel au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne[1], la Première ministre norvégienne Erna Solberg rejette toute idée d'une nouvelle consultation populaire pour l'adhésion de son pays à l'UE, n'étant à ses yeux pas « très attirante » à cause de ses nombreux problèmes actuels[2].

Opinion publique[modifier | modifier le code]

Date Institut de sondage Oui Non
[3] Sentio 37 % 38 %
[4] Sentio 36 % 51 %
[5] Response 45 % 55 %
[5] Response 45 % 55 %
[5] Response 41 % 59 %
[5] Response 45 % 55 %
[5] Response 42 % 58 %
[5] Response 40 % 60 %
[6] Sentio 37,5 % 50,7 %
[6] Sentio 32,5 % 52,8 %
[7] Sentio 35,1 % 54,7 %
[8] Sentio 33 % 54,9 %
[9] Sentio 34,9 % 53,3 %
[10] Response 42 % 58 %
[11] Norstat 38,6 % 49 %
[11] Norstat 40,6 % 50,3 %
[12] Sentio 35 % 52,2 %
[13] Sentio 41,4 % 45,6 %
[14] Sentio 42 % 58 %
[15] Sentio 33 % 53,4 %
[16] Sentio 36,3 % 50,1 %
[17] Norstat 32,3 % 55 %
[18] Sentio 30,3 % 56,9 %
[19] Response 26 % 62 %
[20] Sentio 25,3 % 66,1 %
[21] Norstat 25 % 66 %
[22] Sentio 26 % 62 %
[23] Sentio 24,9 % 64,9 %
[24] Sentio 22,5 % 65,9 %
[25] Response 29 % 71 %
[26] Sentio 17,1 % 73,4 %
[26] Sentio 20,1 % 68,8 %
[27] Sentio 18,6 % 70,8 %
[28] Synovate 12 % 72 %
[29] Sentio 17,2 % 74,8 %
[30] Sentio 18,7 % 70,8 %
[31] Sentio 17,8 % 70,5 %

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-GB) « Norway has a message for Britain about life outside the EU », sur The Independent, (consulté le 16 juin 2016)
  2. (en-US) « Norway to Britain: Don’t leave, you’ll hate it », sur POLITICO, (consulté le 16 juin 2016)
  3. (no) « Flere mot enn for EU ifølge meningsmåling - Norge og EU - VG Nett Debatt », Vgd.no (consulté le 9 mars 2013)
  4. (no) « http://www.sitecenter.dk/henrik2405hj/stortnejinorge/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  5. a b c d e et f (no) AV: gunnar magnus, « Nei-siden øker - Aftenposten », Aftenposten.no (consulté le 9 mars 2013)
  6. a et b (no) « Norsk nej-flertal vokser · Folkebevægelsen mod EU », Folkebevaegelsen.dk (consulté le 9 mars 2013)
  7. (no) « http://riks24.no/index.php/bruker/Innenriks/EU-motstanden-staar-fortsatt-sterkt2 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  8. (no) « http://riks24.no/index.php/bruker/Innenriks/Nei-flertall-i-fire-aar »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  9. (no) kl.02:58, « Nordmenn fortsatt negative til EU-medlemskap - nyheter », Dagbladet.no, (consulté le 9 mars 2013)
  10. (no) « Flere sier ja til EU - Makro og politikk - E24 », E24.no, (consulté le 9 mars 2013)
  11. a et b (no) « Tekstarkiv » [archive du ], Dagbladet.no (consulté le 9 mars 2013)
  12. (no) « Nei, nei, nei til EU - Makro og politikk - E24 », E24.no, (consulté le 9 mars 2013)
  13. (no) kl.04:14, « Nesten jevnt løp mellom ja og nei til EU - nyheter », Dagbladet.no, (consulté le 9 mars 2013)
  14. (no) kl.02:13, « Fortsatt klart nei-flertall - nyheter », Dagbladet.no, (consulté le 9 mars 2013)
  15. (no) Anders Schiøtz Worrenanders.worren@nationen.no.no, « Full kollaps for ja-sida », Nationen.no, (consulté le 9 mars 2013)
  16. (no) kl.03:29, « Framgang for EU-tilhengerne - nyheter », Dagbladet.no (consulté le 19 mai 2014)
  17. (no) Antall kommentarer på artikkelen (© NTB) 11.05.2010 07:20, « Flere nordmenn sier nei til EU - EU - VG », Vg.no, (consulté le 19 mai 2014)
  18. (no) « Historisk EU-motstand », ta.no, (consulté le 9 mars 2013)
  19. (no) NTB, « EU-motstanden øker og øker », DN.no, (consulté le 9 mars 2013)
  20. (no) NTB, « Overveldende EU-nei », DN.no, (consulté le 9 mars 2013)
  21. (no) NTB, « Nå er også Høyre-velgerne mot EU », DN.no, (consulté le 9 mars 2013)
  22. (no) Filip Roshauwredaksjonen@nationen.no, « Mer enn 60 prosent sier nei for tredje måned på rad », Nationen.no, (consulté le 9 mars 2013)
  23. (no) « 65 prosent vil ikke ha Norge inn i EU », Nettavisen.no, (consulté le 19 mai 2014)
  24. (no) « Ny bunnmåling for EU-tilhengerne - Aftenposten », Aftenposten.no, (consulté le 19 mai 2014)
  25. (no) « http://politisk.tv2.no/nyheter/sju-av-ti-sier-nei-til-eu/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  26. a et b (no) « Nationen – Sju av ti er mot EU », Nationen.no (consulté le 19 mai 2014)
  27. (no) NTB, « Sjokkmåling for eu-tilhengerne », DN.no, (consulté le 19 mai 2014)
  28. (no) « Dette er en monstermåling », DN.no (consulté le 19 mai 2014)
  29. (no) NTB, « Høyrevelgerne deler ikke partiets syn på EU - Aftenposten », Aftenposten.no, (consulté le 19 mai 2014)
  30. (no) kl.05:24, « Sju av ti er imot norsk EU-medlemskap - nyheter », Dagbladet.no (consulté le 19 mai 2014)
  31. (no) Klassekampen, « Massiv norsk EU-motstand - nyheter », Dagbladet.no (consulté le 31 août 2014)

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]