Fessenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fessenheim
Fessenheim
La mairie.
Blason de Fessenheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Colmar-Ribeauvillé
Intercommunalité Communauté de communes Pays Rhin-Brisach
Maire
Mandat
Claude Brender
2020-2026
Code postal 68740
Code commune 68091
Démographie
Population
municipale
2 310 hab. (2018 en diminution de 0,56 % par rapport à 2013)
Densité 126 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 54′ 56″ nord, 7° 32′ 12″ est
Altitude Min. 201 m
Max. 215 m
Superficie 18,4 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Fessenheim
(ville-centre)
Aire d'attraction Fessenheim
(commune-centre)
Élections
Départementales Canton d'Ensisheim
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Fessenheim
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Fessenheim
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fessenheim
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fessenheim

Fessenheim est une commune française située dans la circonscription administrative du Haut-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace. Elle est connue pour sa centrale nucléaire.

Ses habitants sont appelés les Fessenheimois et les Fessenheimoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Fessenheim est située dans l'est de la plaine d'Alsace à 23 km au nord-est de Mulhouse (26 km par voie routière).

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Fessenheim est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Fessenheim, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[4] et 3 322 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Fessenheim, dont elle est la commune-centre[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 3 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (63,6 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (64,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (63,6 %), forêts (15 %), zones urbanisées (7,5 %), eaux continentales[Note 3] (5,8 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (4,9 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (3,2 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fessenheim a subi un tremblement de terre décrit dans la Revue géographique de l'Est, volume 36, en 1996[11].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Fessenheim

Les armes de Fessenheim se blasonnent ainsi :
« D'azur au fer à cheval d'argent ajouré du champ, à la coquille d'escargot d'or posée en abîme tournée vers senestre. »[12]


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  Émile Bader    
[réf. nécessaire] Alain Weill SE Médecin

(décès)
Alain Foechterlé SE  
Fabienne Stich SE Ancienne déclarante en douane
En cours
(au 31 mai 2020)
Claude Brender [13]
Réélu pour le mandat 2020-2026
SE Chef d'entreprise
3e vice-président de la CC Pays Rhin-Brisach
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[15].

En 2018, la commune comptait 2 310 habitants[Note 4], en diminution de 0,56 % par rapport à 2013 (Haut-Rhin : +0,82 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6126447128269581 006987967994
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
972950935867808785745693645
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
6376706676347017026716391 569
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 3118961 6532 0022 0002 0972 1952 2962 359
2018 - - - - - - - -
2 310--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La ville de Fessenheim compte une crèche, une maternelle, une école primaire, le collège public d'enseignement secondaire Félix Éboué ainsi qu’un périscolaire[Quoi ?].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Centrale nucléaire de Fessenheim.
Centrale hydroélectrique de Fessenheim.
Pont sur le Rhin à Fessenheim.
L'église Sainte-Colombe.
L'intérieur de l'église.

La commune de Fessenheim possède un complexe sportif, une salle des fêtes et une médiathèque. Elle dispose aussi d'un supermarché, une pharmacie, quatre médecins, deux hôtels, quatre restaurants, deux salons de coiffure, un garage, une école de conduite et un bureau de poste[18].

Centrales nucléaire et hydraulique[modifier | modifier le code]

Particularité en France, Fessenheim possède deux centrales électriques, une nucléaire et une hydraulique sur le Grand canal d'Alsace, au débit moyen de 1 350 mètres cubes par seconde.

La centrale nucléaire de Fessenheim est en 2020 la plus ancienne centrale nucléaire française en exploitation et la seule centrale nucléaire en Alsace. Sa présence est très contestée par des écologistes alsaciens et frontaliers, allemands et suisses. Si les conséquences écologiques[Lesquelles ?] sont craintes, celles qui concernent la fermeture de la centrale sur l'économie régionale sont aussi problématiques. Plus de 2 000 emplois directs et indirects dépendent de la centrale[19].

La fermeture définitive de la centrale nucléaire est annoncée début octobre 2019 par le gouvernement[20],[21]. Le premier réacteur est arrêté le 22 février et le second le 29 juin 2020[22].

Pont du Rhin[modifier | modifier le code]

Jacques Chirac inaugure le 20 mai 2006 le pont routier et piéton sur le Rhin, entre Fessenheim et Hartheim en Allemagne.

Ce pont de 210 m de long et 7 m de large, commencé en avril 2005, est une réalisation symbolique de la coopération franco-allemande.

L'avion spécial du chef de l'État se pose sur la base aérienne de Colmar-Meyenheim vers 10 h d'où il gagne Fessenheim. L'ouvrage, inauguré par le Président de la République, devient le neuvième pont routier enjambant le Rhin le long de la frontière entre l'Alsace et le Land de Bade-Wurtemberg.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville est actuellement jumelée à :

Fessenheim entretient également des liens d'amitié avec Mirande, commune du Gers où les Fessenheimois furent évacués à l'aube de la Seconde Guerre mondiale.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Fessenheim », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Fessenheim », sur insee.fr (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Grégory Quenet, « Les effets du séisme alpin du 18 septembre 1601 dans la plaine rhénane et sur ses bordures » in Les tremblements de terre aux XVIIe et XVIIIe siècles : la naissance d'un risque.
  12. Archives Départementales du Haut-Rhin
  13. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. Fessenheim s’accroche à sa centrale nucléaire : Les habitants approuvent le prolongement de dix ans - France Soir, 28/06/2011
  19. « A Fessenheim, « il y a toute une vie autour de la centrale » », sur Les Échos, .
  20. « La centrale nucléaire de Fessenheim sera définitivement arrêtée en juin 2020, annonce EDF », sur Franceinfo, (consulté le ).
  21. « Fessenheim fermée, que devient notre réseau d'électricité ? », sur Europe 1 (consulté le ).
  22. « La centrale nucléaire de Fessenheim définitivement débranchée du réseau électrique national », sur BFMTV (consulté le ).
  23. « Victor Schoelcher, son œuvre », sur www.fessenheim.fr (consulté le ).