Plazac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Plazac
Plazac
Le village de Plazac.
Blason de Plazac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Vallée de l'Homme
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de l'Homme
Maire
Mandat
Florence Gauthier
2014-2020
Code postal 24580
Code commune 24330
Démographie
Population
municipale
699 hab. (2016 en diminution de 0,57 % par rapport à 2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 02′ 10″ nord, 1° 02′ 17″ est
Altitude Min. 82 m
Max. 289 m
Superficie 33,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Plazac

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Plazac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plazac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plazac
Liens
Site web http://plazac.fr/

Plazac est une commune française située en Périgord noir dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

À l'est du département de la Dordogne, la commune de Plazac se trouve en partie nord-ouest du Périgord noir. Proche de la vallée de la Vézère, elle est arrosée par un petit affluent de la Vézère, le Vimont, qui traverse le territoire communal du nord au sud.

L'altitude minimale, 82 mètres, se trouve au sud, à côté du château du Peuch, là où le Vimont quitte la commune pour entrer sur celle de Fleurac. L'altitude maximale avec 289 mètres est localisée à l'ouest, en limite de la commune de Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac.

En rive gauche du Vimont et traversé par la route départementale 6, le bourg de Plazac se situe, en distances orthodromiques, dix kilomètres à l'ouest-sud-ouest de Montignac et douze kilomètres au sud-sud-ouest de Thenon.

La commune est également desservie au sud-est par la route départementale 45. Au nord, le territoire communal est traversé ou bordé sur environ dix kilomètres par le sentier de grande randonnée GR 36.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Plazac est limitrophe de cinq autres communes.

Communes limitrophes de Plazac
Bars Fanlac
Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac Plazac
Fleurac Saint-Léon-sur-Vézère

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Plazac vient d'un nom de personnage gallo-roman Plasius ou latin Platius suivi du suffixe -acum, indiquant le « domaine de Plasius ou de Platius »[1],[2].

En occitan, le nom de la commune s'écrit Plasac[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Plaque située à Plazac, commémorative des réfugiés de Bootzheim.

La première mention connue du village remonte à 1169 sous la forme « Plazat ». Trois siècles plus tard, le château est identifié en latin comme Fortalitium de Plazaco[1].

En 1939, des habitants du village alsacien de Bootzheim ont trouvé refuge à Plazac.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune de Plazac a, dès 1790, été rattachée au canton de Rouffignac qui dépendait du district de Montignac.

En 1800, le canton de Rouffignac est supprimé et la commune est rattachée au canton de Montignac dépendant de l'arrondissement de Sarlat renommé en arrondissement de Sarlat-la-Canéda en 1965.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

En 2002, elle intègre dès sa création la communauté de communes de la Vallée de la Vézère. Celle-ci disparaît le 31 décembre 2013, remplacée au 1er janvier 2014 par une nouvelle intercommunalité élargie, la communauté de communes de la Vallée de l'Homme.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1791 1794 Jean Lafarge    
1794 1796 Pierre Larmandie    
1796 1799 Jean Lafarge    
1799 1800 François Dufaure    
1800 1805 Jean Cubellie Larigaudie    
1805 janvier 1814 Bernard Dalbavie-Laborie    
janvier 1814 1840 Jean Debord Laudonie[Note 1]    
février 1840 1848 François Fayard   Notaire
février 1848 janvier 1856 Pierre Tibeyrant[Note 1]   Chirurgien major
février 1856 septembre 1870 Paul Armand-Laroche    
septembre 1870 octobre 1870 Debord Laudonie    
octobre 1870 1871 Jean Dupont    
1871 1879 Léonard Paul Armand-Laroche    
1879 mai 1888 Jean Dupont    
mai 1888 1893 Edgard d'Argy    
août 1893 1900 Marc Armand-Laroche    
1900 1935 Jacques Hippolyte de Molènes   Conseiller général
mai 1935 mai 1953 Élie Léonard    
mai 1953 mars 1977 Pierre Lamothe    
mars 1977 août 1989 Maurice Estardier[Note 1]    
septembre 1989 mai 1992 Christian Pharizin    
mai 1992 avril 2014 Robert Delbary PS Agriculteur en retraite
avril 2014[5] En cours Florence Gauthier    

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau de jumelage avec Bootzheim.

