Relations entre Cuba et l'Union européenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Relations entre Cuba et l'Union européenne
Drapeau de Cuba
Drapeau de l’Union européenne
Cuba et Union européenne
Cuba Union européenne
Ambassades
Mission de Cuba auprès de l'Union européenne
  Ambassadeur Norma Miguelina Goicochea Estenoz
  Adresse Avenue Brugman 80
1190 Bruxelles
Délégation de l’Union à Cuba
  Ambassadeur Herman Portocarero (en)
  Adresse La Havane
  Site web Site de la délégation

Les relations entre Cuba et l’Union européenne ont repris en octobre 2008[1]. Actuellement, elles reposent principalement sur le partenariat de l’Union avec la Communauté caribéenne et la Communauté d'États latino-américains et caraïbes[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Position commune de 1996[modifier | modifier le code]

L'Union européenne adopte une position commune conditionnant ses relations avec Cuba à des avancées dans le domaine de la démocratie[2].

Guerre des cocktails[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Printemps noir (Cuba).

En réponse à l'arrestation de 75 opposants au régime communiste en mars 2003, (journalistes, des bibliothécaires, des militants des droits de l'homme), l'UE adopta des mesures – publiquement annoncée le 5 juin 2003 – pour limiter les visites gouvernementales de haut-niveau. L'UE réduisit la participation des États membres aux évènements culturels et invita les dissidents cubains aux célébrations nationales. Les autorités cubaines annoncèrent le 26 juillet 2003 leur refus de toute aide en provenance de l’Union européenne. Cette période de tension diplomatique fut appelée « guerre des cocktails ».

Le 31 janvier 2005, l'Union a décidé que toutes les mesures prises le 5 juin 2003 seraient temporairement suspendues. Le Conseil réitéra son appel au maintien d'un dialogue constructif avec les autorités cubaines visant à obtenir des résultats tangibles en matière politique, économique, de droits de l’homme et de coopération.

Reprise des discussions[modifier | modifier le code]

En octobre 2014, l'Union européenne s'est opposée à l'embargo américain sur Cuba[3].

Dans un rapport de l’European Parliamentary Research Service publié en février 2015, plusieurs mesures extraterritoriales adoptées par les États-Unis sont ciblées comme nuisant aux intérêts de l'Union européenne[4].

Le 4 mars 2015, l’Union européenne et Cuba reprennent leurs négociations en vue de la normalisation de leurs relations à la suite du processus similaire entamé dès le mois de décembre 2014 entre Cuba et les États-Unis. Les relations entre l’UE et Cuba avaient été suspendues depuis 2003[2]. Cette proposition a été acceptée par Cuba afin que l’Union abandonne sa position commune de 1996 qui conditionne les relations avec l’Union à des avancées dans le domaine de la démocratie[2].

Les 23 et 24 mars 2015, la Haute Représentante Federica Mogherini se rend à Cuba[5].

Normalisation des négociations[modifier | modifier le code]

Le 11 mars 2016, Cuba et l'UE signent un accord normalisant leurs relations[6].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation de Cuba auprès de l’Union européenne[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs
Ordre Ambassadeur Mandat Note
Norma Miguelina Goicochea Estenoz 15 avril 2015 - en fonction Également accréditée auprès de la Belgique et du Luxembourg.

Représentation de l’Union européenne auprès de Cuba[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs
Ordre Ambassadeur Mandat Nationalité
1. Herman Portocarero 2012 - en fonction Drapeau de la Belgique Belge

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b SEAE - 2013
  2. a b et c Savel 2015
  3. « EU Explanation of Vote – United Nations General Assembly: Embargo against Cuba », sur le site de la Représentation permanente de l'Union européenne auprès des Nations unies,
  4. Puccio 2015
  5. « HRVP Mogherini to visit Cuba 23-24 March », sur le site de la Représentation permanente de l'Union européenne auprès des Nations unies,
  6. Le Monde - 16 mars 2016

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]