Conseil départemental de la Corrèze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conseil départemental de la Corrèze
{{{alternative textuelle}}}
Situation
Pays Drapeau de la France France
Région Drapeau de Nouvelle-Aquitaine Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Siège Tulle
Exécutif
Président Pascal Coste (LR)



Groupes politiques
  •      Les Républicains
  • 26 / 38
  •      PS et alliés
  • 12 / 38
    Budget
    Budget total 322,9 M€
    Budget d'investissement 40,35 M€
    Budget de fonctionnement 257,25 M€
    Site internet http://www.correze.fr/

    Le conseil départemental de la Corrèze est l'assemblée délibérante du département français de la Corrèze, collectivité territoriale décentralisée. Son siège se trouve à Tulle.

    Le président[modifier | modifier le code]

    Le président du conseil départemental de la Corrèze est Pascal Coste (Les Républicains) depuis le . Il succède à Gérard Bonnet, qui lui-même succédait à François Hollande.

    Présidence[modifier | modifier le code]

    Les vice-présidents[modifier | modifier le code]

    Conseillers départementaux de la majorité :

    • Pascal Coste, élu du canton Midi Corrézien, président du Conseil départemental
    • Christophe Arfeuillère, élu du canton d'Ussel, 1er vice-président
    • Christophe Petit, élu du canton du Plateau de Millevaches, 2e vice-président
    • Hélène Rome, élue du canton de Seilhac-Monédières, 3e vice-présidente
    • Francis Comby, élu du canton d'Uzerche, 4e vice-président
    • Lilith Pittman, élue du canton de Brive-la-Gaillarde 2, 5e vice-présidente
    • Jean-Marie Taguet, élu du canton d'Egletons, 6e vice-président
    • Sandrine Maurin, élue du canton de Brive-la-Gaillarde 3, 7e vice-présidente

    Les Conseillers départementaux délégués[modifier | modifier le code]

    • Gérard Soler, élu du canton de Brive-la-Gaillarde 3, conseiller délégué
    • Danielle Coulaud, élue du canton de Haute-Dordogne, conseillère déléguée
    • Jean-Claude Leygnac, élu du canton d'Argentat, conseiller délégué
    • Agnès Audeguil, élue du canton d'Egletons, conseillère déléguée
    • Gilbert Rouhaud, élu du canton de Malemort-sur-Corrèze, conseiller délégué
    • Najat Dedouli, élue du canton de Brive-la-Gaillarde 4, conseillère déléguée
    • Ghislaine Dubost, élue du canton Midi Corrézien, conseillère déléguée
    • Francis Colasson, élu du canton de Brive-la-Gaillarde 2, conseiller délégué

    Les conseillers départementaux[modifier | modifier le code]

    Le Conseil départemental de la Corrèze comprend 38 conseillers départementaux issus des 19 cantons de la Corrèze.

    Parti Sigle Élus
    Majorité (26 sièges)
    Les Républicains LR 19
    Divers droite DVD 7
    Opposition (12 sièges)
    Parti socialiste PS 11
    Divers gauche DVG 1
    Président du Conseil départemental
    Pascal Coste (LR)

    Budget[modifier | modifier le code]

    Endettement[modifier | modifier le code]

    Avec un endettement de 345 millions d'euros, le département de la Corrèze est le plus endetté de France par habitant (1 379 euros par habitant).

    À fin 2003, l’encours de la dette du conseil général de la Corrèze était de 77,6 millions d’euros. À fin 2008, cet endettement s’élevait à 289,9 millions d’euros[1].

    À fin 2010, l'endettement du département est de 345,6 millions d'euros[2], ce qui en fait la collectivité départementale la plus endettée de France[3].

    À fin 2011, l'endettement devrait atteindre 363 millions d'euros, malgré une dotation exceptionnelle de l'État de 11,5 millions d'euros[4].

    Endettement du département de la Corrèze[1]
    2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009[5] 2010[6] 2011[7]
    Emprunts (M€) 34,9 36,5 52,0 62,2 72,0 47,0
    Encours (M€) 77,6 106,0 148,0 199,3 258,2 289,9 333,0 345,6 363
    Évolution de l'encours - +36,6 % +39,6 % +34,7 % +29,6 % +12,3 % +14,9 % +3,8 % +5,0 %
    Moyenne par habitant (€) 333 456 625 841 1 087 1 206 1 329 1 374
    Moyenne par strate (€) 418 433 443 448 502 557

    Personnel[modifier | modifier le code]

    Au 1er janvier 2008, le Conseil départemental de la Corrèze employait 1 174 personnes[1], au 1er janvier 2012 celui-ci emploie 1 301 personnes[réf. nécessaire].

    Logotypes[modifier | modifier le code]

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. a, b et c « Rapport d'observations définitives sur la gestion du département de la Corrèze », sur le site de la Cour des comptes, Chambre régionale des comptes du Limousin, [PDF]
    2. « Cure d'austérité pour la Corrèze », sur le site du Figaro,
    3. J.-C. Dupuy/Andia, « "Non, la Corrèze n'est pas la Grèce" », sur le site de L'Express,
    4. « Qui est responsable de l'endettement record de la Corrèze ? », sur le site de l'Expansion/l'Express,
    5. « Les budgets primitifs des départements 2010 », sur le site de la Direction générale des collectivités locales, [PDF]
    6. « Les budgets primitifs des départements 2011 », sur le site de la Direction générale des collectivités locales, [PDF]
    7. « Qui est responsable de l'endettement record de la Corrèze? », sur le site de l'Expansion/l'Express,

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Liens externes[modifier | modifier le code]