Drapeau de la France Bootzheim (France) (Bas-Rhin).

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2016, la commune comptait 699 habitants[Note 2], en diminution de 0,57 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5801 4151 4671 6911 6211 6941 6451 6371 723
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7261 6361 6381 5861 5241 4131 5231 3891 415
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1791 1571 064809798761690626603
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
522424427502543577686703699
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

En 2013, Plazac est organisée en regroupement pédagogique intercommunal[10] (RPI) avec les communes de Peyzac-le-Moustier et Saint-Léon-sur-Vézère au niveau des classes de maternelle et de primaire. La commune se charge des classes de cours élémentaire et de cours moyen. La maternelle et le cours préparatoire ont lieu à Saint-Léon-sur-Vézère.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • De 2003 à 2012, festival Mixi-Thé chaque année en janvier, manifestations sur le thème du thé[11]. Il n'a pas été reconduit en 2013[12].
  • Festival Più di Voce en Périgord, chaque année durant la deuxième quinzaine de juillet depuis 2006, festival professionnel d'art lyrique[13].

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[14], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 281 personnes, soit 40,4 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (cinquante-trois) a augmenté par rapport à 2010 (quarante-cinq) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 18,8 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte 131 établissements[15], dont 81 au niveau des commerces, transports ou services, quinze dans la construction, quinze relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, quinze dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, et cinq dans l'industrie[16].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

À l'extrême limite sud-est du territoire communal, la Côte de Jord, coteau calcaire ensoleillé en rive droite de la Vézère, est un site protégé pour sa flore aussi bien en tant que zone Natura 2000[22] que comme zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type I[23],[24].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Plazac Blason Coupé, au premier de gueules parti à l'église fortifiée d'or ouverte du champ et aux trois lions couronnés de même et posés en bande, au deuxième d'azur à deux fûts de canon en sautoir accompagnés d'une fleur de lys et d'une crosse épiscopale, le tout d'or.
Détails
Officiel, blason présent sur le site internet de la commune[26].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décédé en fonctions.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 270-271.
  2. « Plaisia » : A. Dauzat et Ch. Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, 2e édition, Librairie Guénégaud, 1re édition en 1963, (ISBN 2-85023-076-6), p. 533.
  3. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 24 août 2013.
  4. Registres de délibérations communales (période 1814-1992) + document Plazac honore ses maires de la mairie de Plazac, vus le 22 août 2013.
  5. Alain Marchier, Florence Gauthier élue maire, Sud Ouest édition Périgueux du 8 avril 2014, p. 20d.
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. École élémentaire publique à Plazac sur le site de l'académie de Bordeaux, consulté le 24 août 2013.
  11. Festival Mixi-Thé, consulté le 6 janvier 2012.
  12. Chantal Gilbert, Le dernier Mixi-Thé, Sud Ouest édition Dordogne du 10 janvier 2012.
  13. Site de Più di Voce
  14. Dossier complet - Commune de Plazac (24330) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 12 décembre 2018.
  15. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 12 décembre 2018).
  16. Dossier complet - Commune de Plazac (24330) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 12 décembre 2018.
  17. a et b « Château des Évêques et ancien cimetière », notice no PA24000024, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 7 novembre 2011.
  18. « Église, ancienne chapelle castrale », notice no PA00082767, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 7 novembre 2011.
  19. Alain Marchier, « L'histoire du château brûlé de la Vergne », Sud Ouest édition Périgueux, 22 juin 2015, p. 24.
  20. Site web de Nehnang Samten Choling
  21. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X), p. 209.
  22. Coteaux calcaires de la vallée de la Vézère : SIC sur le site de l'INPN, consulté le 24 décembre 2011.
  23. [PDF] Coteau de Saint-Léon-sur-Vézère (Côte de Jord), sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 22 août 2013.
  24. Carte de localisation du coteau de Saint-Léon-sur-Vézère (Côte de Jord) sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 22 août 2013.
  25. Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, p. 855, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4)
  26. « Le blason »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) sur le site officiel de Plazac.