Revenger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Revenger
Titre original The Assignment
Réalisation Walter Hill
Scénario Denis Hamill
Walter Hill
Sociétés de production SBS Films
Solution Entertainment Group
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Drapeau du Canada Canada
Genre thriller
Durée 95 minutes
Sortie 2016


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Revenger (The Assignment) est un film américano-canado-français réalisé par Walter Hill, sorti en 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ancienne chirurgienne brillante, Rachel Jane est aujourd'hui internée dans un hôpital psychiatrique. Elle est évaluée et interrogée par le Dr. Ralph Galen. Elle lui raconte que trois ans plus tôt, son frère Sebastian a été tué par un mystérieux tueur à gages sans pitié, connu sous le nom de Franck Kitchen. Bien décidée de se venger du meurtrier de son frère, Rachel veut faire payer à Frank son crime au-delà de l’imaginable, tout en lui offrant la possibilité de devenir une nouvelle personne... Après s'être fait kidnapper, Franck se réveille avec un nouveau visage... et dans un corps de femme. Comprenant qu’il fait l’objet d’une terrible manipulation, c’est à son tour de se venger.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

L'actrice Sigourney Weaver, l'année de sortie du film.
Source et légende : Version française (VF) sur carton du doublage français

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En 1978, le scénariste Denis Hamil écrit la première ébauche d'un script intitulé Tom Boy. Il raconte l'histoire d'un délinquant juvénile qui kidnappe et tue la femme d'un chirurgien plastique. Le criminel est ensuite arrêté puis emprisonné. Le mari le capture à son tour et le transforme en femme. Walter Hill est séduit par l'idée dont il aime « l'audace [...] et le potentiel »[5]. Le réalisateur acquiert les droits du scénario avec son propre argent dix ans après l'avoir lu pour la première fois. Mais il ne parvient pas à concrétiser le projet. Quinze ans plus tard, il retrouve l'ébauche du script et reprend une option sur les droits pensant cette fois pouvoir mener à bien le film[5]. Début 2016, Walter Hill publie en France la BD Corps et âme scénarisée par Matz et dessinée par Jef, en parallèle au film[6],[7]. Le projet est notamment financé par le producteur franco-tunisien Saïd Ben Saïd.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Sigourney Weaver tourne pour la première fois sous la direction de Walter Hill. Ils avaient cependant travaillés ensemble sur la saga Alien où il officie comme producteur et scénariste. Sigourney Weaver retrouve par ailleurs Michelle Rodríguez, croisée dans Avatar (2009).

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le [8]. Il a lieu à Vancouver[9].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques globalement négatives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 34% d'opinions favorables pour 59 critiques et une note moyenne de 4,0310[10]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 34100 pour 20 critiques[11].

Todd McCarthy de The Hollywood Reporter écrit cependant une critique positive du film qu'il décrit comme « le plus divertissant de Walter Hill et son plus accompli depuis longtemps »[12]. Variety, Dennis Harvey écrit une article très négatif et pointe du doigt les clichés et les aspects involontairement drôles du film[13]. Wendy Ide de Screen International écrit également une critique négative, malgré les citations de William Shakespeare et Edgar Allan Poe[14]. Michelle Rodriguez reçoit cependant les honneurs de la presse allemande et reçoit le prix de la meilleure actrice décerné par Verband der Deutschen Filmkritik[15].

Le film est accusé par certaines personnes de véhiculer de la transphobie, certains associations appellent même au boycott[16],[17]. Dans une interview pour The Hollywood Reporter, le réalisateur Walter Hill répond à ses détracteurs :

« Certains ont critiqué le film avant même la fin du tournage. Intellectuellement, ça m’a paru très faible. On m’a demandé de prendre la parole, or je suis mal à l’aise à l’idée de m’embarquer dans une lutte polémique. J’essaie d’être un conteur, mais j’ai toujours expliqué que mes films étaient déjà une réponse aux critiques formulées et il n’y a rien dans Revenger pour rendre la démarche d’une personne transgenre plus difficile et il n’y a rien qui aille contre les personnes transgenre. Je les soutiens. En ce qui concerne le film, j’ai parlé à deux personnes transgenre qui l’ont vu, et n’y portent pas d’objection. Nous vivons désormais dans un pays où il existe une forme de fluidité sexuelle pourrait-on dire. C’est très différent de l’époque dans laquelle j’ai grandi. Je pense que c’est une bonne chose. Je crois que c’est un changement pour le meilleur, que c’est sain. L’ambition du film est de divertir au sein d’un univers noir, venu du pulp. Ce n’est certainement pas un drame lourd basé sur les problématiques de notre réalité sociale, il me semble[18]. »

— Walter Hill, The Hollywood Reporter

Sorti en vidéo à la demande dans la plupart des pays, le film connait cependant une sortie limitée dans quelques salles dans le monde. Il ne récolte ainsi que 388 789 $ de recettes au box-office[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « (re)Assignment », sur Festival Lumière.org (consulté le 13 novembre 2016)
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. Programme du festival Lumière 2016 (fichier PDF)
  4. a et b (en) « The Assignment », sur Box Office Mojo (consulté le 11 avril 2020)
  5. a et b (en) David Fear, « Walter Hill on Controversial Revenge Thriller '(Re)Assignment' », sur Rolling Stone, (consulté le 8 octobre 2016)
  6. « Chronique « Corps et âme » », sur Un amour de BD, (consulté le 13 novembre 2016).
  7. Secrets de tournage - Allociné
  8. (en) « Michelle Rodriguez films Tomboy, A Revenger's Tale in Canada », sur Daily Mail, (consulté le 27 avril 2016)
  9. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  10. (en) « The Assignment (2017) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 11 avril 2020)
  11. (en) « The Assignment Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 11 avril 2020)
  12. (en) Todd McCarthy, « '(Re)Assignment' Film Review », (consulté le 27 novembre 2016)
  13. (en) Dennis Harvey, « Toronto Film Review: '(Re)Assignment' », sur Variety, (consulté le 16 avril 2017)
  14. Wendy Ide, « '(re)ASSIGNMENT': Toronto Review », sur Screen International, (consulté le 16 avril 2017)
  15. (de) « Verband der Deutschen Filmkritik e.V. » [archive du ], sur www.vdfk.de (consulté le 14 octobre 2017)
  16. Mary Emily O'Hara, « Transgender community disappointed by bizarre new Michelle Rodriguez film '(Re)Assignment' », sur The Daily Dot, (consulté le 20 août 2016)
  17. Scott Ragan, « '(Re)Assignment' Comic Based on Michelle Rodriguez's Controversial Film Is Getting a U.S. Release », Out,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2017)
  18. « Revenger : Walter Hill répond aux accusations de transphobie », sur Ecran large, (consulté le 11 avril 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]