Lycée Condorcet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Condorcet.
Lycée Condorcet
Image illustrative de l'article Lycée Condorcet
La cour du lycée Condorcet.
Généralités
Création
Pays Drapeau de la France France
Académie Paris
Coordonnées 48° 52′ 29″ N 2° 19′ 39″ E / 48.874771, 2.32762348° 52′ 29″ Nord 2° 19′ 39″ Est / 48.874771, 2.327623
Adresse 8, rue du Havre (lycée)
61 rue d'Amsterdam (collège)
75009 Paris
Site internet http://lyc-condorcet.scola.ac-paris.fr
Cadre éducatif
Type Établissement public local d'enseignement (EPLE)
Proviseur Christiane Borredon
Proviseur-adjoint Anne-Marie Jovet
Matricule Lycée : 0750667 T
Population scolaire ~1 000 élèves au lycée
Enseignants 86[1] (en 2008)
Formation Lycée général (S, ES et L)
CPGE scientifiques et littéraires
Options En khâgne Ulm : lettres classiques, lettres modernes, philosophie, histoire des arts.

En khâgne Lyon : lettres modernes, histoire des arts, philosophie, histoire-géographie, anglais.
Langues étudiées anglais, allemand, espagnol, italien.
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Point carte.svg
L'entrée du lycée représentée le tableau « La sortie du lycée Condorcet » de Jean Béraud.

Le lycée Condorcet est un lycée du 9e arrondissement de Paris, situé au 8, rue du Havre, entre la gare Saint-Lazare et le boulevard Haussmann.

Histoire du lycée[modifier | modifier le code]

Le lycée Condorcet, ouvert en 1803, est l'un des quatre plus vieux lycées de Paris et également l'un des plus prestigieux. Pendant la plus grande partie du XIXe siècle, le lycée a été le « grand lycée libéral » de la rive droite grâce à son régime relativement souple, qui le faisait choisir par la bourgeoisie progressiste pour ses fils. Il compte parmi les rares lycées parisiens à n’avoir jamais eu d’internat : les élèves qui n’étaient pas logés chez leurs parents travaillaient, mangeaient, et couchaient chez des maîtres de pension du quartier. La mixité est apparue progressivement, en 1924 pour les classes préparatoires aux grandes écoles, et en 1975 pour les classes du secondaire.

L’établissement a porté successivement les noms de :

  • lycée de la Chaussée d’Antin (1804)
  • lycée impérial Bonaparte (1805 - 1814)
  • collège royal de Bourbon (juillet 1815 – février 1848)
  • lycée impérial Bonaparte (1848 - 1870)
  • lycée Condorcet (22 octobre 1870 - 1874)
  • lycée Fontanes (1er mai 1874 - 27 janvier 1883)
  • lycée Condorcet (depuis 1883)

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 27e sur 109 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 246e au niveau national[2]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[3].

Classements des CPGE[modifier | modifier le code]

Le classement national des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) se fait en fonction du taux d'admission des élèves dans les grandes écoles. En 2015, L'Étudiant donnait le classement suivant pour les concours de 2014 :

Filière Élèves admis dans
une grande école*
Taux
d'admission*
Taux moyen
sur 5 ans
Classement
national
Évolution
sur un an
Khâgne A/L [4] 0 / 45 élèves 0 % 7 % 41eex-æquo
sur 41
en diminution 35
Khâgne LSH [5] 8 / 60 élèves 13 % 15 % 6e
sur 73
en augmentation 1
MP / MP* [6] 16 / 79 élèves 20 % 21 % 17e
sur 114
=
PC / PC* [7] 1 / 37 élèves 3 % 2 % 48eex-æquo
sur 110
en augmentation 62
PSI / PSI* [8] 18 / 40 élèves 45 % 47 % 10e
sur 120
en diminution 2
Source : Classement 2015 des prépas - L'Étudiant (Concours de 2014).
* le taux d'admission dépend des grandes écoles retenues par l'étude. En khâgnes, ce sont
l'ENSAE, l'ENC,les 3 ENS, et 5 écoles de commerce qui ont été retenues. En filières scientifiques, c'est
un panier de 11 à 17 écoles d'ingénieurs qui a été retenu selon la filière (MP, PC, PSI, PT ou BCPST).

