Dernier Recours (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dernier Recours et Last Man Standing.
Dernier Recours
Titre québécois Le Mercenaire
Titre original Last Man Standing
Réalisation Walter Hill
Scénario Walter Hill
Sociétés de production Eclipse Catering
Lone Wolf
New Line Cinema
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 101 minutes
Sortie 1996

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dernier Recours ou Le Mercenaire au Québec (Last Man Standing) est un film américain réalisé par Walter Hill, sorti en 1996. Il s'agit d'un remake du film japonais Le Garde du corps sorti en 1961.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Durant la prohibition, des bootleggers de Chicago font régner la terreur à Jericho, petite ville du Texas. Deux gangs s'affrontent pour le contrôle du trafic d'alcool : les Irlandais (dirigés par Doyle) contre les Italiens (dirigés par Strozzi). De passage à Jericho, Smith (Bruce Willis) approche une jeune femme, Felina. Il subit alors les représailles du clan Doyle. Il utilise alors la maîtresse de Strozzi, Lucy, pour monter un gang contre l'autre. Lorsque Doyle sort sa carte maîtresse, un tueur redoutable (Christopher Walken), la guerre devient violente. Mais qui est réellement Smith ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Tout comme Pour une poignée de dollars, de Sergio Leone, Dernier Recours est un remake du Garde du corps (Yojimbo) d'Akira Kurosawa (1961). Contrairement au film de Leone (ce qui avait conduit à un procès gagné par Kurosawa), Walter Hill crédite officiellement Kurosawa et son scénariste Ryūzō Kikushima comme auteurs de l'histoire originale[2].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Pour le rôle de Hickey, Walter Hill voulait James Remar, qu'il avait déjà dirigé dans Les Guerriers de la nuit (1979) et 48 heures (1982). Le studio a préféré Christopher Walken[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu en Californie (Saugus, Santa Clarita), Nouveau-Mexique (Galisteo) et au Texas (El Paso)[4].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film est un échec commercial aux États-Unis avec seulement 18 115 927 dollars[5] de recettes pour un budget estimé à 67 millions de dollars[5] Pour les recettes mondiales, le film n'a pas réussi à dépasser son budget avec 47 267 001 dollars[5]. En France, le film a fait 302 101 entrées [6]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]