Sentier de grande randonnée 36

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
GR 36
Fanlac GR 36 ouest.JPG
Le GR 36 à Fanlac (Dordogne).
Localisation
Adresse
Désignation
Type
Tracé
Extrémités

Le sentier de grande randonnée 36 (GR 36) relie la Manche à la mer Méditerranée, sur plus de mille kilomètres de Ouistreham (Calvados) à Bourg-Madame (Pyrénées-Orientales).

Comme tous les GR, il est entretenu par des bénévoles appelés baliseurs et rattaché à la Fédération Française de Randonnée Pédestre.[1]

Balise des GR 36 et GR 36A à Saint-Céneri-le-Gérei.
Le GR 36 à Caen.

Itinéraire[modifier | modifier le code]

Résumé de l'itinéraire[modifier | modifier le code]


En Normandie[modifier | modifier le code]

Suivant le cours de l'Orne, depuis Ouistreham jusqu'à Écouché, il traverse la ville de Caen puis la Suisse normande en passant par Thury-Harcourt, Clécy, Pont-d'Ouilly, la Roche d'Oëtre, le lac de Rabodanges et Putanges-Pont-Écrepin, les boucles de l'Orne.

Puis il suit la vallée de la Cance dans la plaine d'Argentan avant de s'engager dans la forêt d'Écouves en passant par La Lande-de-Goult pour ensuite grimper jusqu'au Signal d'Écouves, point culminant de la Normandie, où il rejoint le GR 22.

Il ressort de la forêt à La Roche-Mabile puis rejoint les Alpes mancelles par la vallée du Sarthon jusqu'à Saint-Céneri-le-Gérei avant de s'engager dans la Sarthe en suivant la rivière éponyme.

En Sarthe[2][modifier | modifier le code]

Le GR 36 arrive en Sarthe par le pont romain après avoir quitté l’Orne via le village de Saint-Céneri-le-Gerei. Il traverse Saint-Léonard-des-bois, longe son église, puis prends de la hauteur afin d’offrir une vue plongeante sur la vallée. Il poursuit jusqu’à Saint-Georges-le-Gaultier.

Il passe ensuite près du viaduc de Saint-Georges (tramways de la Sarthe), Mont-saint-Jean, entre dans la forêt de Sillé, longe son Grand Étang, et en ressort à l’est.

Après avoir effleuré Beaumont-sur-Sarthe et les vestiges de son château, il traverse le pont romain et poursuit vers Saint-Marceau.

Après avoir traversé la Sarthe, il arrive à Yvrée-l’Évèque qu’il quitte par le pont romain.

Il entre dans le bois de Loudon et passe à proximité du château de la Buzardière avant de rejoindre Challes.

Il traverse le bois de Vaugautier et arrive à Saint-Mars-d’Outillé et au château de Segrais.

Après Marigné-Laillé, il entre dans la forêt de Bercé (forêt d’exception), et emprunte ses chemins jusqu’à Mayet, ville dans laquelle il arrive par le château du Fort des Salles.

Il poursuit jusqu’à Coulongé, longe le pavillon de Malidor, traverse le Loir, arrive au Lude et son château, puis quitte la Sarthe pour le Maine-et-Loire.

Votre navigateur ne supporte pas les images
Principales villes traversées par le GR 36

Ce GR traversant la Sarthe du Nord-ouest au Sud, on y découvre une grande diversité de paysages. Il traverse en premier lieu les Alpes Mancelles et les prairies et zones inondables du centre de la Sarthe. Passe ensuite par la ville du Mans avec la cité Plantagenet, l’abbaye de l’Épau, l’arche de la nature, ainsi que les divers musées de cette ville. Après l’agglomération Mancelle, les plaines de conifères laissent place au paysage de la vallée du Loir.[3]

Les grands sites sur le parcours[modifier | modifier le code]

Sur le trajet, on peut admirer, entre autres merveilles, plusieurs sites du patrimoine mondial de l'UNESCO :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « FFRandonnée - Devenir bénévole », sur www.ffrandonnee.fr (consulté le 17 juin 2019)
  2. « GR®36 - Comité Départemental de la randonnée pédestre », sur sarthe.ffrandonnee.fr (consulté le 17 juin 2019)
  3. La préfecture de la Sarthe, « Atlas des Paysages de la Sarthe », sur www.sarthe.gouv.fr, (consulté le 17 juin 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]