Enseignement[modifier | modifier le code]

Une particularité du lycée Condorcet est sa taille relativement réduite (environ 500 lycéens et 500 élèves de classes préparatoires). Le « Petit Condorcet » situé rue d'Amsterdam dans le 8e arrondissement était le petit lycée de Condorcet. Il est devenu le collège Condorcet. Le proviseur du lycée est Christiane Borredon, les associations de parents d'élèves sont la PEEP et la FCPE, et les élèves du lycée Condorcet sont appelés les « condorcéens ». Le lycée est accessible par les stations de métro Havre-Caumartin et Saint-Lazare. Le collège est desservi par Liège ou Place de Clichy.

Le lycée accueille des classes préparatoires aux concours littéraires (A/L et LSH) et scientifiques (MP, PC et PSI).

Situation[modifier | modifier le code]

Entrée principale du lycée Condorcet au 8 rue du Havre

Le bâtiment possède son entrée principale au 8 rue du Havre, derrière laquelle s’étend la cour principale, qui sert de cour de récréation et de terrain de sport. Sous cette cour, se situe en sous-sol le restaurant scolaire de l’établissement. La seconde cour est en réalité la cour de l’ancien couvent de l’église Saint-Louis-d'Antin, entourée des 4 galeries à colonnes caractéristiques des cloîtres. Une porte de communication, de nos jours condamnée, relie encore la cour à l'église. Plus petite, cette cour possède plusieurs accès réservés au service sur la rue de Caumartin. Les fenêtres de la façade nord du bâtiment offrent une vue sur le passage du Havre et en particulier sur son jardin extérieur.

Le lycée comporte un CDI (pour les lycéens) et une bibliothèque (pour les étudiants en classes préparatoires). Le CDI est prolongé par un espace d'étude long et étroit, agrémenté d'une grande baie vitrée à laquelle il doit son surnom d’« aquarium ».

Monument historique[modifier | modifier le code]

Son cadre est pour partie classé monument historique puisqu'il se situe dans les bâtiments du couvent des capucins de Saint-Louis-d’Antin, réalisé dans la décennie 1780 par l'architecte néoclassique Alexandre-Théodore Brongniart et devenu bien national dès 1789. Un siècle plus tard, la façade fut conçue par Charles Le Cœur. Fondé en 1803, le lycée a porté de nombreux noms, reflétant l'évolution politique de la France (lycée Bonaparte, puis Bourbon, Fontanes et enfin Condorcet).

Panorama de la cour intérieure du lycée Condorcet, ancienne cour du couvent de Saint-Louis-d’Antin.

Professeurs[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Toutes les salles du lycée Condorcet (y compris la salle d'examen (polyvalente), la bibliothèque, etc.) portent les noms de certains de ces anciens élèves.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Ce sont des élèves du lycée Condorcet qui ont créé le Racing Club de France[9].
  • Le lycée Condorcet s'est également appelé lycée Karl Marx le temps de quelques jours pendant les événements de mai 68. Les élèves désiraient en effet que leur lycée porte le nom d'un révolutionnaire, et ce n'est que lorsqu'on leur a fait réaliser que Nicolas de Condorcet était un révolutionnaire que l'établissement a repris son nom actuel.[réf. nécessaire]
  • On l'appelle également « Grand Condorcet », par opposition au collège Condorcet (situé à proximité, rue d'Amsterdam), qui est le « petit Condorcet ».
  • Le lycée Condorcet a été l'un des premiers, en 1924, à accueillir des élèves féminines : en 1927, l'une d'elles, Clémence Ramnoux, a été la première normalienne littéraire de la rue d'Ulm. En 1972, année de l'ouverture de l'École polytechnique aux filles, c'est une élève du lycée Condorcet, Anne Chopinet, qui est reçue première au concours.

Références littéraires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]